flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Bitoku

IEL-70001

To do so, they will have the help of the yōkai, the kodamas and the different pilgrims that accompany them on their path. This is a hand-management, engine-building game with multiple paths to victory.
  • French
  • From 12 years old
  • 1 to 2h
  • 1 to 4 player(s)

Playful reviews about this game

59,95 €

Available

Shipping from 1.95€ - Free from 60€ (metropolitan France)

Add to a list:

Wishlists

To do so, they will have the help of the yōkai, the kodamas and the different pilgrims that accompany them on their path. This is a hand-management, engine-building game with multiple paths to victory.

Players will have yōkai represented by the cards that make up their hand, which must be placed in the right places at the right times in order to obtain the maximum benefit from the abilities they offer. Furthermore, during the game players can earn more yōkai cards for their deck, thereby increasing their playing options and achieving a higher score. Each player also has three yōkai guardians (in the form of dice) that they can send to the large regions of the forest on the main board in order to obtain all kinds of new options that they can play during the game. These options can be structures they build in certain areas of the forest, soul crystals that generate resources when certain actions are carried out, and many others as well. The players also have the chance to help the mitamas, lost souls in search of redemption by using the chinkon fireflies.

There is truly a wide range of actions to carry out, and this is without taking into account the personal domain where the players can lay out another layer of additional strategy while managing the pilgrims. Pilgrims are followers of the player who embark upon journeys of contemplation and reflection who then share the experiences and learning they can along the spirit path with the Bitoku.
Theme(s) FolkloreFantasticMythologyAsian
Language(s) French
Mechanism(s) CollectionWorker PlacementDice
Author(s) Germán P. Millán
Artist Edu Valls
Note globale 4.5
Editor Iello

Downloads

Open Ze Bouate

Les Jeux de Chaps

Other language

Sleeves 57 x 89mm (73 cards)

Sleeves 41 x 63mm (38 cards)

Organizer

This game is recommended by 7 of our Bloggers

The Bloggers have given a rate of 4.6/5 on this product
4.6/5
  • This game was played and recommanded by Vin d'Jeu, here its opinion:

    5/5

    Les possibilités sont riches et nombreuses et chaque action est très intéressante. Vous allez progressivement vous construire votre propre singularité en gagnant des capacités spécifiques et vous devrez optimiser votre façon d’en profiter. De plus, des cartes objectifs vont rythmer la partie et réaliser ce qu’elles demandent vous apportera un avantage indéniable. Bitoku n’est pas un jeu très original dans ses mécaniques mais la combinaison de toutes celles-ci ainsi que sa richesse, son timing et sa profondeur en font une grande réussite.

    2 people found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by Il Était un Jeu, here its opinion:

    5/5

    Bitoku, coup de cœur expert

    Je vous épargne les jeux de mots salaces qui vous viendront forcément en tête à la lecture du nom du jeu. Non ce n’est pas une blague. Non ce n’est pas un jeu d’ambiance ou même un jeu léger. Oui ça a une consonance nippone (Bitokú signifie « vertu » en japonais). Et de la vertu il en faudra si vous souhaitez tout comme moi découvrir ce jeu magnifique mais surtout exigeant. Qu’on soit clair: c’est un véritable coup de cœur.


    Bitoku nous propose d’incarner un esprit qui tentera d’établir toutes sortes de projets afin de paraître le plus digne, celui qui pourra peut être assumer la fonction de nouvel grand esprit de la forêt, protecteur et garant de la pérennité de la forêt sacrée. Le pitch nous amène vers quelques chose de très spirituel, avec un champs lexical très technique je trouve (en tout cas pour nous, peut être, occidentaux) qui peut rebuter voire effrayer certains joueurs peu enclin à intégrer la trentaine de pages de règles de jeu. Pourtant, celles-ci sont très « lisibles », très pédagogiques avec des exemples et des illustrations nombreuses. Le « lore » reste très fournit, mais vous pourrez passer votre chemin pour vous concentrer sur le cœur du jeu. Et diable que c’est bon.

    Le jeu se déroule en 4 manches, 4 années, elles mêmes divisées en 4 saisons. Si le printemps consiste en gros à refaire sa main et préparer la manche à venir, c’est l’été qui contient véritablement l’essentiel du gameplay, nous demandant (globalement) de jouer jusqu’à 3 de nos cartes Yokaï, ces cartes débloqueront des dés qu’on pourra ensuite placer sur l’immense plateau de jeu à la manière d’un placement d’ouvrier. Ce sont pour ainsi dire des « dés d’ouvrier »? Selon le lieu de pose et leur chiffre (on ne les lance jamais!), on pourra gagner des ressources (plus ou moins selon le chiffre du dé), combiner Libellules et esprit fantômes, creuser et dénicher des cristaux, construire de pagodes, sympathiser avec des Kodama esprit de la forêt… en gros on place un dé, et on regarde la puissance de l’action qu’on désire. Plus le chiffre est grand et plus l’action est prolifique.

    Tout sera histoire de rapidité d’action et de blocages adverses. Car les places sont précieuses. Et parfois uniques (surtout à 2). A moins qu’on ne libère un espace en envoyant un de nos dé traverser la Rivière (moyennant une soustraction de -1 de ce dé) et tenter de recruter des Bitokus, voire d’autres Yokaïs. Au placement de dé s’ajoute aussi ainsi un Deck-building. Même si ça reste léger.

    Si les voyages vous intéressent, vous pourrez tout aussi bien envoyer vos pèlerins le long d’un chemin rituel, ces pèlerins étant à débloquer notamment grâce aux cristaux… bref il y a énormément de possibilités, de réflexion et de programmation à établir pour rentabiliser chacune de ses actions.

    Quand tout le monde a passé (pas de tour de jeu, on enchaine les actions un peu à la façon des Ruines Perdues de Narak, jusqu’à ce que tout le monde ait passé son tour) vient le temps de l’automne et de l’hiver. Ces saisons sont surtout l’occasion de se défaire des cartes de notre plateau personnel, de récupérer nos dés, et de remplir le plateau central de nouvelles tuiles et cartes.

    Ces quelques lignes pour situer les mécaniques et l’ambiance générale de Bitoku.

    J’adore ce genre d’expérience. Certes c’est exigeant et technique, mais son jeu devient exponentielle au fil de la partie avec une vraie montée en puissance, tout devient plus clair au fil des saisons. Le plateau est très chargé, très coloré (trop?!) et je vous l’avoue moi aussi j’ai été effrayé par tant d’informations. Mais je vous le garanti: passé les premiers tours de jeu tout devient étrangement lisible. Les illustrations sont justes magnifiques, l’inspiration de la mythologie japonaise est parfaitement retranscrite, c’est un régal.

    On a finalement un jeu de programmation avec des dés qu’on tentera autant que faire se peut de faire évoluer pendant notre partie pour maximiser nos actions. Les actions s’enchaînent et on se délecte d’y arriver. C’est fluide je vous assure.

    La pictographie est complexe, pas tant sur sa signification mais plutôt par son nombre. Heureusement un livret d’aide de jeu est disponible pour chaque joueur qui pourra y revenir à sa guise sans perturber les tours adverses.

    Bitoku est de ces jeux qui me provoque des sensations folles. Programmer ses tours de jeu, jubiler quand tout coule de source, pester quand un adversaire nous bloque (et davantage encore quand c’est volontaire). Il est aussi de ceux qui sont gratifiant même dans la défaite: on a tout le temps quelque chose à faire, les vainqueurs seront ceux qui réussiront à rentabiliser au maximum leurs tours de jeu. Il est de ceux qu’on a envie de faire découvrir à un entourage avide de découverte et de challenge ludique. Enfin, il est de ceux qui me font être ici, derrière ces lignes que vous lisez et grâce à qui Il était un jeu est né, à savoir un désir de partager cette passion dévorante.

    Assurément il fait parti parti, tardivement, de mes jeux favoris de cette année et de toute ma ludothèque.

    Le point en moins est pour l’absence encore une fois de rangement, synonyme d’une mise en place laborieuse.

    - Un vrai jeu Expert
    - Mais accessible pour peu qu’on y accorder du temps
    - Un jeu de programmation et de placement de dé
    - Excellent à 2
    - La modularité des plateaux
    - La beauté globale du jeu
    - Thematiquement impeccable

    ⛔️

    - Une mise en place laborieuse

  • This game was played and recommanded by EXPLIQUEMOICA, here its opinion:

    5/5

    ????Le jeu BITOKU fait partie de la gamme IELLO expert et c'est vraiment un jeu démesuré.
    Il a tout de démesuré:
    - La taille du plateau principal + les plateaux joueurs vous demanderont une très grande table.
    - La lecture des 26 pages de règles risque clairement de vous décourager mais ma vidéo est la pour vous aider.
    - Attention après avoir expliqué les règles certains sont déprimés mais les tours sont fluides dites leurs.
    - Un super matériel et de qualité, on en a pour notre argent.
    - Le nombre de possibilité et de choix pour scoré.
    Bref j'ai adoré enchainé les parties, testé à 2 ,3 et 4 joueurs, le jeu est fonctionne bien, même si a 3 et 4 il y a plus d'interaction.
    - La lourdeur de mise en place et le rangement vu le nombre de pièces.

    J'ai vraiment aimé ce jeu et ses mécaniques, je l'ai trouvé plaisant à jouer.

    Le jeu à un vrai Lore mais je ne me suis pas fait embarqué dans l'histoire avec les mitamas, les libellules, les kodamas, le chemins de la sagesse etc ....

    message subliminal pour @IELLO_France je n'ai pas ce jeu dans ma ludotheque, mais je le veux bien ????

