flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Coureurs d'Orages - La Mort Bleue

CHB-24044306

Prix rouge
La Mort Bleue est un module d’aventure pour Coureurs d’Orages. Toutefois, comme il ne contient pour ainsi dire aucune donnée technique, vous pouvez l’utiliser avec le système de jeu de votre choix.
  • Français

Les avis ludiques sur ce jeu

  • Note globale
    4.6/5*
    *Moyenne pondérée calculée sur base de la moyenne générale de la boutique
  • Clients (1)
    5/5

8,50 €

Ce produit n'est plus en stock

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Depuis plus d’un siècle maintenant, les hommes ont entamé la conquête des Marches de l’Ouest. Venus de tous les horizons, ils avancent. Certains cherchent la fortune pour pouvoir retourner d’où ils viennent la tête haute, d’autres veulent juste découvrir un bout de terre qu’ils puissent revendiquer : un endroit où s’installer, vivre et mourir. Nouvelle Salem est l’une des petites villes humaines nées de cette irrésistible poussée – un lieu où toutes les tentations, tous les espoirs, toutes les peurs se cristallisent. Cette poudrière n’attend plus que l’arrivée de personnages ayant des rêves de grandeur et rien à perdre.

La Mort Bleue est un module d’aventure pour Coureurs d’Orages. Toutefois, comme il ne contient pour ainsi dire aucune donnée technique, vous pouvez l’utiliser avec le système de jeu de votre choix.

Cette version imprimée inclue le supplément d'univers décrivant les Marches de l'Ouest !

Livret de 38 pages. Couverture souple.
Langue(s) Français
Auteur(s) John Grümph
Illustrateur(s) John Grümph
Note globale 4.6
Éditeur Chibi

Est un supplément pour

Ce jeu est conseillé par 1 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 5/5 sur ce produit
5/5
  • le 21/09/20

    5/5

    Islayre d'Argohl auteur de Coureurs d'Orages, ce très bon jeu OSR de poche, tente de lancer un format de module tout à fait original (et pertinent à mon très humble avis) en peu de signes et encore moins de contraintes pour le conteur comme pour les joueurs.

    J'avais adoré le « Val des Corbeaux » module proposé dans CdO : sombre, épique, qui versait vers l'horreur et dépeignait entre autres des elfes étranges et dangereux et des nains avides, organisés et impitoyables.

    Bon sang que c’était bien.

    « La Mort Bleue » reprend quasi exactement le même format : une situation de départ bien explosive, des factions, des personnages, des rencontres un petit donj' et tout ce qu'il faut pour que le conteur construise son cinéma mental.

    Mais si on était dans une forme d'hommage à Ravenloft avec « Le Val des Corbeaux » on est ici dans de la « Western Fantasy ».

    On reprend quelques poncifs du western, les classiques de la fantasy façon « Marches de l'Ouest », un peu d'horreur, quelques espiègleries qui feront la joie du meneur et on obtient un plat bien « caliente ».

    Listons les bons et les mauvais points :

    Les bons points d'abord : c'est incontestablement une réussite en termes d'ambiance, d'outils fournis au MJ, de personnages non joueurs, de situations de jeu. Et on pourrait presque s’arrêter là…

    Mais ce n'est pas tout : un élément clé, fondamental, de l'intrigue s'avère « interchangeable », ce qui fait de la Mort Bleue un module rejouable au moins trois fois (plutôt par le conteur mais quand même). Rien que pour ça, il faut l’avoir dans sa bibliothèque.

    Les quelques illustrations ne sont pas simplement décoratives, ont une raison d’être, et sont même très organiques : mention spéciale aux portraits des PNJs excellemment réalisés à l'écrit comme au pinceau.

    On nous offre également de petits outils comme des tables de noms et ça c’est le genre de détail qui fait plaisir.

    Les "mauvais" points :

    Ne nous le cachons pas, c'est minimaliste, ce qui me va a priori (j'aime la sobriété) mais j'ai l'impression que peu de conseils sont distillés. Et de jeunes conteurs pourraient peut-être rester sur leur faim (je pense toujours aux autres, je suis comme ça).

    Enfin, il eut été peut-être intéressant de disposer de plus de PNJs pour peupler la ville (Nouvelle Salem) et ses environs. De même, un schéma des implantations humaines et une vraie carte de la région n'auraient sans doute pas été de trop (OK, il y a les hexagones de la page 8, mais ce n'est pas tout à fait pareil). J'avoue, j'ergote un peu sur des vétilles.  

    En l'état, le bilan est tout de même largement positif et prouve une nouvelle fois qu'Islayre d'Argohl est indubitablement (ce n’est pas sale) un auteur à suivre !

    Pour être tout à fait honnête (si), J'ai préféré « Le Val des Corbeaux » surtout pour son ambiance, mais c'est tout à fait subjectif. Reste que, c’est certain, je ferai jouer « La Mort Bleue » qui est une très belle réussite, plein de malice et qui plus est plein d’idées fertiles.

    Petit conseil de dernière minute : avant de jouer ce module n'hésitez pas à revoir un ou deux épisodes de « Deadwood » (la série d'HBO) et peut-être aussi « Danse avec les Loups » (et imaginez des elfes dans le rôle des natifs américains).

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.