flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Deal with the Devil

CGE00066

Prix rouge
Deal with the Devil est un Eurogame pour 4 joueurs dont le thème profond se déroule dans une ère médiévale fantastique.
  • Anglais
  • à partir de 14 ans
  • 2 à 3h
  • 4 joueur(s)

Les avis ludiques sur ce jeu

  • Note globale
    3.9/5*
    *Moyenne pondérée calculée sur base de la moyenne générale de la boutique
  • Blogueurs (2)
    3/5

64,95 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Deal with the Devil, laissez-vous tenter

Une spectaculaire cité médiévale attend votre construction, mais les prêts soigneusement gérés seront-ils suffisants pour devancer vos rivaux ? Ne préféreriez-vous pas disposer d'une richesse inouïe pour construire des bâtiments importants et dynamiser la ville immédiatement ? Quel est le prix d'une telle extravagance, me direz-vous ? Oh rien de plus qu'un morceau de votre âme...

Faites attention, cependant. D'autres pourraient remarquer que ce précieux morceau de soi vous manque. D'ailleurs, certains cherchent à punir une telle impudence ! Risque ou récompense, c'est à vous de choisir.

Deal with the Devil, comment ça marche

Deal with the Devil est un Eurogame profondément thématique qui se déroule dans une ère médiévale fantastique. Chacun des quatre joueurs endosse le rôle secret d'un mortel, d'un sectaire ou même du diable. En raison de l'asymétrie des rôles, les joueurs vivent le même jeu mais avec des objectifs différents à chaque partie.

Pendant la phase d'échange à l'aveugle, les joueurs peuvent offrir leurs ressources en échange de l'argent d'un autre joueur. Le Diable tentera les mortels avec des biens pour un morceau de leur âme, tandis que la nature du cultiste est de vendre son âme facilement. Seule l'application qui accompagne le jeu permet de savoir qui échange avec qui.

Mais attention ! Faire étalage de votre réussite peut attirer l'attention et la suspicion des autres joueurs. Cela peut également susciter l'intérêt de l'Inquisition, qui est impatiente de punir ceux qui ne peuvent pas prouver que leur âme reste intacte.

Il existe de nombreuses stratégies dynamiques à expérimenter au cours de chaque partie. Allez-vous vendre des morceaux de votre âme dès le début pour augmenter vos prouesses de construction de ville au risque d'être puni par l'Inquisition ? Ou allez-vous gérer soigneusement le remboursement de vos prêts et de vos dettes en attendant que les autres révèlent par inadvertance leur nature malfaisante ?

Chaque choix a une conséquence, et chaque rôle a sa propre approche stratégique à explorer.

Thème(s) Médiéval
Langue(s) Anglais
Mécanisme(s) ÉchangesAsymétrieRôles
Création Matúš Kotry
Illustrations Štěpán DrašťákDavid CochardMartin “Skam” Krejčí
Note globale 3.9
Format Boutique (version Retail)
Éditeur Czech Games Editions / CGE

Rangements

Ce jeu est conseillé par 2 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 3/5 sur ce produit
3/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    3/5

    « Pacte avec le Diable » est un tour de force stratégique qui captivera les fans de jeux de société recherchant un… défi diabolique. Avec un gameplay exigeant, une thématique riche, et un humour noir, ce jeu est un excellent ajout à toute collection.

    La dynamique de groupe est au cœur de l’expérience. Les rôles uniques façonnent les interactions et obligent les joueurs à naviguer habilement entre la négociation, la déduction et la gestion des ressources. Cette tension continue entre coopération et compétition crée un environnement captivant et stimulant.

    L’humour joue également un rôle essentiel en équilibrant l’atmosphère intense du jeu. Les touches comiques, présentes tant dans les illustrations que dans le livret de règles, adoucissent la tension et ajoutent une profondeur inattendue à l’expérience de jeu.

    Un aspect particulièrement intrigant est le mécanisme d’échange d’âmes. Il pousse les joueuses et les joueurs à s’interroger sur la valeur d’une âme, pas seulement dans l’économie fictive du jeu, mais aussi dans des… contextes plus larges et réels. De quoi susciter des débats spirituelo-poterie à la table ?

