flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Mia London Et L'Affaire Des 625 Fripouilles !

LSM-MLEA625F

Help Mia London identify the infamous scoundrel who committed an awful misdeed. Observe the clues and identify the culprit.
  • French
  • From 5 years old
  • less than 30mn
  • 2 to 4 player(s)

Playful reviews about this game

18,00 €

Available

Shipping from 1.95€ - Free from 60€ (metropolitan France)

Add to a list:

Wishlists

Help Mia London identify the infamous scoundrel who committed an awful misdeed. 
You'll have to identify the rascal from among 625 suspects to catch him.
Observe the clues carefully and identify the culprit.

We're parading the scoundrels' props.
Each of them appears twice, except for the one of the scoundrel we are looking for, which only appears once.
Each player must identify him in his little notebook. Whoever identifies the most accessories of the scoundrel wins the game!

Theme(s) Enigma
Language(s) French
Mechanism(s) Enigma
Author(s) Corentin LebratAntoine Bauza
Artist Nikao
Note globale 4.5
Editor Scorpion Masqué

This game is recommended by 5 of our Bloggers

The Bloggers have given a rate of 4.4/5 on this product
4.4/5
  • This game was played and recommanded by Plateau Marmots, here its opinion:

    4/5

    Pour moi, Mia London est « une suite logique » de « la chasse aux monstres » d’Antoine Bauza. Une fois qu’on a fini de mettre les monstres dans le placard et qu’on sait qu’ils ne ressortiront plus, on peut alors ouvrir la boîte de Mia London et mener l’enquête. Et ça, c’est plutôt appréciable de grandir avec un auteur, qui vous accompagne au fur et à mesure que vous développez de nouvelles compétences. Et tout comme pour La Chasse aux monstres, le matériel est magnifique et soigné. Le jeu est fort plaisant, incite parfois à se triturer le cerveau pour tenter de se souvenir si on a vu cette moustache auparavant ou non. C’est ingénieux et délicieusement retors. Notre seul doute, finalement, concerne l’âge indiqué pour découvrir le jeu. 5 ans, cela nous semble un peu jeune au vu des réactions des marmots que l’on a en stock, qui se sont sentis déconcertés, voire frustrés devant l’expérience de jeu. Il nous semble donc nécessaire, pour cet âge, de faciliter la vie de nos petits joueurs le temps des premières parties en proposant davantage de cartes laissées face visibles, au moins le temps que la mécanique de reconnaissance des cartes ait été bien assimilée par tout le monde. Passé ce cap, vous pourrez torturer vos mémoires comme bon vous semble, et réaliser que vos enfants s’en tirent soudain bien mieux que vous.

    On aime le graphisme, les « crimes » commis qui sont complètement adaptés aux enfants, les fripouilles qu’on a pas du tout envie de coffrer tellement ils sont trop choupinou et le matériel qui est de très bon qualité, longue vie aux carnets d’enquête !
    On aime moins l’âge préconisé (5 ans est pour moi trop tôt pour toute la déduction que le jeu nécessite) et commencer avec la règle de pose de carte 4,3,2,1 quand on ne maîtrise pas tous les accessoires présents dans le jeu… On aurait aimé trouver une règle pour les plus jeunes.

    1 person found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by Il Était un Jeu, here its opinion:

    4/5

    Mia London et l’affaire des 625 fripouilles, arriverez-vous a réformer le portrait du facétieux filou?

    ????Mia London fait appel à notre mémoire et notre sens de la déduction pour retrouver la fripouille qui a causé du tort.

    A l’aide de son carnet d’enquête, chaque enfant va tenter de moduler un monstre selon 4 caractéristiques afin d’en tirer un portrait robot.

    Chapeau - lunettes - moustache - noeud papillon

    Tour à tour, on va retourner l’ensemble des éléments. Faites chauffer les méninges car il faudra retrouver l’élément qui ne sera présent qu’en UN SEUL EXEMPLAIRE! On cherchera alors dans notre carnet la bandelette qu’on pense être la bonne, et on repart pour l’enquête.

    Quand les 4 éléments sont retrouvés, on révèle les cartes accessoires qu’on avait ôté en début de partie, dans l’ordre précédemment cité, pour connaître l’enquêteur qui a retrouvé le plus d’accessoire de la fripouille à même de l’identifier. En cas d’égalité, c’est celui qui aura retrouvé l’élément le plus en bas qui remporte la partie.

    Car du chapeau au noeud papillon, la révélation successives des cartes sera de plus en plus complexe, les cartes révélées recouvrant les précédentes.

    Les jeux de mémoire étaient je pense mes jeux favoris étant gamin, et celui le fait penser à un autre… mais lequel? Je ne m’en souviens plus ????. Une façon différente d’utiliser la mémoire des enfants : on recherche ici l’élément en un seul exemplaire! Déroutant pour la première partie, finalement dès 3 ans et demi le jeu a été adopté. Illustration au top, et la manipulation du carnet de recherche individuel ravira les plus jeunes.


    - se souvenir d’un accessoire en un seul exemplaire
    - 625 combinaisons possibles
    - le carnet d’enquête
    - l’aide sur le carnet pour les plus jeunes
    - la tête des fripouilles ????

  • This game was played and recommanded by Plateau Marmots, here its opinion:

    4/5

    Pour moi, Mia London est « une suite logique » de « la chasse aux monstres » d’Antoine Bauza. Une fois qu’on a fini de mettre les monstres dans le placard et qu’on sait qu’ils ne ressortiront plus, on peut alors ouvrir la boîte de Mia London et mener l’enquête. Et ça, c’est plutôt appréciable de grandir avec un auteur, qui vous accompagne au fur et à mesure que vous développez de nouvelles compétences. Et tout comme pour La Chasse aux monstres, le matériel est magnifique et soigné. Le jeu est fort plaisant, incite parfois à se triturer le cerveau pour tenter de se souvenir si on a vu cette moustache auparavant ou non. C’est ingénieux et délicieusement retors. Notre seul doute, finalement, concerne l’âge indiqué pour découvrir le jeu. 5 ans, cela nous semble un peu jeune au vu des réactions des marmots que l’on a en stock, qui se sont sentis déconcertés, voire frustrés devant l’expérience de jeu. Il nous semble donc nécessaire, pour cet âge, de faciliter la vie de nos petits joueurs le temps des premières parties en proposant davantage de cartes laissées face visibles, au moins le temps que la mécanique de reconnaissance des cartes ait été bien assimilée par tout le monde. Passé ce cap, vous pourrez torturer vos mémoires comme bon vous semble, et réaliser que vos enfants s’en tirent soudain bien mieux que vous.

    On aime le graphisme, les « crimes » commis qui sont complètement adaptés aux enfants, les fripouilles qu’on a pas du tout envie de coffrer tellement ils sont trop choupinou et le matériel qui est de très bon qualité, longue vie aux carnets d’enquête !
    On aime moins l’âge préconisé (5 ans est pour moi trop tôt pour toute la déduction que le jeu nécessite) et commencer avec la règle de pose de carte 4,3,2,1 quand on ne maîtrise pas tous les accessoires présents dans le jeu… On aurait aimé trouver une règle pour les plus jeunes.

    1 person found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by Proxi-jeux, here its opinion:

    5/5

    Mia London est un jeu rapide et rythmé. Rapide car les 4 manches qui composent une partie se jouent vite pour mettre à l’épreuve les capacités d’observation des joueuses ; rythmée car ces manches s’enchaînent de façon tendue jusqu’à la révélation finale du coupable recherché.

    La grande force de Mia London est son extrême simplicité : des règles qu’on a à peine besoin d’expliquer, une appropriation immédiate du jeu, permettent une efficacité maximale. Après une première partie en guise d’échauffement, les apprenties détectives réclameront d’autres parties. Et une fois le jeu terminé, elles se feront un plaisir de composer avec leur carnet à spirale les portraits possibles des fripouilles, et comme vous vous en doutez il existe bien sûr 625 combinaisons possibles de fripouilles

    L’autre grande force du jeu c’est son édition impeccable. La boîte est colorée et charmante, dans des tons parme et vert pomme assez originaux par rapport à ce que l’on voit généralement dans le jeu pour enfants. Les illustrations sont une immense réussite : les bouilles des fripouilles sont parfaites, drôles et féroce à la fois, les petits détails figurant dans les carnets d’enquêtrices participent à l’ambiance particulière du jeu qui permet de vraiment raconter une histoire aux enfants. Les cartes et le carnet sont jolis et de bonne qualité

    Un seul petit bémol pour la manipulation du carnet d’enquête qui peut ne pas être évidente de prime abord, notamment si on ne peut pas s’appuyer sur une table, le risque étant de perdre la sélection que l’on a faite précédemment.

    Et la mention spéciale est attribuée à Mia London elle-même. La création de ce personnage est une excellente idée. Parce qu’elle donne aux jeunes joueuses un personnage féminin de leur âge auquel s’identifier, et parce qu’elle participe à montrer aux joueurs que oui eux aussi peuvent s’identifier à un personnage féminin. On a hâte de la retrouver qui sait dans une prochaine aventure.

    Polgara

See more reviews


This game is recommended by 1 of our Customers

The Customers have given a rate of 5/5 on this product
5/5
  • on 04/03/20

    5/5

    Antoine Bauza et Corentin Lebrat ont déjà fait ensemble quelques pépites dans le passé dont Draftosaurus et une extension du fameux Takenoko. Ici, on est sur un jeu destiné aux plus jeunes, l’idée est simple mais couplée avec ce matériel il est franchement réussi. Il attire l’œil des parents qui l’achète et donne envie aux enfants de l’essayer, en prime on le trouve bon alors on y revient.

    Une vraie cohérence sur ce jeu entre le titre, l’histoire et les dessins. Rien n’est oublié, tous les détails y sont. On peut juste se demander pourquoi la fripouille est une sorte de Mr Patate.

    Mon avis plus complet sur: https://error404.fr/mia-london/

    4 people found this review was helpful

You have to be logged to submit reviews.

*See our Shipping Conditions

Newsletters Do not miss the fun news !

2. Select your subscriptions

By clicking on subscribe, you agree to receive our Philibert newsletters. You can easily unsubscribe at any time via the unsubscribe links in each of our emails.