flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo

New Angeles

FFAD03-FR

Red price
The largest, richest, and most diverse city on Earth, New Angeles is home to the Space Elevator that rises along its buckyweave tether and connects us to Luna and its invaluable Helium-3 deposits.
  • French
  • From 14 years old
  • 2 to 3h
  • 4 to 6 player(s)
11

By buying this product you can collect up to
11 phib'z

Products 11, Total cart bonus 0, and Pre-order bonus 0

Playful reviews about this game

Ask a question about this product

39,95 €

Available

Free Shipping from 60€ (metropolitan France)

Add to a list:

Wishlists

The largest, richest, and most diverse city on Earth, New Angeles is home to the Space Elevator that rises along its buckyweave tether and connects us to Luna and its invaluable Helium-3 deposits. It is here, in New Angeles, that you'll find the global headquarters for the worlds' most powerful megacorps: Haas-Bioroid, Globalsec, Jinteki, Melange Mining, NBN, and the Weyland Consortium. And it is here, in this shining beacon of human achievement and advancement, that these powerful megacorps enjoy a uniquely fertile breeding ground for their projects and their rivalries.

In New Angeles, you gain control of one of these megacorporations, then you use your wealth and influence to create more wealth and more influence. To do this, you cut deals and forge temporary alliances. You leverage your credits and assets to gain financial superiority over your corporate rivals. All the while, you also need to keep an eye toward the masses, striking deals with the other corps as necessary in order to keep a lid on crime, disease, and unrest. If you want to maximize your profit, you need to keep New Angeles open for business!
Theme(s) Cyberpunk
Language(s) French
Mechanism(s) PowersBluffNegotiationManagement
Author(s) James Kniffen
Artist Henning Ludvigsen
Note globale 3.9
Editor Fantasy Flight Games

Three Minute Board Games

Jeu DésCouvre

Other language

This game is recommended by 2 of our Bloggers

  • This game was played and recommanded by Vin d'Jeu, here its opinion:

    4/5
    Au final, New Angeles est une bonne surprise tant il renouvelle bien le jeu de négociation sans en corriger tous les travers. Il apporte un thème solide et des mécanismes bien ancrés dans celui-ci ainsi qu’une mécanique de coopération qui tourne bien. Le matériel est essentiellement constitué de cartes et de carton. Ce sont les 24 splendides unités qui viennent sauver la face. New Angeles aurait pu s’appeler Los York, Indianaville DC ou San Vegas , il n’en reste pas moins un nom et un jeu qui claque
    2 people found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by Gus & Co, here its opinion:

    2/5
    Un jeu bien trop long et répétitif pour s’élever au panthéon des jeux nécessaires. Alors certes, plus la partie avance et plus la tension augmente: être plus riche que son adversaire secret avant la fin de partie, contrôler la rue, le désordre civil qui ne cesse d’enfler pour ne pas se faire déborder, découvrir le félon (pour autant qu’il y en ait un). Mais poussif et répétitif, on ne fait que la même chose pendant 2-4h: jouer les pompiers pour contrôler tout ce joyeux bordel en participant aux votes/offres/soutiens. C’est sympa sur 2h. Pas sur 3-4h. Et ce qui manque cruellement au jeu, c’est un univers. Oui, New Angeles se déroule dans la saga SF Android, plongé dans une ville imaginaire, futuriste et corrompue (par nous). Mais l’univers Android est trop diaphane. Si le tout se déroulait dans un véritable univers littéraire ou cinématographique connu, l’immersion serait plus complète et épique. Imaginez devoir gérer Coruscant, la Ville-Planète de Star Wars, ou le Los Angeles de Blade Runner. Le jeu gagnerait en texture, en saveur, en profondeur. Ici, tout sonne creux, vide, plat. Android ne transporte pas. New Angeles est au final un pâle reboot de l’excellentissime Battlestar Galactica. Sur lequel l’auteur a également travaillé en signant l’extension Daybreak. Comme si FFG avait voulu ressortir ce « Grand Ancien » de 2008, tout en jugeant que son univers était aujourd’hui passé de mode (en 2008 on était encore en plein dans la série qui s’est achevée en 2009). Dans Battlestar aussi il y avait des urgences à traiter et qui se manifestaient sur le plateau. Les fameux vaisseaux Cylons qui s’amassaient pour menacer le Galactica. Le ou les Cylons infiltrés dans l’équipage. La constante et captivante paranoïa. Mais là où BSG proposait une expérience ludique passionnante, New Angeles sonne creux et ne parvient pas à convaincre sur le long terme. Rares sont les jeux qui donnent envie d’arrêter avant la fin. New Angeles est l’un d’eux.
    6 people found this review was helpful

This game is recommended by 6 of our Customers

They liked...

Maxime C. on 09/21/17

5/5
A quatre pour notre première partie. 2h30-2h45 mise en place et explications comprises. Verdict: On en redemande !!!! un super jeu de négociation empreint de coopératif où chacun joue au final pour sa gueule. Je trouve que c'est la meilleure synthèse qu'on puisse faire de ce jeu. Ajoutez à cela la présence d'un félon, et vous pouvez cerner toutes les imbrications que la mécanique génère dans l'esprit des joueurs. Le jeu est au final très fluide et les règles digestes, les tours s'enchaînent bien. Après il faut pas jouer en paralisys analisys c'est sûr...En tous les cas, je pense que maintenant qu'on connaît le jeu, on peut se le faire sans crainte à 5 ou 6 joueurs sans qu'on dépasse les 2h30 avec mon groupe de joueurs tout du moins... Le thème est vraiment sympa, et le jeu nous met bien dedans. Les différents pouvoirs des corporations sont raccords avec ce qu'elles sont. Le très grand nombre de cartes "avoirs" promet une variété de possibilités monumentales, qui font que aucune partie ne se ressemblera (+ les cartes de mises en place qui diffèrent d'une partie sur l'autre). L'imbrication des mécanismes et de l'univers est je trouve top. Le graphisme du jeu et des cartes est au petits oignons ...et je parle pas des figurines qui rendent bien sur le plateau. Franchement après cette première partie, je cherche un défaut au jeu, je n'en trouve pas...et en plus pour le coup, le jeu est vraiment très original, moi qui me plaint que tous les jeu se ressemblent un peu en ce moment. New Angeles est un jeu de société très vivant pour les participants, on échange beaucoup verbalement, on s'arnaque, on va dans le même sens, on s'oppose, on s'arrange,on se méfie, ça vit à fond durant la partie. Franchement on est dedans ! Pas vu le temps passer. que du plaisir.
2 people found this review was helpful

They liked least ...

Dominique C. on 06/05/18

2/5
J'ai pas eu le même ressenti. Ce jeu a été une grosse déception. On est très loin de ce que le jeu tente de nous vendre. Nous n'avons pas eu de Fédéraliste, la victoire a été simple et la partie pas palpitante du tout. Les assets ne sont pas utiles pour la plupart. On s'implique pour nos objectifs, gérer la ville également et gagner des capitaux mais pas de contrôle surtout à la fin. Bref, une grosse déception. Un jeu qui n'atteint pas ses ambitions. La faction Minière semble être un patch pour fournir un 6ème joueur.
3 people found this review was helpful
  • on 11/12/19 Verified purchase

    4/5
    Bon jeu main difficile a prendre en mains
  • on 11/11/19 Verified purchase

    5/5
    Une ambiance géniale mais un système catastrophique ...
  • on 11/04/19

    5/5

    Nous avons eu l’occasion de tester ce jeu grâce a une promo Philibert. Aucune déception !! 

    Tout est bien dosé, bien équilibré. Certes le jeu est répétitif dans ses phases : phase de marché (c’est la que l’essentiel du jeu est fait), phase de production, round de demande, puis on boucle. Mais rien n’est jamais pareil dans la manière de jouer ces phases de marché et c’est la que ça devient intéressant. On doit tenir compte de l’état de la cité :district malade, factions ennemis ; des joueurs : est-il infuent (grosse main de carte pour voter), a t’il du pouvoir (carte avoir qui lui confère des bonus) ; de ses avoirs : tel carte me rapporte du capital dans tel ou tel situation même si c’est mauvais pour la cité ; de son investissement, de son objectif. On mélange tout ça et on fait des choix.

    Il faut garder l’équilibre. Aucune solution n’est réellement la bonne (le fait d’avoir des policiers sur chaque district pour maintenir l’ordre va augmenter le mécontentement des factions ennemies et peut augmenter très rapidement la menace). D’un côté on veut gagner en capital au dépend de la cité, mais de l’autre on se doit de respecter certaines choses pour éviter la fin de la partie et continuer notre business, sans oublier que certaines actions bénéfiques pour la cité pourra être au profit d’autres joueurs.

    On ne peut pas passer à côté d’une grosse part de négociations. On se promet des choses, qu’on peut ne pas respecter (principe du deal contraignant et non-contraignant expliquée dans la règle). On se fait des ennemis, ou des amis.

    A tester !  

  • on 06/05/18

    2/5
    J'ai pas eu le même ressenti. Ce jeu a été une grosse déception. On est très loin de ce que le jeu tente de nous vendre. Nous n'avons pas eu de Fédéraliste, la victoire a été simple et la partie pas palpitante du tout. Les assets ne sont pas utiles pour la plupart. On s'implique pour nos objectifs, gérer la ville également et gagner des capitaux mais pas de contrôle surtout à la fin. Bref, une grosse déception. Un jeu qui n'atteint pas ses ambitions. La faction Minière semble être un patch pour fournir un 6ème joueur.
    3 people found this review was helpful
  • on 04/24/18

    4/5
    Après un début un peu chaotique, les tours se sont enchaînés sans aucune difficulté. Le plateau est grand et la mise en place des cartes autour de ce dernier nécessite un peu de place. Le jeu a été testé à 4 uniquement, mais l'ambiance était là. On fait des propositions, on négocie et on adore quand le reste du groupe se plie à votre cause et qu'on récupère l'"avoir" quand votre adversaire d'un tour perd son action. Après, ce jeu ne conviendra sans doute pas à tout le monde. Je pense qu'il faut une certaine expérience du jeu de plateau en général et aimer les jeux de négociation et / ou de trahison. Parce que oui, vous aller trahir, être trahi et forger des alliances éphémères. Et vous allez jouer environ 3 heures, ce qui peut sembler beaucoup pour certains. Puis pour votre prochaine partie, vous vous imaginerez mener votre Corpo installé bien confortablement dans votre fauteuil, un barreau de chaise à la bouche et un verre à la main. Et c'est là qu'on sait que le jeu a fonctionné. Vous vous êtes vraiment pris pour un des dirigeants à calculer vos coups, manipuler vos habitants et vos rivaux pour accroître encore votre pouvoir et que New Angeles conserve son indépendance... ou pas.
  • on 09/21/17

    5/5
    A quatre pour notre première partie. 2h30-2h45 mise en place et explications comprises. Verdict: On en redemande !!!! un super jeu de négociation empreint de coopératif où chacun joue au final pour sa gueule. Je trouve que c'est la meilleure synthèse qu'on puisse faire de ce jeu. Ajoutez à cela la présence d'un félon, et vous pouvez cerner toutes les imbrications que la mécanique génère dans l'esprit des joueurs. Le jeu est au final très fluide et les règles digestes, les tours s'enchaînent bien. Après il faut pas jouer en paralisys analisys c'est sûr...En tous les cas, je pense que maintenant qu'on connaît le jeu, on peut se le faire sans crainte à 5 ou 6 joueurs sans qu'on dépasse les 2h30 avec mon groupe de joueurs tout du moins... Le thème est vraiment sympa, et le jeu nous met bien dedans. Les différents pouvoirs des corporations sont raccords avec ce qu'elles sont. Le très grand nombre de cartes "avoirs" promet une variété de possibilités monumentales, qui font que aucune partie ne se ressemblera (+ les cartes de mises en place qui diffèrent d'une partie sur l'autre). L'imbrication des mécanismes et de l'univers est je trouve top. Le graphisme du jeu et des cartes est au petits oignons ...et je parle pas des figurines qui rendent bien sur le plateau. Franchement après cette première partie, je cherche un défaut au jeu, je n'en trouve pas...et en plus pour le coup, le jeu est vraiment très original, moi qui me plaint que tous les jeu se ressemblent un peu en ce moment. New Angeles est un jeu de société très vivant pour les participants, on échange beaucoup verbalement, on s'arnaque, on va dans le même sens, on s'oppose, on s'arrange,on se méfie, ça vit à fond durant la partie. Franchement on est dedans ! Pas vu le temps passer. que du plaisir.
    2 people found this review was helpful

You have to be logged to submit reviews.

This game appears in the Tops Games of our players

Newsletters Do not miss the fun news !

2. Select your subscriptions

By clicking on subscribe, you agree to receive our Philibert newsletters. You can easily unsubscribe at any time via the unsubscribe links in each of our emails.