flag_enflag_fricon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_towericon_twittericon_videoicon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_40anslogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo

Puzzle - Leda de Leonard de Vinci - 1000 Pièces

DTO-3944

Prix rouge
Puzzle de 1000 pièces. Dimensions : 47 cm x 68 cm
5

En achetant ce produit collectez jusqu’à
5 Phib'z

Produits 5, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

Posez-nous une question sur ce produit

19,90 €

Disponible

Frais de port offerts à partir de 60€ (France métro.)

Léda et le Cygne est un tableau perdu depuis 1692 de Léonard de Vinci que nous connaissons par des études préparatoires de sa main et par plusieurs copies. On ignore le commanditaire de ce tableau. On ne possède aucun document d’archives, ni contrat, ni trace de paiement à Léonard. Peut-être faut-il y voir un travail personnel, sans commanditaires, de Léonard. Mais Léonard note lui-même que « les femmes de messer Jacomo Alfeo pourraient servir de modèle pour la Léda ». On trouve mention d’une Léda dans l’inventaire des biens de Salaï à sa mort.

Le peintre et théoricien Giovanni Paolo Lomazzo décrit le tableau comme « une Léda toute nue enlaçant le cygne, les yeux timidement baissés. » L’ami et mécène de Nicolas Poussin, Cassiano dal Pozzo, a l’occasion de le voir à Fontainebleau en 1625, lorsqu‘il fait partie de la légation du cardinal Francesco Barberini en France. Il nous laisse un précieux témoignage : « Léda debout, presque nue avec le cygne et deux œufs, des coquilles desquelles on voit que quatre enfants sont éclos (Castor et Clytemnestre, Pollux et Hélène). Cette œuvre est très achevée, mais très sèche, en particulier la patine de la femme, et le paysage et le reste ont été exécutés avec une grande diligence (con grandissima diligenze) ; elle est en mauvais état, car elle est constituée de trois planches en longueur, qui se sont écartées, en faisant s’écailler une partie de la peinture. »

Le tableau apparaît pour la dernière fois dans les inventaires de Fontainebleau en 1692.

Éditeur D-Toys

Soyez le premier à commenter ce jeu

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements