flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo

New Angeles

FFGAD03

New Angeles est un jeu sur les machinations et l'avidité des corporations dans l'univers d'Android. Les joueurs vont prendre les rênes de l'une de ces puissantes megacorporations. Vous passez des "deals" et des alliances temporaires pour prendre l'avantage sur vos rivaux.
  • Anglais
  • à partir de 14 ans
  • 2 à 3h
  • 4 à 6 joueur(s)
35

En achetant ce produit collectez jusqu’à
35 Phib'z

Produits 35, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

Les avis ludiques sur ce jeu

  • Note globale
    3.8/5*
    *Moyenne pondérée calculée sur base de la moyenne générale de la boutique
  • Blogueurs (1)
    3/5
  • Clients (2)
    3.5/5
Posez-nous une question sur ce produit

59,00 €

Ce produit n'est plus en stock

Frais de port offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

New Angeles est un jeu sur les machinations et l'avidité des corporations dans l'univers d'Android. Les joueurs vont prendre les rênes de l'une de ces puissantes megacorporations. Vous passez des "deals" et des alliances temporaires pour prendre l'avantage sur vos rivaux. Pendant ce temps, vous devez garder un œil sur l'évolution de votre environnement.  Vous ne pouvez laisser le crime se développer, donc même si vous devez vous occuper de faire fructifier vos affaires, il faut garder le petit peuple heureux. Des gens heureux font des travailleurs productifs et vous voulez garder New Angeles bon pour les affaires.

Thème(s) Cyberpunk
Langue(s) Anglais
Mécanisme(s) PouvoirsBluffNégociationGestion
Auteur(s) James Kniffen
Illustrateur Henning Ludvigsen
Note globale 3.8
Éditeur Fantasy Flight Games

Three Minute Board Games

Ce jeu est conseillé par 1 de nos Blogueurs

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    3/5
    New Angeles, c’est bien?

    Oui, pour plusieurs raisons.

    D’abord, parce que c’est un pur gros jeu d’enfoirés. Et ça, c’est bien. Pourquoi?

    Parce qu’il est possible qu’un des joueurs fasse tout pour jeter la ville dans le chaos et ainsi remporter la victoire tout seul. Bluff, contre-bluff.

    Parce que chaque joueur doit être plus riche qu’un autre. Information gardée secrète. Alliances, trahisons, promesses non-gardées, coups bas.

    Parce que le système de vote, de soutien, d’offre-contre-offre, permet des rebondissements et des coups de p… « j’ai dit avant que je soutenais ton offre, mais en fait non, va jouer dans le mixer »… Comme on dit dans les jeux d’enfoirés, et aussi en politique, les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

    L’interaction est omniprésente. Un très bon point. Souvent tendue, elle peut parfois dégénérer et tourner au vinaigre. A ne pas forcément jouer avec vos meilleurs amis ou avec votre partenaire de vie…

    Un autre point positif est la tension constante liée à tous les paramètres à gérer en commun: grèves, production, unités ennemies qui se parachutent sur le plateau (mafia & manifestants) et qui bloquent le ville, épidémie, pannes, événements, désordre civil qui progresse. New Angeles est presque un jeu coopératif. Presque. Car au final, opportuniste, il faudra réussir à jongler avec tout ce joyeux bordel pour parvenir à accumuler plus de richesse que son adversaire secret. Ou à ne pas se faire pécho si on incarne le traître.

    Fable acerbe moderne de nos sociétés inégalitaires de ce début du 21e siècle, le jeu est d’un cynisme crasse et dresse le portrait d’un capitalisme vorace. Le profit avant le bien-être de la population. Occupy New Angeles! Des manifestants qui expriment leur désarroi, tandis que des corporations (vous) œuvrent dans l’ombre pour dégager le plus grand profit et suivre leurs objectifs financiers. A y regarder de plus près, notre réalité n’est pas si éloignée de la fictive New Angeles… La loi travail, le 49-3, RIE III, tout ça. On nage dans de la pure kleptocratie.

    New Angeles soulève également une question éthique, un dilemme moral, une problématique politique (de polis, la ville en grec). Le bien-être personnel VS le bien-être collectif. Est-ce que la société est plus heureuse quand l’individu est heureux? Ou est-ce que c’est l’individu qui est plus heureux quand c’est la société toute entière qui l’est? Le fondamental clivage entre gauche et droite.

    Dans New Angeles, les joueurs seront confrontés toute leur partie à ce questionnement. Suivre son agenda personnel ou s’engager pour la collectivité. Dans un jeu coopératif le choix est évident. Tous les joueurs œuvrent ensemble pour relever les défis posés par le jeu et ainsi trouver la meilleure issue possible. Tous les joueurs gagnent ensemble, ou perdent ensemble. Dans les jeux compétitifs les joueurs doivent faire appel à leurs compétences mentales (raisonnement, anticipation, observation, mémoire, calcul, planification) pour remporter la victoire. Pour « battre » ses adversaires. Et se montrer ainsi supérieur aux autres.

