flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Valeria : Le Royaume

DMG-VLR01

Prix rouge
Valeria : le Royaume est un jeu de construction de tableau pour 1 à 5 joueurs qui plaira aux fans de deck-building. Le pays de Valeria est assiégé par des hordes de monstres.
  • Français
  • à partir de 13 ans
  • 30mn à 1h
  • 1 à 5 joueur(s)
10

En achetant ce produit collectez jusqu’à
10 Phib'z

Produits 10, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

Les avis ludiques sur ce jeu

35,90 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Valeria : le Royaume est un jeu de construction de tableau pour 1 à 5 joueurs qui plaira aux fans de deck-building. 

Les cartes que vous achetez peuvent vous aider à votre tour et durant le tour des autres joueurs aussi. 

A votre tour, lancez deux dés et activez vos citoyens en utilisant les résultats de chaque dé, ou la somme des deux. Tous les joueurs récoltent les ressources en meme temps. 

Une fois que vous avez effectué vos deux actions, passez les dés. Le joueur totalisant le plus de points de victoire à la fin gagne la partie.

Thème(s) MédiévalFantastique
Langue(s) Français
Mécanisme(s) DésCartesDraft
Auteur(s) Isaias Vallejo
Illustrateur(s) Mihajlo Dimitrievski
Note globale 4.4
Éditeur Daily Magic Games

Extension(s)

Gamme

Ce jeu est conseillé par 7 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 4.4/5 sur ce produit
4.4/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Ma Table de Jeu, voici son avis :

    3/5

    Attention, je n'ai eu l'occasion de faire qu'une seule partie !

    Valeria le royaume


    Il avait pourtant tout pour me plaire :
    - j'aime beaucoup Minivilles
    - j'adore les thématiques medfan
    - les illustrations sont vraiment belles (je découvre le fameux The Mico dont la touche colorée me plaît beaucoup)
    Mais cette première partie de Valeria m'a laissé sur ma faim.


    Déjà la mise en place pour un jeu de ce gabarit me paraît un poil longue, même si l'éditeur a bien fait les choses en proposant des séparateurs pour les nombreuses cartes du jeu. Je me disais que contrairement à Minivilles, il n'y aurait pas de "rivière" à remplir en cours de partie et ainsi, le temps "perdu" à l'installation serait récupéré pendant le jeu en lui même. Mouais, pas convaincu ...


    Le rythme de la partie : là ce n'est que du ressenti, j'ai eu l'impression que la fin de jeu était précipitée. Après c'est peut être tout le sel du jeu de savoir quand basculer de l'achat de citoyens à celui de monstres et domaines. La prochaine fois je n'achèterai plus de citoyens sur la 2e moitié de la partie sous peine de les voir ne jamais être activés (surtout s'ils s'activent avec des chiffres au dessus de 6)


    Les ressources : soit on a mal compris la règle sur les gains des ressources (d'ailleurs entre le livret de règles et le résumé au dos, il y a de quoi s'emmêler les pinceaux sur une mécanique pourtant simple) soit le jeu est ainsi fait. Mais nous nous sommes retrouvés très vite avec beaucoup de ressources. Concernant l'or et la magie, on trouve de quoi les dépenser au final. Mais cette impression d'un trop plein de ressources vient aussi du fait que n'ayant que des ressources de valeur 1, lorsque l'on se retrouve avec 15 or, 12 force et 10 magie, on croule sous les jetons de ressources. Dommage qu'il n'y ait pas eu des jetons symbolisant des 5 ou 10 or/force/magie.


    Les monstres : pas assez robustes. Nous avions quasiment toujours assez de force pour les défoncer. En fin de partie, il devenait presque inintéressant de cramer une action pour récolter 1 ou 2 PV en dépensant 3-4 force alors que nous avions au moins le double en stock. Bon c'était surement lié à nos choix de citoyens mais tout de même ... A voir dans les autres sets de monstres s'il y en a pas des plus costauds pour donner plus d'intérêt au poutrage.


    Déception enfin et surtout sur les cartes "ducs" qui sont sensées orienter les parties et les façons de jouer de chaque joueur. Pourtant j'adorais l'idée de ce scoring gardé secret. Mais dans les faits, les ducs donnent sensiblement tous des bonus sur les mêmes stratégies (monstres et ressources principalement). Seules les échelles de bonus et les types de monstres (à la marge) vont réellement différencier les ducs.

