flag_enflag_fricon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_towericon_twittericon_videoicon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo
La sélection de Noël 2018 ! Pour les enfants, avec la famille, entre amis... C'est ici

Crimes 2ème Edition - Manuel de l'Enquêteur

EDACR201

Prix rouge
Crimes est un jeu de rôle historique ancré au cœur de la Belle Époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.
  • Français

Les avis ludiques sur ce jeu

  • Note globale
    4.3/5*
    *Moyenne pondérée calculée sur base de la moyenne générale de la boutique
  • Philiboyz (1)
    5/5
  • Clients (2)
    3/5
Posez-nous une question sur ce produit

54,95 €

Ce produit n'est plus en stock

Frais de port offerts à partir de 60€ (France métro.)

Crimes est un jeu de rôle historique ancré au cœur de la Belle Époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.
Dans Crimes, cette époque est vécue par ses acteurs comme particulièrement douloureuse, les sirènes d’un univers décadent attirant inexorablement l’humanité vers sa ruine, un univers écartelé entre un optimisme sans limites et une mélancolie aux tonalités apocalyptiques, sans rédemption possible.

Le fait criminel est le sujet central de ce jeu, dont la Déchéance est un principe fondateur : selon cette loi, tout responsable d’un acte criminel, qu’il s’agisse d’un homme, d’une société ou d’une civilisation, doit en payer le prix par une décadence progressive. Ainsi, les passions et les déviances des personnages les mènent inexorablement vers leur propre enfer : dégénérescence du corps, folie ou autre malédiction...
Indispensable à la découverte de Crimes, le Manuel de l’Enquêteur contient tout ce dont vous avez besoin pour vous approprier son univers, son système de jeu et pour créer votre alter-ego.

Au sommaire de cet ouvrage :
  • Une préface de Maxime Chattam ;
  • La découverte du jeu de rôle, si vous débutez ou souhaitez en savoir plus sur ce loisir en général, et Crimes en particulier ;
  • La Belle Époque, avec ses tendances politiques, géopolitiques, sociales et religieuses, pour vous familiariser avec l’ambiance fin de siècle ;
  • La description de Paris, la vie quotidienne, les enjeux, les grands événements et les tensions qui animent la ville, mais également les personnages hauts en couleurs que vous pourrez rencontrer ;
  • La création de personnage, ou comment incarner votre alter-ego, utiliser ses compétences, la psychologie mais aussi l’équipement et les styles d’enquêtes ;
  • Le système de jeu vous présente les règles qui définissent les actions et interactions lors d’une partie de Crimes ;
  • Comment mener une enquête et quelques notions de criminologie, afin de démêler les intrigues auxquelles vous aurez à faire face lors de vos séances de jeu.

Livre de 496 pages en couverture rigide.

4.3
Langue(s) Français
Auteur(s) Yann Lefebvre, Maxime Chattam
Illustrateur Frédérik Rambaud, Gabriel Bulik, David Chapoulet, Fernando Goncalves, Arnaud Hascoët, Cyril Nouvel, Tiffanie Uldry, Fabrice Weiss
Éditeur Sycko

Ce jeu est conseillé par 1 de nos Philiboyz

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Guillaume, voici son avis :

    5/5

    Bon, comment dire, là on est devant du lourd...en terme de poids ça c’est sur (le bouquin est en béton armé, probablement capable d’arrêter les balles^^), mais surtout en terme de contenu. Alors oui, il en aura fallu du temps, des péripéties et des rebondissements, pour que la seconde édition de Crimes voit le jour. Mais une telle gestation n’aura clairement pas été vaine tant le travail d’écriture de Yann Lefebvre, comme d’édition, est à la hauteur des attentes (des miennes en tout cas).

    La couv' illustrée par Frédérik Rambaud
    Crimes, c’est 2 livres pour environ 850 pages de plaisir. C’est pourquoi, je vais d’abord m’attarder sur le Manuel de l’Enquêteur.

    Ce Manuel est une sorte de livre des joueurs. Bon ok, j’aurais bien du mal à trouver un joueur dans mon entourage capable de s’envoyer ce pavé de 2,160kg (oui sans déconner... je l’ai pesé) pour 480 pages. Eh oui, ça peut calmer.
    Surtout en sachant que la partie plus mécanique (mais pas que) commence à la page 290...eh ouais!