    La présentation rapide :
    https://youtu.be/DmdrIdkGOz4

    Les règles complètes :
    https://youtu.be/coUr_KbbrKQ

  • This game was played and recommanded by Akoa Tujou, here its opinion:

    4/5

    Voici un gros jeu expert que nous attendions impatiemment. Bitokū (vertus en japonais) de Germán P. Millán chez Iello est un jeu qui mélange une grande quantité de mécanique : léger deckbuilding, placement d’ouvrier, placement de dés, etc. Il est même difficile à expliquer tant les possibilités sont nombreuses. Après une règle plutôt indigeste, le jeu n’est finalement pas si complexe que ça puisque nous n’avons que 3 actions possibles à chaque tour :
    - Jouer une carte de sa main pour faire son pouvoir et rendre disponible un de nos 3 dés
    - Envoyer un de nos dés débloqués sur le plateau sur une zone disponible (à 3 et 4 joueurs, il faut égaler ou dépasser la valeur des dés présents sur la même zone) pour profiter du pouvoir du lien (en fonction de la valeur de notre dé).
    - Traverser la frontière avec un dé déjà envoyé pour profiter d’autres pouvoirs, prendre un Bitokū ou un nouveau Yokai pour améliorer notre main pour les manches suivantes.

    Maintenant, même si seulement 3 actions sont disponibles, les possibilités derrière chacune et la programmation nécessaire rendent le jeu très cérébral et très agréable. Le jeu est en plus absolument magnifique, mais est une vraie salade de points. il privilégie l’opportunisme à la planification à long terme et nous avons (après nos 4/5 parties) l’impression de devoir forcément être un peu partout pour l’emporter. C’est aussi moins bon à deux joueurs qu’espéré (notamment sur la gestion des dés qui enlève une partie du charme qui existe à 3 et 4 joueurs). C’est ce feeling qui nous empêche à ce stade de le présenter comme un coup de cœur même si il n’en était pas loin.

See more reviews


This game is recommended by 6 of our Customers

The Customers have given a rate of 4.3/5 on this product
4.3/5

They liked...

S C. on 10/04/22

5/5

C'est un très joli jeux, un bon matériel et une bonne rejouabilité, s'adresse assurément aux expert et par la myriade de mécaniques de jeu... Mais ils aurait pu trouver un autre nom !
Ne pensez-vous pas ? ;)

3 people found this review was helpful

They liked least ...

Anne B. on 10/21/22

1/5

Carton rouge pour le nom ! 

C'est certain, ça fait rire certains, mais ils auraient pu mettre Tobuki.

  • on 10/21/22

    1/5

    Carton rouge pour le nom ! 

    C'est certain, ça fait rire certains, mais ils auraient pu mettre Tobuki.

  • on 10/18/22

    5/5

    Bitoku, c'est un pur moment de plaisir dans une boîte bien pleine !

    Le matériel est magnifique, la direction artistique l'est encore plus (si tant est qu'on apprécie les esthétiques à la Ghibli), et la profusion de mécaniques et de manières de scorer, même si elle peut paraître intimidante à première vue, est vraiment très intéressante, et nous demande de nous creuser les méninges...assez fort.

    Je n'ai joué qu'à la version solo, magnifiquement développée par David Turczi. Le bot (Tengu) fait ses actions en fonction d'un tableau de conditions : la première ligne qui remplit toutes les conditions est celle qui sera utilisée pour son tour de jeu. Ça peut paraître difficile à mettre en place, mais au bout de la 2ème partie, on sait déjà quelles actions il ne pourra pas effectuer, et tout s'enchaîne rapidement et avec fluidité.

    Attention cependant, malgré son esthétique féérique, on est face à un jeu expert, qui va demander un bon investissement (comptez 2 heures au moins pour la 1ère partie, et environ 1h30 voire un peu plus pour les suivantes !)

    La mise en place aussi est un peu longue. Je n'ai pas l'insert qui va dans la boîte, qui raccourcit peut-être la durée du setup.

    Quant au nom...et bien je ne vois pas pourquoi les créateurs aurait dû le changer juste pour éviter les mauvaises blagues, qui fonctionnent uniquement pour la francophonie !

    A posséder !!

  • on 10/04/22

    5/5

    C'est un très joli jeux, un bon matériel et une bonne rejouabilité, s'adresse assurément aux expert et par la myriade de mécaniques de jeu... Mais ils aurait pu trouver un autre nom !
    Ne pensez-vous pas ? ;)

    3 people found this review was helpful
  • on 09/30/22

    5/5

    Un joli et gros jeu de placement d'ouvriers... Un peu intimidant au premier abord avec la quantité de matériel à mettre en place et la salade de points qui peut découler du mélange de mécaniques proposées... Mais après quelques tours de jeu tout s'éclaire, la magie opère et l'interaction se révèle.

    Bitoku est une petite merveille de combos, de décisions tendues, de timing pour faire ses actions et de choix cornéliens.

    Le thème est original, les illustrations superbes et le choix des mécaniques est réussi.

    https://boardandgamer.com/tests/coups-de-coeur/2022/09/30/test-jeu-bitoku-notre-avis/

You have to be logged to submit reviews.

This game appears in the Tops Games of our players

  • Chez Zibbulon (ziweb.fr)

    by Chez Zibbulon

*See our Shipping Conditions

Newsletters Do not miss the fun news !

2. Select your subscriptions

By clicking on subscribe, you agree to receive our Philibert newsletters. You can easily unsubscribe at any time via the unsubscribe links in each of our emails.