flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Expédition à Newdale

FUN-NEWFR01

La saga " Oh my Goods! " se poursuit - cette fois-ci, comme un jeu de plateau. Plongez au fil de plusieurs scénarios dans une histoire passionnante et pleine de rebondissements. Chaque partie représente un chapitre. Vous pouvez jouer les chapitres dans l'ordre - comme une campagne - ou indépendamment.
  • Français
  • à partir de 12 ans
  • 1 à 2h
  • 1 à 4 joueur(s)

Les avis ludiques sur ce jeu

45,00 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Précédemment dans "Oh my Goods !" …

"Cinq ans se sont écoulés depuis la Fête Rouge. Quand la mort du roi a été rendue publique, Rob le bâtisseur revendique le trône et a été officiellement couronné roi peu après. Sam Merz, ancien maire de Canyon Brook et l'Ordre des Hooded Ones sont à 6 pieds sous terre. La paix est encore fragile entre la Couronne et le Nord ; ce dernier ne se rétablit que lentement. Rabbit, chef de la rébellion, demeure la figure centrale du Nord.
Grâce à ses compétences, Nate Welton, un ancien assistant, a pu devenir maître de guilde en un rien de temps et depuis est devenu l'un des conseillers les plus influents du Roi. Chris Chart, évêque de Longsdale, est toujours en possession du vieux livre qu'il a  finalement lu. Il est également convaincu que les Géants des glaces reviendront dans les deux prochaines années, ce qui marquerait la fin de cette ère. Il convainc le roi d'envoyer une expédition au nouveau port de Canyon Brook et, de là, de la mer à la terre des Géants de glace dans l'espoir d'éviter la menace par la diplomatie. Nate Welton, la main du Roi, vous accompagnera dans votre voyage."

La saga " Oh my Goods! " se poursuit - cette fois-ci, comme un jeu de plateau. Plongez au fil de plusieurs scénarios dans une histoire passionnante et pleine de rebondissements. Chaque partie représente un chapitre. Vous pouvez jouer les chapitres dans l'ordre - comme une campagne - ou indépendamment.

Divers plateaux avec différents événements, éléments de jeu, objectifs et actions vous mettent au défi d'adapter votre stratégie à l'évolution de la situation, des contraintes données et les utiliser à votre avantage.
Thème(s) Médiéval
Langue(s) Français
Mécanisme(s) WorkersPlacement
Auteur(s) Alexander Pfister
Illustrateur(s) Klemens Franz
Note globale 4.4
Éditeur Funforge
Contenu
  • 6 plateaux de jeu
  • 220 cartes
  • 8 chapitres à embranchements

Téléchargements

Ce jeu est conseillé par 8 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 4.5/5 sur ce produit
4.5/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Try aGame!, voici son avis :

    5/5

    Expédition à Newdale est une réussite. S’il emmène avec lui des mécaniques de production et de chaînage assez profondes pour être appréciées, l’un de ses points forts reste qu’il est simple à prendre en main. Alexander Pfister est parvenu à créer une osmose entre son univers, la narration et des mécaniques efficaces. Sa petite touche de hasard pourrait apporter un peu de frustration mais il met à disposition des méthodes pour la contourner. On se place donc devant un jeu de société qui est facile à comprendre et pas si difficile à maîtriser. Toutes vos décisions seront importantes pour le gain de la partie, il faudra juste savoir optimiser vos ressources pour parvenir à vos fins. Déjà une valeur sûre pour ce début d'année 2021 !

    Chroniques et photos à cette page : https://www.tryagame.fr/bar-a-jeux-expedition-a-newdale/

    7 personnes ont trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par le.meeple.jaune, voici son avis :

    5/5

    EXPÉDITION À NEWDALE est avant tout un jeu de gestion de ressources, qui prennent la forme unique de cubes marrons incarnant différentes marchandises. Cette façon originale de matérialiser les différentes marchandises et ressources est très plaisante, bien que légèrement déroutante. EXPÉDITION À NEWDALE est aussi un jeu de placement d’ouvriers et de programmation. La singularité repose sur la numérotation de des pions d'action obligeant à effectuer les actions dans un ordre précis. De plus, la réalisation des actions de production de son plateau personnel dépend en grande partie des assistants disponibles au marché du travail. Cette forte présence du hasard peut surprendre dans un jeu expert, mais elle permet d’injecter une dose de prise de risque rafraichissante et incontestablement ludique au sein d’une machine très bien huilée. EXPÉDITION À NEWDALE est un véritable jeu « d’engine-building » dans lequel les possibilités d’action grandissent au cours de la partie. Les premières manches sont chaotiques avec un manque flagrant et frustrant de tout ce qui constitue le jeu. Au fur et à mesure que les joueurs construisent des bâtiments et donc achètent des cartes, ils se construisent un moteur de plus en plus puissant pour produire plus et construire mieux. Enfin, EXPÉDITION À NEWDALE est une campagne de huit épisodes pouvant être joués à la suite ou indépendamment. Soyons honnêtes, l’immersion n’est pas folichonne. Le jeu est très mécanique et reprend presque de manière inchangée son système de jeu d’un épisode à l’autre. Ce mélange entre ces différents styles donne un jeu très complet, tendu, sans être véritablement compliqué à prendre en main. Sa légèreté n’est qu’apparence tant l’optimisation de son moteur demande réflexion et anticipation. Reste le manque d’interaction toujours regrettable.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    3/5

    Le recyclage est bon pour la planète. Même quand il s’agit du même jeu précédent de l’auteur. Dans Expédition à Newdale, l’auteur recycle en effet l’un de ses précédents jeu, Oh My Goods, un micro jeu de cartes de gestion de ressources. Expédition à Newdale en est même la suite, en quelque sorte. Mais on peut y jouer sans.

    Dans les deux jeux, il est question de gérer, au mieux, ses cartes, combinaisons, en les utilisant au mieux pour développer des synergies. Expédition à Newdale est un pur jeu en mode engine-building. On commence par des cartes, par des ressources, par des possibilités, infimes, moisies, puis plus le jeu avance et plus on développe, ou pas, des moteurs à ressources puissants et performants. Ou pas.

    Avec, comme de nombreux jeux dits de comptable, des ressources de plusieurs niveaux, de base, intermédiaires et évolués, plus rares et chers. Et c’est tout le cœur du jeu, réussir à générer le plus de ressources rares possible pour en dégager le plus de points de victoire possible.

    À noter que Expédition à Newdale peut se jouer en partie unique ou en s’immergeant dans un récit, un jeu évolutif, avec de nouvelles cartes qui se rajoutent, un nouveau plateau qui s’utilise.

    Sauf que.

    Expédition à Newdale est nous a peu, pas convaincu. Le jeu est extrêmement froid, désincarné et répétitif. Une partie, pourquoi pas. Mais les chapitres suivants reprennent tous, trop, les mécaniques de base, déjà peu revigorantes et roboratives. On marque des PV pour certaines ressources produites. Et ce qui change, d’une partie à l’autre, c’est la répartition des ressources nécessaires. Pas convaincant, peu convaincu. On joue, sans passion. Et le récit est peu immersif, peu inspiré. Sympathique, sans plus !

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Les Jeux En Folie Bordeaux, voici son avis :

    4/5

    Nous voilà dans un jeu de gestion de ressources et de placement d’ouvriers divisé en plusieurs scénarios.
    Placement d’ouvriers oui, mais vous ne serez pas bloqué si un adversaire place son jeton avant vous sur la case convoitée, en effet, il n’y a pas de limite.

    La partie se déroule en 7 manches, composées de 6 phases.

    La production de ressources peut se faire grâce aux assistants tirés au sort et/ou avec nos bâtiments construits ou cartes en mains (chaînage). C’est là que ça devient intéressant, car on peut faire des combos de production.

    Vous n’aurez pas de monnaie, mais chaque ressource produite a une valeur. En défaussant une ressource cela vous donne une valeur marchande pour acheter et construire de nouveaux bâtiments. Il est donc important de produire des ressources. Plus elles seront raffinées, puis elles auront de la valeur et plus vous serez riches ! ????

    En parallèle, une carte des différentes régions est en place. A chaque bâtiment construit, vous occuperez une nouvelle région qui vous apportera des bonus utilisables au cours du jeu et/ou des points de victoire à la fin du jeu en fonction de vos objectifs commun et perso.

    Ce que j’apprécie beaucoup aussi ce sont les différents scénarios proposés. Ils ne vont pas changer grandement les mécaniques du jeu mais vont apporter des objectifs supplémentaires, de nouvelles cartes, plateaux de jeux et actions au fur et à mesure… Ils sont indépendants, vous n’êtes pas obligé de les suivre dans l’ordre. Cela rajoute de nouveaux éléments qui changent un peu chaque partie et c’est très appréciable ! Ça donne envie de faire le scénario suivant pour découvrir de nouvelles choses.

    Je n’y ai joué qu’à 2, avec mon mari. La 1ère partie était un peu longue, le temps d’apprivoiser le jeu. Mais les suivantes ont été très fluides pour des durées d’environ 45 min max.

Voir plus d'avis


Ce jeu est conseillé par 4 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 4.3/5 sur ce produit
4.3/5

Ils ont aimé...

Cédric C. le 04/02/21

5/5

Ce jeu est mon coup de coeur de ce début d'année 2021 !

N'étant pas un expert des  jeux de gestion, le nom de Pfister m'a fait hésiter au début, mais j'ai franchi le pas et depuis j'enchaine les parties (une dizaine en 15 jours).

Les régles sont simples à comprendre et les tours de jeu sont fluides. Les parties sont rapides et tendues.

Si l'on comprend vite les principes, la maîtrise du jeu est subtile et demande de nombreuses parties. Les stratégies sont nombreuses et la courbe de progression est très motivante.

La rejouabilité est excellente avec 10 chapitres différents: ils ont leurs propres objectifs et modification de gameplay (Il y a 6 plateaux différents !) Les deux derniers pourraient être une extension tellement ils renouvellent le jeu.

Cerise sur le gâteau en cette période de Covid, le mode solo est véritablement excellent et peut justifier à lui seul l'achat: pas d'automa à gérer mais des objectifs spécifiques à réaliser selon les chapitres.

Ce jeu ne plaira pas forcément à tout le monde:

* il y a un peu d'aléa au tirage des cartes évidemment et on doit programmer nos actions sans connaître toute la main-d'oeuvre disponible (le tirage se fait après).

* il est certainement trop facile pour des experts du genre.

* la narration (trois lignes au maximum) est un prétexte aux mises en place et objectifs de chapitre. Pas de souffle épique ni de mode campagne: les parties sont indépendantes les unes des autres (il y a bien un embranchement au chapitre 3 mais cela s'arrête là).

Ce jeu remplit tous mes critères (mise en place relativement simple, parties pas trop longues et très fluides, niveau de difficulté me correspondant, trés bonne rejouabilité). L'aléatoire m'a un peu gêné au début, mais il y a des façons pour maîtriser les choses.

Du pur plaisir ludique pour moi !

3 personnes ont trouvé cet avis utile

Ils ont moins aimé...

Stéphane L. le 12/08/21

2/5

Je précise que je n'y ai joué qu'en mode solo mais les mécaniques principales sont les mêmes et ne m'ont pas donné envie d'y jouer à plusieurs,la faute à un recours au hasard un peu trop présent même si on peut l'adoucir en défaussant des cartes ou en achetant des cartes assistants. Cela alourdit considérablement toutes les actions du jeu et j'ai trouvé très peu de plaisir dans ces mécaniques. J'ai adoré Maracaibo du même auteur,son jeu précèdent mais je trouve Expedition Newdale complétement à l'opposée en terme de richesse ludique et de plaisir de jeu. De plus,les règles sont brouillonnes sur la partie "chainage de production entre bâtiments". Bref,pas un jeu pour moi.

  • le 12/08/21

    2/5

    Je précise que je n'y ai joué qu'en mode solo mais les mécaniques principales sont les mêmes et ne m'ont pas donné envie d'y jouer à plusieurs,la faute à un recours au hasard un peu trop présent même si on peut l'adoucir en défaussant des cartes ou en achetant des cartes assistants. Cela alourdit considérablement toutes les actions du jeu et j'ai trouvé très peu de plaisir dans ces mécaniques. J'ai adoré Maracaibo du même auteur,son jeu précèdent mais je trouve Expedition Newdale complétement à l'opposée en terme de richesse ludique et de plaisir de jeu. De plus,les règles sont brouillonnes sur la partie "chainage de production entre bâtiments". Bref,pas un jeu pour moi.

  • le 04/02/21

    5/5

    Ce jeu est mon coup de coeur de ce début d'année 2021 !

    N'étant pas un expert des  jeux de gestion, le nom de Pfister m'a fait hésiter au début, mais j'ai franchi le pas et depuis j'enchaine les parties (une dizaine en 15 jours).

    Les régles sont simples à comprendre et les tours de jeu sont fluides. Les parties sont rapides et tendues.

    Si l'on comprend vite les principes, la maîtrise du jeu est subtile et demande de nombreuses parties. Les stratégies sont nombreuses et la courbe de progression est très motivante.

    La rejouabilité est excellente avec 10 chapitres différents: ils ont leurs propres objectifs et modification de gameplay (Il y a 6 plateaux différents !) Les deux derniers pourraient être une extension tellement ils renouvellent le jeu.

    Cerise sur le gâteau en cette période de Covid, le mode solo est véritablement excellent et peut justifier à lui seul l'achat: pas d'automa à gérer mais des objectifs spécifiques à réaliser selon les chapitres.

    Ce jeu ne plaira pas forcément à tout le monde:

    * il y a un peu d'aléa au tirage des cartes évidemment et on doit programmer nos actions sans connaître toute la main-d'oeuvre disponible (le tirage se fait après).

    * il est certainement trop facile pour des experts du genre.

    * la narration (trois lignes au maximum) est un prétexte aux mises en place et objectifs de chapitre. Pas de souffle épique ni de mode campagne: les parties sont indépendantes les unes des autres (il y a bien un embranchement au chapitre 3 mais cela s'arrête là).

    Ce jeu remplit tous mes critères (mise en place relativement simple, parties pas trop longues et très fluides, niveau de difficulté me correspondant, trés bonne rejouabilité). L'aléatoire m'a un peu gêné au début, mais il y a des façons pour maîtriser les choses.

    Du pur plaisir ludique pour moi !

    3 personnes ont trouvé cet avis utile
  • le 04/02/21 Achat vérifié

    5/5
    Vraiment heureux de mon acquisition. Assez facile a expliquer cependant la prise en main demande un peu de pratique. Très bon jeu. Le solo se joue commz une partie multi en utilisant de cartes objectifs spécifiques.
  • le 04/02/21 Achat vérifié

    5/5
    un tres bon jeu a metre dans toutes les main plus ludique que maracaibo

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

  • Top jeux solo

    par Cellocell

    (49 avis positifs)

  • Mes coups de coeur

    (10 avis positifs)

  • Top jeux solo

    par Amandine M

    (6 avis positifs)

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.