    Alors quoi ? Le jeu est mauvais ?
    Oh que non.


    Je n'ai vu que des retours élogieux sur ce Valeria et ... j'ai très envie de l'apprécier. Je sens qu'il a un potentiel à côté duquel je suis passé. Et puis une seule partie, ça ne veut rien dire. Bref je vais m'y remettre d'autant que ma compagne l'a grandement apprécié. Il faut dire qu'hormis quelques domaines, il n'y avait pas de cartes à interaction négatives (aussi appelées "coup de puterie"). Bref, il va sortir facilement c'est certain.

    L'avis complet illustré à retrouver ici : https://www.facebook.com/matabledejeu/posts/1329637620567133

    3 personnes ont trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Les Jeux En Folie Bordeaux, voici son avis :

    5/5

    Le royaume de Valéria est en péril!

    D'horribles créatures assaillent le territoire! Vous devez agir! Il n'en faut pas plus pour poser le cadre de ce très bon jeu!

    En début de partie, vous sera attribué 1 Duc qui déterminera les conditions de points de victoire pour la fin de partie. Chaque Duc est différent, ils vous permettent de scorer avec des cartes monstres, citoyens et/ou domaine.

    Sur la table, 5 piles de monstres par puissance croissante, un ensemble de cartes dites "Citoyen" allant de un à douze et enfin quelques piles Domaine.

    Lors d'un tour de jeu, le joueur actif va lancer 2 dés. Chaque joueur va pouvoir récolter des ressources: de l'or, attaque et/ou magie suite à l'activation de leurs Citoyens. Chaque valeur des dés ainsi que leur somme, active les cartes Citoyens de même valeur des joueurs (par exemple, vos dés 4 et 5 activeront les Citoyens 4, 5 et 9).

    Une fois la récolte faite, le joueur actif pourra faire 2 actions parmi celles-ci: Recruter un citoyen, Terrasser un monstre, acquérir un domaine ou gagner une ressource.

    Une fois les conditions de fin de parties atteintes, on compte les points! Plus de citoyens = plus de chance de récolte et facilite l'acquisition d'un domaine, les monstres et les domaines vous donneront des points de victoire. Celui qui en possède le plus sera le sauveur du peuple!

    La sauce prend super bien. Facile à comprendre, possibilité infinie de constitution de decks, matériel et design au top. Ici on adore!

  • Ce jeu a été joué et recommandé par le.meeple.jaune, voici son avis :

    5/5

    VALERIA c’est d’abord un Royaume fantastique, peuplé de citoyens vigoureux prêts à le défendre contre des invasions permanentes de monstres et d’immondes créatures. Cette thématique très attrayante est prétexte à des illustrations époustouflantes, très stylisées et taillées sur mesure pour porter un jeu pourtant très mécanique. En reprenant le système de jeu de MINIVILLES pour en faire quelque chose de plus « costaud », VALERIA se revendique le penchant « joueur » de ce dernier. Le titre s’appuie essentiellement sur des cartes que l’on active par des lancers de dés à nos propres tours de jeu mais aussi lors des tours de nos adversaires. Le principe est extrêmement simple, par définition sans temps mort et implique une grande fluidité. Mais VALERIA LE ROYAUME va plus loin, en proposant un jeu de gestion de ressources parallèlement à la mécanique principale, dans le but d’acheter des cartes pourvoyeuses de points de victoire et correspondantes à un objectif personnel de fin de partie. Un jeu de cartes donc, avec des pouvoirs à activer, des guildes à collectionner, et tout ça dans un univers fantastique… Vous le voyez venir le jeu pour « barbus » en IUT d’informatique ? Pourtant il serait dommage de s’arrêter à cette idée caricaturale du public cible et de passer à côté d’un excellent jeu de collection. L’une des forces de VALERIA repose sur sa prise en main immédiate et sa grande fluidité alors que le titre présente une véritable richesse tactique et stratégique, bien que s’appuyant sur le hasard de lancers de dés. Il faudra être dans le bon timing de récupération de ressources pour pouvoir terrasser les monstres les plus intéressants ou construire les domaines les plus avantageux. C’est dans cette course aux cartes que l’on retrouve toute l’interactivité de VALERIA. Les cartes peuvent rapidement nous passer sous le nez. Tout va très vite, et il faudra faire preuve de vigilance sur les convoitises de chaque joueur. Les cartes Citoyen sont essentielles et représentent la base de notre moteur de ressources, indispensable à l’acquisition des cartes « monstre » et « domaine ». Trois types de cartes donc, l’un comme moyen d’obtention des deux autres. Le système est ingénieux et fonctionne à la perfection. L’univers proposé est vraiment très agréable, même si l’on est bien loin de l’immersion annoncée dans le préambule de la règle du jeu. Très clairement, on va acheter des cartes qui permettront d’en acheter d’autres. La mécanique est très forte, ce qui nous empêche parfois de jeter un œil sur les illustrations magistrales de Mihajlo Dimitrievski. VALERIA LE ROYAUME brille également par sa grande accessibilité. L’iconographie est parfaite et facilite grandement l’expérience de jeu. Les deux actions à effectuer parmi quatre sont compréhensibles en quelques secondes. Le décompte final porte sur l’essentiel, et est rapide, concret, et extrêmement simple. En fait, tout a été conçu pour garantir le plaisir des joueurs sans élément pouvant le contrarier ou chichi pouvant le parasiter. Cette idée se ressent jusqu’à la qualité sans faille du matériel ou l’intelligence des rangements proposés dans la boîte de jeu avec l’utilisation d’intercalaires permettant d’ordonner les différentes cartes afin d’améliorer les mises en place des parties futures. En ce sens VALERIA LE ROYAUME propose une expérience ludique globale de très haute qualité. Le jeu s’adapte parfaitement quelque que soit le nombre de joueurs et leur expertise et sa rejouabilité est impressionnante, notamment avec l’apport des différentes extensions apportant un grand nombre de cartes supplémentaires, et leurs lots de possibilités tactiques associées. A la fois léger et d’une grande richesse, tout en restant à la portée de tous, VALERIA cache son exigence dans un sentiment de liberté immense. D’ailleurs, l’abondance de certaines ressources et l’utilisation de la magie comme joker peut légèrement abaisser l’intensité des parties et rendre les objectifs visés parfois facilement atteignables. La montée en puissance des possibilités des joueurs est saisissante, même si la mécanique peu parfois devenir répétitive, et influer sur l’impression de longueur du temps de jeu. VALERIA LE ROYAUME est un excellent jeu intermédiaire réclamant anticipation, réflexion, observation, opportunisme et chance ; des éléments résolument ludiques !

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Au Meeple Reporter, voici son avis :

    5/5

    Valeria Le Royaume est un jeu d’une très grande accessibilité, encore plus si vous connaissez d’autres titres de la gamme. Les règles s’expliquent en quelques minutes et, après un tour de jeu, l’ensemble est maitrisé. Sa simplicité n’empêche pas une part de stratégie à mettre en place selon les bonus de PV octroyés par la carte Duc. Certains s’orienteront, par exemple, vers une chasse aux monstres mais ils seront de plus en plus difficile à battre quand d’autres vers un recrutement massifs de Citoyens, mais de plus en plus chers à acheter. Malgré tout, une des premières phases du jeu résidera toujours dans la construction d’un solide moteur de ressources via le recrutement des citoyens. Des choix devront être fait : recruter des citoyens avec des valeurs d’activation moyenne (donc statistiquement qui sortiront souvent) ou avec des valeurs extrêmes (probabilité d’activation plus faible) mais générant des ressources plus intéressantes (nombre et type). De plus, il ne faudra pas négliger les domaines et pour cela il faudra rechercher certains types de citoyen … Vous l’aurez compris, vous ne pourrez pas tout faire et il faudra choisir.

    Sur la partie lancer de dés, il faut accepter une certaine part de hasard mais si celle-ci peut être maitrisé de deux façons :

    sur le choix des citoyens en optant pour des valeurs d’activation médiane.
    sur le choix de certains domaines qui permettent de modifier les valeurs des lancer des dès.

    Valeria Le Royaume s’inscrit dans la même ligne graphique et artistique que ses grands frères. On accroche ou on accroche pas, personnellement cela reste une valeur sûre. Du côté gameplay, le fait de retrouver exactement les mêmes symboles que dans les titres précédents permet une prise en main encore plus facile. Et si c’est le premier titre de la famille que vous découvrez, ceux sont les prochains titres qui seront facile à prendre en main.