    Dans News Angeles le curseur vadrouille entre compétition et coopération. Faire passer l’intérêt général avant et résoudre les difficultés qui se présentent à tous (ressources à produire, manifestants, pannes, grèves, épidémies)? Ou faire de son intérêt personnel sa priorité, en ne suivant que ses propres objectifs (objectifs de fin de manche, de faction).

    L’avidité ou la solidarité? Un dilemme cornélien constant et captivant. A chaque prise de décision, à chaque offre, contre-offre et soutien il faudra savoir se situer. Bref, sous un « bête » jeu de plateau composé de quelques cartes et de quelques figurines en plastique se cache en fait un redoutable vecteur d’interrogation éthique et politique. Vous n’en sortirez pas indemne.

    Enfin, un autre élément passionnant, les conditions de victoire. Chaque joueur doit être plus riche qu’un adversaire gardé secret jusqu’à la fin. Comme dans Dead of Winter, il peut donc y avoir plusieurs vainqueurs. Et plusieurs perdants. Très fort!

    Et alors, New Angeles, c’est vraiment, vraiment aussi bien?

    Non.

    Le jeu est trop long pour s’élever au panthéon des jeux nécessaires. Alors certes, plus la partie avance et plus la tension augmente: être plus riche que son adversaire secret avant la fin de partie, contrôler la rue, le désordre civil qui ne cesse d’enfler pour ne pas se faire déborder, découvrir le félon (pour autant qu’il y en ait un). Mais poussif et répétitif, on ne fait que la même chose pendant 2-4h: jouer les pompiers pour contrôler tout ce joyeux bordel en participant aux votes/offres/soutiens. C’est sympa sur 2h. Pas sur 3-4h.

    Et ce qui manque cruellement au jeu, c’est un univers. Oui, New Angeles se déroule dans la saga SF Android, plongé dans une ville imaginaire, futuriste et corrompue (par nous). Mais l’univers Android est trop diaphane. Si le tout se déroulait dans un véritable univers littéraire ou cinématographique connu, l’immersion serait plus complète et épique. Imaginez devoir gérer Coruscant, la Ville-Planète de Star Wars, ou le Los Angeles de Blade Runner. Le jeu gagnerait en texture, en saveur, en profondeur. Ici, tout sonne creux, vide, plat. Désolé FFG, mais Android ne transporte pas.

    New Angeles est au final une pâle réinvention de l’excellentissime Battlestar Galactica. Sur lequel l’auteur a également travaillé en signant l’extension Daybreak. Comme si FFG avait voulu ressortir ce « Grand Ancien » de 2008, tout en jugeant que son univers était aujourd’hui passé de mode (en 2008 on était encore en plein dans la série qui s’est achevée en 2009).

    Dans Battlestar aussi il y avait des urgences à traiter et qui se manifestaient sur le plateau. Les fameux vaisseaux Cylons qui s’amassaient pour menacer le Galactica. Le ou les Cylons infiltrés dans l’équipage. La constante et captivante paranoïa.

    Mais là où BSG proposait une expérience ludique passionnante, New Angeles sonne creux et ne parvient pas à convaincre sur le long terme. Rares sont les jeux qui donnent envie d’arrêter avant la fin. New Angeles est l’un d’eux.

Ce jeu est conseillé par 2 de nos Clients

Ils ont aimé...

Eduardo C. le 13/01/17 Achat vérifié

5/5
Maybe BSG 2.0? Amazing atmosphere and tension in this hidden roles negotiation game.

Ils ont moins aimé...

Dominique C. le 20/06/18

2/5

I did not feel the same. This game was a big disappointment. We are very far from what the game is trying to sell us. We did not have a Federalist, the victory was simple and the game was not thrilling at all. Assets are not useful for most. We get involved in our goals, manage the city as well and gain capital but no control especially in the end. Well, a big disappointment. A game that does not reach its ambitions. The Mining faction seems to be a patch to provide a 6th player.

  • le 20/06/18

    2/5

    I did not feel the same. This game was a big disappointment. We are very far from what the game is trying to sell us. We did not have a Federalist, the victory was simple and the game was not thrilling at all. Assets are not useful for most. We get involved in our goals, manage the city as well and gain capital but no control especially in the end. Well, a big disappointment. A game that does not reach its ambitions. The Mining faction seems to be a patch to provide a 6th player.

  • le 13/01/17 Achat vérifié

    5/5
    Maybe BSG 2.0? Amazing atmosphere and tension in this hidden roles negotiation game.

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.