    Mais. Mais « Pacte avec le Diable » n’est pas exempt de défauts. Sa longueur, sa complexité, sa dépendance à une application et son coût peuvent constituer des obstacles pour certains publics. Et il faut l’avouer, le thème sombre et immoral du jeu peut ne pas plaire à tout le monde. C’est un jeu que je ne choisirai définitivement pas avec tout le monde, avec n’importe qui. Et surtout, l’exigence impérative d’avoir précisément quatre personnes à la table rend parfois difficile l’organisation de parties, limitant les occasions de profiter pleinement du jeu.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    3/5

    « Pacte avec le Diable » est un tour de force stratégique qui captivera les fans de jeux de société recherchant un… défi diabolique. Avec un gameplay exigeant, une thématique riche, et un humour noir, ce jeu est un excellent ajout à toute collection.

    La dynamique de groupe est au cœur de l’expérience. Les rôles uniques façonnent les interactions et obligent les joueurs à naviguer habilement entre la négociation, la déduction et la gestion des ressources. Cette tension continue entre coopération et compétition crée un environnement captivant et stimulant.

    L’humour joue également un rôle essentiel en équilibrant l’atmosphère intense du jeu. Les touches comiques, présentes tant dans les illustrations que dans le livret de règles, adoucissent la tension et ajoutent une profondeur inattendue à l’expérience de jeu.

    Un aspect particulièrement intrigant est le mécanisme d’échange d’âmes. Il pousse les joueuses et les joueurs à s’interroger sur la valeur d’une âme, pas seulement dans l’économie fictive du jeu, mais aussi dans des… contextes plus larges et réels. De quoi susciter des débats spirituelo-poterie à la table ?

    Mais. Mais « Pacte avec le Diable » n’est pas exempt de défauts. Sa longueur, sa complexité, sa dépendance à une application et son coût peuvent constituer des obstacles pour certains publics. Et il faut l’avouer, le thème sombre et immoral du jeu peut ne pas plaire à tout le monde. C’est un jeu que je ne choisirai définitivement pas avec tout le monde, avec n’importe qui. Et surtout, l’exigence impérative d’avoir précisément quatre personnes à la table rend parfois difficile l’organisation de parties, limitant les occasions de profiter pleinement du jeu.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vin d'Jeu, voici son avis :

    3/5

    Deal with the Devil est un jeu très original tant il mêle des styles de jeu différents. On ne s’attend clairement pas à avoir un jeu de gestion de ressources expert avec des éléments de négociation, de rôles cachés et de déduction. Tout ça donne néanmoins un jeu assez lourd et laborieux. Il se joue en une série de phases qui ne s’enchainent pas naturellement et qui apportent des temps morts encombrants. De plus, le jeu ne se joue qu’à 4! Pas question d’avoir un désistement de dernière minute pour pouvoir y jouer. Enfin, le jeu de négociation est très subtil et difficile, principalement pour le diable qui doit offrir suffisamment mais pas trop afin de récolter les âmes. C’est à lui à bien jauger les choses et ce ne sera pas facile. J’ai déjà vu gagner un mortel qui refusait toute négociation rendant cette partie du jeu un peu inutile. Et il est vrai qu’elle tombe souvent à plat tant on ne sait pas négocier!!! On sait juste voir ce que chacun offre et accepter ou (souvent) refuser cette offre. Le jeu prendra donc toute son ampleur avec des joueuses maitrisant bien le jeu et y ayant joué de nombreuses fois, un peu comme la majorité des jeux de négociations. Et dans ces conditions (mais il va falloir d’abord accepter de passer par des parties assez laborieuses), ce sera un pur bonheur que de maitriser échanges, déduction et gestion dans un même et unique jeu dont une partie ne ressemblera jamais à une autre donnant, par là même, l’envie d’y revenir.

Voir plus d'avis

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

*Voir nos conditions de Frais de port