    Au final, Valeria Le Royaume est une très jolie découverte et les parties s’enchaînent. Et si vous estimez avoir fait le tour de la cinquantaine de monstres, de la dizaine de cartes Duc, des 24 cartes domaines et des centaines de cartes Citoyens, vous pourrez facilement diversifier vos parties avec les extensions Sombreval et De Feu & De Glace qui viennent chacune diversifier les cartes présentes (nouvelles cartes Monstre, Citoyens et Domaines) mais aussi agrandir l’expérience ludique avec de nouvelles règles (ajout de bonus permanent via les reliques ou one-shoot avec les émissaires, ou encore des événements s’appliquant à tous les joueurs lorsqu’une pile est épuisée). Voilà de quoi faire !

    --> L'avis complet et détaillé : https://www.aumeeplereporter.fr/31/03/2021/Valeria-le-royaume

Voir plus d'avis


Ce jeu est conseillé par 16 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 4.4/5 sur ce produit
4.4/5

Ils ont aimé...

Franck d. le 13/11/17 Achat vérifié

5/5
Indispensable dans une ludothèque, ce jeu est tout simplement l'un de mes coups de coeur de l'année. Explication des règles en 10 minutes, simple et intuitif. Accessible à des enfants autour des 6-8 ans. Très bon pour des gamers. A posseder.
1 personne a trouvé cet avis utile

Ils ont moins aimé...

Antoine d. le 06/06/19 Achat vérifié

2/5
Un peu de mal à comprendre les notes positives sur ce jeu. Je crains que la rejouabilité soit vraiment très faible (j'étais déjà lassé après 15 minutes...). C'est sans doute le deck building le plus simpliste de ma collection, il est donc probable qu'il n'y reste pas très longtemps. Mieux vaut se pencher sur Ascension, Thunderstone, Gateway, Clank, Star Realms, qui apportent chacun un petit quelque chose à la mécanique du deck building.
1 personne a trouvé cet avis utile

  • le 16/07/21

    5/5

    L’univers médiéval-fantastique de VALERIA le royaume , avec des illustrations sublimes de Mihajlo Dimitrievski, nous emmène dans un jeu de gestion de ressources et collection de cartes . C’est un jeu compétitif , une course aux points effrénée , magnifique .
    2 actions parmi 4 possibles,  3 types de cartes différents ( citoyens, domaines , monstres)  , le mécanisme de jeu simple et accessible à tous  cache une grande richesse : les cartes ducs (votre personnage caché) modifient le décompte des points, les cartes domaines ou monstres déclenchent des combos ou effets immédiats , etc.

    un must have absolu , digne de toute bonne ludothèque et un de mes jeux favoris à 2. 

  • le 11/05/21 Achat vérifié

    3/5
    Pas mal. Proche par la mécanique de Minivilles, plus complexe quand même, mais rien de bien méchant. Je perds tout le temps...
  • le 27/03/21

    4/5

    Un graphisme identique à Vicomtes, Pillards, Paladins et consors, rien que ça, je suis heureux. Original dans ses mécaniques, j'avais un peu peur que se soit abusé en voyant les effets de certaines cartes et en fin de compte, pas du tout : les dés freinent notre puissance et nous empêchent de plier la partie en un rien de temps. On doit alors s'adapter, car il y a toujours quelque chose à faire avec ce hasard.

    Par contre le solo (en dehors de celui préparé dans le livret) n'est pas très bien dosé : on joue à l'aveugle et il n'y a que ça pour que l'on prenne un faux semblant de plaisir à jouer. Car au final la partie est pliée dès sa mise en place car le bot est beaucoup trop fort avec cette méthode de scoring.

    Si dans le jeu de base, la rejouabilité est déjà conséquente, avec les extensions, ça rajoute encore plus de possibilité. Vraiment un très bon hit !

  • le 27/03/21 Achat vérifié

    5/5
    J'adore ce jeu. Le mode solo me permet de passer un bon moment. La mise en place est un peu longue (choisir les cartes utilisées lors de la partie... Les placer...) mais après, il n'y a pas de temps mort. On rammasse des ressources pendant notre tour, pendant le tour de l'adversaire... L'aléatoire dû aux dés reste équilibré grâce à ça.

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.