    Commençons, comme d’habitude, par parler de la forme. Et de ce coté là, SYCKO nous sort des bouquins tout droit sortie de l’espace :
    Une superbe couv’ avec vernis sélectif, le logo du jeu en filigrane, une illustration qui présage du contenu du jeu, un papier épais, une maquette clair et lisible, de superbes illustrations, et une reliure indestructible! J’ai retourné le bouquin dans tout les sens pourtant. Vraiment un superbe objet (les versions collectors et Prestige sont assez démentes aussi.)

    Au niveau du contenu, ce Manuel de l’Enquêteur offre un énorme tour d’horizon de la Belle Epoque en s’attardant longuement sur Paris, mais en en oubliant pas la géopolitique mondiale. Dans ces 290 premières pages de contexte historique, on passe en revu la vie à l’époque : de la politique, en passant par la chose religieuse, l’industrie, l’économie et la question sociale, puis à la politique internationale, avant de s’arrêter sur Paris, le contexte principal de Crimes.

    Cette grosse partie du livre (150 pages) va décrire par le menu ce Paris dans cette époque trouble et troublé, où des mots comme égalité, fraternité ne trouve pas forcément écho.
    Ici, vous allez littéralement visiter Paris, quartiers par quartiers, institutions par institutions, personnages par personnages, le tout introduit par un dossier de police donnant les premières informations à l’enquêteur. Je vous avoue que , comme la première partie, c’est assez dense et qu’il m’aura fallu un moment pour en terminer la lecture. Pas parce que la lecture est lourde, bien au contraire, mais parce que le livre est dense, très dense. Cela demande d’assimiler beaucoup d’informations. Mais attention, on est pas devant une encyclopédie toute bête de la Belle Epoque. La lecture est vraiment agréable, on ne s’ennuie pas du tout, et on se plonge avec plaisir dans les différents lieux et quartiers de Paris. On a envie d’en savoir plus sur l’affaire Dreyfuss, sur les duels de députés, sur les groupes anarchistes, ou sur l’occultisme...
    Oui, c’est un gros morceau, oui c’est du contexte historique, mais qu’est ce que c’est intéressant! Et surtout, tout ce contexte sert à décrire non seulement une époque mais aussi (et surtout) une ambiance.
    Ambiance qui va être soutenu par un système de jeu s’appuyant sur la noirceur et le mal-être de cette époque.

    Je ne vais pas rentrer en profondeur dans le système de jeu. Ce que j’ai aimé c’est cette volonté de jouer sur la psychologie, les névroses des personnages. On est très loin du Pulp de mémé. Crimes propose de jouer du thriller psychologique sombre, ancré dans un contexte historique fort. Vos personnages seront donc soumis à leur époque et à leur pulsions, désirs, peurs et forces.
    La mécanique de jeu va à fond dans ce sens, et ne va pas rendre la vie facile aux enquêteurs.
    La psychologie a donc une place très importante dans Crimes, permettant de créer un personnage tout en nuances. C’est à mon avis ce qui va définir le plus votre personnage, bien plus que les carac.
    Bon, bien sur, vous jouez un enquêteur, donc à la création vous allez aussi choisir un style d’enquête : limier, condé, mentaliste, illuminé. Cela va typer votre personnage en lui donnant une façon de mener l’enquête et de guider son roleplay dans ces phases. Cela peut donner des groupes très homogènes ou totalement hétéroclites.

    Un système de jeu qui appuie donc à 100% l’ambiance, avec une mécanique de résolution “light” qui n’hésite pas à se mettre en retrait pour servir l’histoire.

    Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce Manuel de l’Enquêteur, qui présage tout un tas de bonnes choses pour le Manuel du Criminel.
    Il y a beaucoup d’infos, mais l’ensemble forme aussi une sorte de boite à outils dans laquelle piocher pour créer, jouer ses enquêtes dans un contexte historique tout en mâtinant le tout d’un nuage de surnaturel, réel ou pas, offrant la possibilité de jouer sur cette ambiguïté, sans forcément se dévoiler, et jouant avec la psychologie des personnages.
    Paris offre un terrain de jeu assez incroyable de noirceur et d’horreur insidieuse, ce qui n’empêche pas de s’ouvrir sur d’autres villes (ah Londres...) mais aussi de s’éloigner un peu de ce contexte urbain.

    PS : la dernière partie sur comment mener l’enquête est vraiment top. Si vous ne deviez faire lire qu’une seule chose à vos joueurs, ça serait cette partie.

    2 personnes ont trouvé cet avis utile

Ce jeu est conseillé par 2 de nos Clients

Ils ont aimé...

FREDERIC L. le 28/02/18

5/5
Bonjour à tous !j'adore ce jeu ! Paf c'est dit. Un jeu historique ne pouvait qu'attirer mon attention. Le livre foisonne d'informations sur la belle époque, une période d'histoire encore proche de nous, mais finalement assez mal connue ou du moins idéalisée. Tout est décrit pour nous immerger dans cette ambiance particulière ou scientisme et religion/occultisme s'oppose, la politique dense et chaotique de la 3eme République, un Paris sombre et dangereux avec une lutte des classes omniprésente. Tout est là pour faire de belles enquêtes ! Enfin je trouve un jeu d'investigation avec du surnaturel sans Cthulhu (je suis sur qu'il en existe d'autre mais bon je ne les connais pas). L'Europe est au bord du gouffre, mes joueurs le seront aussi !La lecture est plaisante, fluide (on se cultive au passage). Les livres sont belle qualité, le toucher agréable, une mise en page agréable, des aides et conseil de jeu un peu partout (génératrice d'idées par la même occasion).... bref que du bon !Alors oui pas de couleur, mais finalement, un ouvrage qui traite de 1890 en a-t-il vraiment besoin ? Les nombreuses photos et affiches d'époque me suffisent amplement pour me plonger au cœur de la belle époque.Pour les amateur d'histoire et de surnaturel. 5/5 pour moi :)

Ils ont moins aimé...

Damien B. le 05/02/17

1/5
J'ai cru en ce projet et suis devenu contributeur sur Ulule. Apres avoir lu le PDF (dans l'attente du livre format physique) et bien ... Bof. J'ai eu l'impression de lire un livre dodu-fiction sur la belle époque. Pas un livre/regles de JDR. Je pense qu'en recevant le livre je vais le feuilleter juste par principe, voir si il y aura de la couleur a l'intérieur (pour le moment tout est en noir est blanc) mais ce qui est sur c'est que je ne compte pas le faire jouer. Ce jeu ne me semble pas être d'un grand intérêt. Je suis sur que je trouverai plus facilement autre jeu à enquête qui piquera ma curiosité.
  • le 28/02/18

    5/5
    Bonjour à tous !j'adore ce jeu ! Paf c'est dit. Un jeu historique ne pouvait qu'attirer mon attention. Le livre foisonne d'informations sur la belle époque, une période d'histoire encore proche de nous, mais finalement assez mal connue ou du moins idéalisée. Tout est décrit pour nous immerger dans cette ambiance particulière ou scientisme et religion/occultisme s'oppose, la politique dense et chaotique de la 3eme République, un Paris sombre et dangereux avec une lutte des classes omniprésente. Tout est là pour faire de belles enquêtes ! Enfin je trouve un jeu d'investigation avec du surnaturel sans Cthulhu (je suis sur qu'il en existe d'autre mais bon je ne les connais pas). L'Europe est au bord du gouffre, mes joueurs le seront aussi !La lecture est plaisante, fluide (on se cultive au passage). Les livres sont belle qualité, le toucher agréable, une mise en page agréable, des aides et conseil de jeu un peu partout (génératrice d'idées par la même occasion).... bref que du bon !Alors oui pas de couleur, mais finalement, un ouvrage qui traite de 1890 en a-t-il vraiment besoin ? Les nombreuses photos et affiches d'époque me suffisent amplement pour me plonger au cœur de la belle époque.Pour les amateur d'histoire et de surnaturel. 5/5 pour moi :)
  • le 05/02/17

    1/5
    J'ai cru en ce projet et suis devenu contributeur sur Ulule. Apres avoir lu le PDF (dans l'attente du livre format physique) et bien ... Bof. J'ai eu l'impression de lire un livre dodu-fiction sur la belle époque. Pas un livre/regles de JDR. Je pense qu'en recevant le livre je vais le feuilleter juste par principe, voir si il y aura de la couleur a l'intérieur (pour le moment tout est en noir est blanc) mais ce qui est sur c'est que je ne compte pas le faire jouer. Ce jeu ne me semble pas être d'un grand intérêt. Je suis sur que je trouverai plus facilement autre jeu à enquête qui piquera ma curiosité.

Vous avez déjà posté un avis sur ce jeu.

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements