flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo

Nidavellir

GRR007NI

Dans Nidavellir, les joueurs et joueuses incarnent des Elvalands envoyés par le Roi des Nains sur les routes du royaume afin de former une armée capable de battre le dragon Fafnir.
  • Français, Anglais
  • à partir de 10 ans
  • 30mn à 1h
  • 2 à 5 joueur(s)
18

En achetant ce produit collectez jusqu’à
18 Phib'z

Produits 18, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

Les avis ludiques sur ce jeu

Posez-nous une question sur ce produit

31,50 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Sauvez le Royaume de Nidavellir

Alors que Nidavellir, le Royaume des Nains et des Naines, était en paix depuis des millénaires, son futur se retrouve menacer par le dragon Fafnir. Bien décidé à ne pas se laisser faire, le Roi envoie ses vénérables Elvalands, sillonner les chemins du royaume pour recruter une armée de nains et de naines capable pour rétablir la paix. 

Le sort de Nidavellir est entre vos mains, découvrez les soldats les plus habiles et constituez le bataillon le plus puissant pour sauver le royaume !

Soyez à la hauteur de votre mission royale !

Dans Nidavellir, en tant que Elvaland mandaté par le pouvoir royal, votre mission sera de partir à la recherche des meilleurs nains pour former l'armée qui luttera contre le dragon et ramènera la paix sur le royaume. Mais vous ne serez pas seul dans votre quête. D'autres Elvalands sont bien décidés d'utiliser cette occasion pour s'attirer les faveurs du Roi. L'Elvaland qui réunira l'armée avec la plus grande Valeur de Bravoure remportera la partie. 

Comment jouer ?

Nidavellir mélange des mécaniques de mises simultanées, de draft, de collection de cartes, de majorité et de "coin building". Les règles accessibles permettent un jeu rapide, fluide et tendu, que ce soit à deux ou cinq joueurs.

Une partie de Nidavellir est composée de deux âges (Âge 1 et Âge 2), constitués chacun de 4 tours de jeu (à 2-3 joueurs et joueuses) ou 3 tours de jeu (à 4-5 joueurs et joueuses).

Chaque tour de jeu se décompose de la manière suivante :
  • Préparation du tour
  1. L'entrée des Nains et des Naines : Les Elvalands placent une carte de l'Âge en cours dans chaque taverne.
  2. Les mises : Les Elvalands placent leurs pièces (face cachée) sur chaque emplacement de taverne.
  • Résolution des tavernes
  1. Révélation des mises : les joueurs et joueuses révèlent leur pièce misée. La pièce la plus haute déterminera le joueur actif.
  2. Tour de l'Elvaland actif : Le Elvaland actif choisit une carte de la taverne en cours de résolution, procède au recrutement d'un héros et procède à l'échange de pièces.
  3. Échange de gemmes : Quand tous les Elvalands ont joué, les joueurs et joueuses procèdent à l'échange des gemmes entre ceux qui ont une égalité pour une valeur de pièce donnée. Les Elvalands passent alors à la résolution de la taverne suivante.  
  • Tour suivant
Une fois que toutes les tavernes ont été résolues, les Elvalands reprennent leurs pièces et passent au tour suivant.

La fin des Âges

À la fin de l'Âge 1, les troupes sont évaluées par le Roi. L'Elvaland qui a la majorité stricte en termes de grades dans chaque classe remporte la distinction correspondante. 
La fin de l'Âge 2 sonne la fin de la partie. Les joueurs passent alors au décompte de la Valeur finale de Bravoure de chaque joueur. 

Le joueur ou joueuse avec la Valeur finale de Bravoure la plus élevée remporte la partie et a l'honneur de mener ses troupes combattre le Dragon.
Thème(s) MédiévalFantastique
Langue(s) FrançaisAnglais
Mécanisme(s) EnchèresDraftMajoritéCollection
Auteur(s) Serge Laget
Illustrateur Jean-Marie Minguez
Note globale 4.7
Éditeur Grrre Games

Nidavellir

Règles en français

Téléchargement

Ce jeu est conseillé par 8 de nos Blogueurs

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Akoa Tujou, voici son avis :

    5/5

    Nidavellir c’est du très lourd. Probablement l’un des meilleurs jeux de ces derniers mois dans cette catégorie Familial +, avec des durées de parties courtes (environ 30 minutes), une vraie originalité dans ses mécaniques et sur le visuel ainsi qu’un plaisir de jeu intense.

