flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

5 questions à... Gus and Co

5 questions à... Gus&Co
Sébastien
Mis à jour le  01/08/2022
#article

Chez Philibert, nous sommes fiers de compter des partenaires blogueurs animés par une flamme intarissable pour la chose ludique. À travers leurs différents contenus, chacun de ces passionnés contribuent à rendre notre écosystème toujours plus vivant et attrayant. Pour leur rendre hommage, nous vous proposons de découvrir les personnes qui se cachent derrière ces plateformes à travers notre série d’interviews "5 Questions à…" Et pour cet épisode inaugural, nous avons eu l’immense joie d’échanger avec notre voisin helvète, Gus and Co, partenaire de longue date.


Logo du site Gus & Co

Peux-tu te présenter et nous dire ce que tu fais dans le milieu ludique ?


Salut, je m'appelle Gus, je suis Suisse et je rentre bientôt dans les 50 rugissants. Je suis papa la journée, mari le soir, et nounours la nuit (pour mon épouse, sinon elle ne peut pas dormir). En plus de cela, quand j'ai un peu de temps, je suis également prof à l'école suisse de bande dessinée et d'illustration à Genève, et réalisateur et scénariste de jeux immersifs. Et blogueur, à mes heures perdues et parfois retrouvées. Ce que je fais dans le milieu ludique ? Pas grand-chose. Ou si, beaucoup. Je m'amuse, surtout. Je fais beaucoup de jeu de rôle depuis plus de trente ans, et du jeu de plateau, aussi.



Peux-tu nous raconter l’histoire de Gus & Co ?


Alors au début, il y a fort longtemps, il y a eu les dinosaures, et puis ensuite... Bon je vais prendre quelques raccourcis. Gus&Co est né en septembre 1989. Un jeudi. Je crois. À l'époque, nous nous appelions encore Kronos, mais c'était pareil. Nous avons créé notre association en créant notre tout premier jeu immersif. Une sombre histoire de crime commis dans un... cabinet dentaire. Et depuis septembre 1989, nous avons développé et organisé plus de 3 000 jeux à travers toute la Suisse Romande.


Pour le blog, en vrai, nous avons commencé à publier un fanzine en 1991 qui s'intitulait le Kronomicon. Ce fut le prologue de notre blog. Il aura ensuite fallu attendre le Commodore 64, Internet et l'invention de l'électricité. En 2007, nous avons lancé le blog exactement en même temps que l'ouverture de notre Bar à Jeux à Genève. Nous avons créé le blog pour partager notre passion du jeu, sous toutes ses formes. Gus&Co, pour Gus, & Co, pour Coco, la mère de mes deux enfants (c'est ce qu'on m'a assuré à la mat', mais j'attends encore les preuves officielles. D'autant que mes enfants ne me ressemblent vraiment pas du tout. Ils sont beaux, eux). Et bien vite, le & Co est devenu & Compagnie, car aujourd'hui, Gus&Co est une multinationale suisse qui compte plus de trente salariés à temps complet (payés en fondue, en hiver. En été aussi). Même si nous sommes une association bénévole à but non lucratif. Donc oui, nous sommes bien une trentaine, entre actrices, comptables, scénaristes, développeurs, etc. (je mets etc. mais je sens que je vais me faire taper par certaines personnes de mon équipe). Je pense avoir tout dit. Au pire, je reviens la semaine prochaine.



Quelle est la ligne éditoriale du blog, la direction que vous lui donnez et pourquoi ?


Nous essayons de publier un article par jour, chaque matin, ni plus, ni moins. À la louche. Depuis 15 ans, ça en fait un paquet d'articles ! Nous ne parlons pas (trop) de toutes les sorties, d'autres confrères le font bien mieux que nous. Nous essayons de traiter la "chose ludique" par des chroniques de jeux, et surtout, des analyses de fond en psychologie (j'ai fait psycho à la fac, notamment). Nous aimons également aborder l'économie du jeu de société. Nous avons envie d'aller au-delà du "ouah ce jeu est trop bien" ou du "ouah ce jeu sort dans 16 mois, je me réjouis de ouf."


Une autre de nos particularités, outre le fait que nous soyons suisses, et genevois, et que nous nous interdisons d'employer le terme de "chocolatine", notre blog n'a aucune pub (juste un partenariat avec VOUS, hop, petite dédicace qui fait du bien) et nous refusons de coller 600 bannières de pub ou abonnement ou de demander des pépètes à notre communauté. Notre blog, nous le tenons depuis 15 ans pour NOUS faire plaisir. C'est une passion. Nous sommes fauchés, mais heureux. Mais fauchés. Mais heureux. Mais…



Comment t’est venue l’idée de l’EcoScore et pourquoi c’est important ?


Super question. Tout est parti en 2019 quand nous avons découvert Smak, le jeu chez notre compatriote suisse Helvetiq, et créé par le très regretté auteur de jeux Alain Rivollet. Smak est un jeu d'extérieur, de quilles, une sorte de Mölkky plus tactique, uniquement fait en bois. Le jeu est produit en Chine. Ça nous a interloqué. Pourquoi produire un jeu en bois en Chine ? Il n'y a pas de bois ou d'arbre en France, en Suisse ? On nous aurait menti ? L'idée nous est alors venue d'utiliser le même système que le Nutri Score pour l'appliquer aux jeux de société. Depuis 2019, nous utilisons l'EcoScore dans toutes nos chroniques de jeux, et d'autres confrères ont rejoint le move (Ravage, Ludigaume, entre autres).


L'EcoScore nous semble important, car cet étiquetage permet de valoriser le travail de certains éditeurs de jeux de société qui suivent une démarche écologique. Avec la crise climatique que nous sommes en train de vivre, et de générer, on ne peut plus faire n'importe quoi, n'importe comment. L'éco-conception et la neutralité carbone sont quelques moyens pour réduire notre impact sur les écosystèmes. Même si, en vrai, le jeu le plus écologique et le jeu qui n'est pas produit. L'EcoScore permet donc à notre communauté de connaître l'étiquette écologique du jeu.


Eco Score du site Gus & Co

Quel est ton premier souvenir ludique ?


Ah, excellente question ! Mon tout premier souvenir ludique remonte aux années 70, quand j'avais 5 ans. Pour nous changer les idées, nous jouions souvent à des soirées enquêtes à l'orphelinat. Des sortes de Murder, avant que ça ne s'appelle des Murder. On désignait en secret un détective et un assistant détective, et un meurtrier. On éteignait ensuite les lumières. On marchait dans la pièce, le meurtrier devait toucher quelqu'un pour le "tuer". La lumière se rallumait, et le détective devait alors mener son enquête pour retrouver le meurtrier. Plus de 40 ans après, je m'en souviens encore comme si c'était hier. Ce sont certainement ces soirées jeux qui ont façonné mon goût pour les jeux de rôle, les jeux immersifs, les jeux d'enquête, les jeux de société. Jouer, ensemble. 40 ans plus tard, je continue à organiser des jeux similaires. Et dire que si on avait joué au Scrabble, je serais peut-être devenu aujourd'hui un écrivain connu.



Et enfin, peux-tu nous donner ton TOP 5 des meilleurs jeux de tous les temps ?


La question qui tue. Franchement, je n'en ai pas. Tout dépend du : petit a : temps à disposition, petit b : gens à la table. Depuis plus de 30 ans que je fais du jeu de plateau et du jeu de rôle, j'aurais de la peine à sortir un TOP 5 de tous les temps. Mais j'ai quelques coups de cœur, du moment. Par exemple, je surkiffe Micromacro depuis sa sortie en 2019. C'est un jeu que j'adore sortir et présenter. Sa carte XXXXXXXXL fait à chaque fois écarquiller les yeux. Autre coup de cœur du moment, c'est Ark Nova. Un gros jeu de stratégie tellement intense, tellement prenant. Et aussi Cartaventura, un exemple de pur Mixi (mini jeu, maxi plaisir) efficace et intense. Et puis, enfin, Schotten-Totten, qui doit être le jeu à deux, le jeu tout court, auquel j'ai le plus joué. C'est presque en jouant à Schotten-Totten que j'ai rencontré mon épouse il y a plus de 15 ans. Sur notre blog, nous avons une page dédiée à nos coups de cœur, aux jeux qui nous passionnent. C'est celui-ci, notre TOP 5.


Produits associés
Sébastien 11 articles Voir la bio de l'auteur

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.