flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Monasterium

MAT-MNS001917

Au début du Moyen Âge, pas moins de 5 monastères ont été fondés dans une belle vallée dans le but de répandre la Parole de Dieu. En tant que doyen d'une école, vous tâchez d'accueillir les Novices qui vous sont confiés dans les monastères, ce qui vous permet de vous forger une réputation incomparable.
  • Français
  • à partir de 12 ans
  • 1 à 2h
  • 2 à 4 joueur(s)

Les avis ludiques sur ce jeu

  • Note globale
    4.2/5*
    *Moyenne pondérée calculée sur base de la moyenne générale de la boutique
  • Blogueurs (2)
    4/5
  • Clients (1)
    4/5

39,90 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Formez des novices, construisez des vitraux et remplissez les missions spéciales du monastère. 

Envoyez les novices dans les bâtiments du monastère, à la chapelle ou au cloître pour remplir les missions spéciales des monastères et mettre à profit les vitraux de votre cathédrale pour accroître la renommée de votre école.

Monasterium se joue en trois années, chacune d’entre elles étant divisée en autant de manches qu’il y a de joueurs. Une année se termine lorsque chaque joueur a été premier joueur une fois. Chaque manche se divise en trois phases.

  • Le placement des dés : les joueurs placent leurs dés sur le plateau commun après avoir obtenu le même chiffre que celui indiqué sur les zones du plateau. Cette phase se termine lorsque tous les joueurs ont placé leurs dés sur le plateau.
  • La phase d’actions : choisissez un emplacement de dés qui comporte au moins un de vos dés personnels, pour placer jusqu’à trois dés de cet emplacement sur une des tuiles Action de votre zone Action. Utilisez-les un par un pour effectuer vos actions et répétez la manœuvre jusqu’à ce que tous les dés aient été récupérés et utilisés. Vous pourrez déplacer votre Messager, placer vos Novices pour leur permettre d’acquérir des compétences, obtenir des tuiles Vitrail pour les placer sur votre cathédrale et accumuler des Ressources.
  • Fin de la manche: une manche se termine lorsqu’il ne reste aucun dé sur les emplacements de dés du plateau et que toutes les actions possibles ont été exécutées

C’est grâce à ces actions que vous gagnerez des points de Victoire. À la fin de la troisième manche, l es joueurs déterminent leur score final en comptant le nombre de Novices placés dans les Monastères, les Chapelles, les Cloîtres et le nombre de Ressources restantes. Celui qui a le plus de points remporte la partie.
Thème(s) Médiéval
Langue(s) Français
Mécanisme(s) GestionDés
Auteur(s) Arve D. Fühler
Illustrateur(s) Dennis Lohhausen
Note globale 4.2
Éditeur Matagot
Contenu
  • 1 marqueur Sablier
  • 1 marqueur Calice
  • 10 dés neutres
  • 30 jetons Soupe
  • 36 jetons Influence
  • 30 jetons Rosaire
  • 4 aides de jeu
  • 1 plateau de jeu recto-verso
  • 40 tuiles Vitrail (8 par monastère)
  • 12 jetons Livre
  • 20 jetons Outil
  • 15 cartes Mission
  • 1 plateau Cathédrale en deux parties (une zone Action, une zone Vitrail, plus 5 tuiles Action et 1 tuile Relance)
  • 1 messager
  • 3 dés personnels
  • 24 novices
  • 7 disques
  • 1 tuile “100 PV” (Points de Victoire)

Téléchargements

Extension(s)

Autres langues

Ce jeu est conseillé par 2 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 4/5 sur ce produit
4/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    4/5

    Vous aimez les jeux de Stefan Feld ? Vous aimez les jeux de gestion de dés, mais sans hasard, ou alors très peu ? Vous allez adorer Monasterium !

    Dans Monasterium, vous vous baladez avec votre carrioles aux abords de différents monastères pour y placer vos novices. Un monastère étant un ensemble de bâtiments où vit une communauté religieuse de moines. Dans le jeu, et aussi dans la vraie vie, chaque monastère est découpé en trois sections distinctes, la chapelle, le cloître et les parties communes profanes (la bouffe, tout ça).

    Le jeu présente une mécanique de décompte plutôt banale, avec différents objectifs à réaliser pour marquer des points en fin de partie. Rien de bien original. Et le moteur de jeu inclut deux aspects : la gestion de dés, à « la Feld », avec des dés qu’on utilise pour activer divers éléments sur son plateau personnel, ainsi que de l’engine building mâtiné de placement d’ouvriers, mais pas vraiment non plus.

    En réalité, son plateau personnel est recouvert de meeples. Nos novices. On va passer sa partie à peu à peu les catapulter sur le plateau dans différents monastères, sur différentes sections, pour remplir différents objectifs et remporter des points. Jusque-là, rien de très original. Et pourtant, c’est là que se dissimule tout l’intérêt et la subtilité du jeu !

    Sauf que.

    Et c’est là qu’intervient l’engine-building. En envoyant nos meeples-novices, on libère ainsi des emplacements sur son plateau personnel. Ces emplacements consistent en de nouvelles actions, désormais disponibles lors de la prise de dés. Autrement dit, plus on joue et plus on peut… jouer. On aura ainsi des choix supplémentaires. Interviennent alors de nombreuses interrogations et stratégies. Quel meeple envoyer, pour libérer quelle action, pour effecteur quelle combo. Malin ! Encore une fois, du pur engine-building.

    Vous l’aurez compris, il ne faut pas chercher dans Monasterium le jeu de plateau le plus original de l’univers. Mais tout roule, les mécaniques s’imbriquent bien et le jeu demande de se creuser les méninges pour générer des moteurs d’actions intéressants. Et côté visuel, Monasterium n’est pas très aguichant. On a affaire ici à un jeu allemand à l’allemande, à l’esthétique très 90s.

    5 personnes ont trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vin d'Jeu, voici son avis :

    4/5

    Monasterium est un jeu rafraichissant. J’ai trouvé dommage que le hasard des jets de dés puisse un peu trop avantager une joueuse ou l’autre. La variété des parties est assurée par les cartes objectifs et les résultats de dés. Une façon d’obtenir des pouvoirs asymétriques permanents manque un peu pour assurer une grande variabilité. De plus, quelques cases actions semblent devoir être impérativement libérées (pouvoir placer un moine avec 1 réduction et avancer son chariot de 2) vous obligeant un peu aux mêmes actions en début de partie. Pour le reste, j’ai trouvé le système de libération des cases actions extrêmement bien foutu, apportant d’ailleurs un joli crescendo au jeu. De plus, grâce aux dés, les joueuses vont être amenées à réaliser des actions différentes rendant le jeu fort dynamique. Ce dynamisme va être accentué par les courses imposées par les cartes objectifs communes.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    4/5

    Vous aimez les jeux de Stefan Feld ? Vous aimez les jeux de gestion de dés, mais sans hasard, ou alors très peu ? Vous allez adorer Monasterium !

    Dans Monasterium, vous vous baladez avec votre carrioles aux abords de différents monastères pour y placer vos novices. Un monastère étant un ensemble de bâtiments où vit une communauté religieuse de moines. Dans le jeu, et aussi dans la vraie vie, chaque monastère est découpé en trois sections distinctes, la chapelle, le cloître et les parties communes profanes (la bouffe, tout ça).

    Le jeu présente une mécanique de décompte plutôt banale, avec différents objectifs à réaliser pour marquer des points en fin de partie. Rien de bien original. Et le moteur de jeu inclut deux aspects : la gestion de dés, à « la Feld », avec des dés qu’on utilise pour activer divers éléments sur son plateau personnel, ainsi que de l’engine building mâtiné de placement d’ouvriers, mais pas vraiment non plus.

    En réalité, son plateau personnel est recouvert de meeples. Nos novices. On va passer sa partie à peu à peu les catapulter sur le plateau dans différents monastères, sur différentes sections, pour remplir différents objectifs et remporter des points. Jusque-là, rien de très original. Et pourtant, c’est là que se dissimule tout l’intérêt et la subtilité du jeu !

    Sauf que.

    Et c’est là qu’intervient l’engine-building. En envoyant nos meeples-novices, on libère ainsi des emplacements sur son plateau personnel. Ces emplacements consistent en de nouvelles actions, désormais disponibles lors de la prise de dés. Autrement dit, plus on joue et plus on peut… jouer. On aura ainsi des choix supplémentaires. Interviennent alors de nombreuses interrogations et stratégies. Quel meeple envoyer, pour libérer quelle action, pour effecteur quelle combo. Malin ! Encore une fois, du pur engine-building.

    Vous l’aurez compris, il ne faut pas chercher dans Monasterium le jeu de plateau le plus original de l’univers. Mais tout roule, les mécaniques s’imbriquent bien et le jeu demande de se creuser les méninges pour générer des moteurs d’actions intéressants. Et côté visuel, Monasterium n’est pas très aguichant. On a affaire ici à un jeu allemand à l’allemande, à l’esthétique très 90s.

    5 personnes ont trouvé cet avis utile

Voir plus d'avis


Ce jeu est conseillé par 1 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 4/5 sur ce produit
4/5
  • le 15/07/21 Achat vérifié

    4/5
    Un bon eurogame qui ne révolutionne pas le genre mais avec un système de dés très sympa. A voir si le jeu se renouvelle bien au fil des parties

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.