    Le matériel du jeu avec son présentoir à pièce (le trésor royal) ainsi que les présentoirs cartes ne sont pas de la sur-édition, mais améliorent réellement l’expérience de jeu, en rendant visible très facilement les pièces et héro.ïne.s disponible, et en permettant une mise en place très rapide. Puisqu’à condition de stocker sa boite horizontalement, le trésor royal pourra être stocké avec toutes les pièces déjà prêtes. Un excellent point.

    Le mélange des différentes mécaniques est une vraie réussite. L’aspect collection, les enchères et le coin-building se marient à merveille. Tout sera question de choix et d’équilibre. Un choix qui parait avantageux aura un impact négatif. Un choix qui parait moins bon aura un impact positif. Si tu utilises ta plus grosse pièce sur une enchère pour avoir plus de chances de choisir en 1er, tu ne l’auras plus pour l’échanger. Miser la pièce 0 sur une taverne, certes, tu ne choisiras pas dans les premiers, mais tu pourras améliorer tes pièces. Te cibler sur une ou deux classes mais être forcé de récupérer un nain d’une autre classe : pas grave, lance-toi dans une collection pour aller chercher un.e héro.ïne qui renforcera ta stratégie de départ…

    L’interaction est assez forte puisqu’il faudra systématiquement compter sur les enchères des autres joueurs et leurs stratégies. Les distinctions ayant lieu à la fin du 1er age force à suivre les majorités de grade de chacun des joueurs pour essayer de tirer son épingle du lot, mais aussi ne pas laisser s’envoler certains adversaires sur des classes pouvant devenir trop forte si on les laisse. Nous hésiterons régulièrement entre choisir un.e nain.e qui profite à son jeu ou choisir un.e nain.e qui profiterait trop à un adversaire ! Une égalité de majorité à la fin du 1er age sera notamment très pénalisante, car personne ne repartira avec la distinction. Il y aura aussi bataille sur les héro.ïne.s, au nombre de deux par couleurs, complétés par quelques héro.ïne.s neutres, et bataille sur les pièces, puisqu’une règle permet en cas d’absence de la pièce que l’on doit récupérer, de prendre celle de valeur immédiatement supérieure.

    Tout parait millimétré dans Nidavellir et tellement bien ficelé que c’est un bonheur à jouer. Un équilibrage au poil qui rend toutes les parties et stratégies viables. Pas ou très peu d’attente entre les tours, on est toujours actif, soit en pariant tous en même temps, soit en réfléchissant au nain que l’on va prendre suivant l’ordre du tour en fonction des différents pari. Une fluidité qui permet des parties très dynamique et rapide peu importe le nombre de joueurs. C’est d’ailleurs un jeu qui à le mérite de tourner très bien peu importe la configuration. C’est simple, le jeu est excellent de 2 à 5 joueurs.

    Tu l’as compris, Nidavellir est un vrai coup de cœur de toute la famille, et un poids lourds des jeux familiaux pour cette année 2020.

    Et les enfants, vous en pensez koa ?

    Célya (13 ans) : 

    Je ne vais pas vous mentir, c’est vrai que lorsque nous avons essayé et vu le jeu pour la première fois au festival de Cannes, celui-ci ne m’avait pas vraiment tenté… Je ne sais pas, au début le design ne m’a pas accroché et je peux vous dire que j’ai bien regretté car quand on l’a retesté à la maison, j’ai adoré ! Et finalement en y jouant j’ai trouvé le design comme les dessins super alors que ce n’était pas tout à fait ça à la première impression. En fait je trouve même que l’aspect un peu noir et blanc rend le jeu super beau et comme quoi il n’y a pas besoin que le jeu soit super coloré pour que le design soit beau !

    Je trouve également les mécaniques du jeu vraiment agréables et elles me rappellent aussi 7 Wonders (par rapport aux différentes catégories de cartes, les drafts…) voir même Splendor, notamment sur la mise en place. Puis je trouve que le jeu est hyper fluide, et il n’y a pas beaucoup de règles, et je trouve que les stratégies sont toutes très variées et équitables entre elles, donc c’est super !

    Je trouve aussi que le principe de miser telle pièce d’une certaine valeur sur la ligne (3 en tout), de cartes que l’on veut le plus, ou celle qui ne nous intéressent pas, est juste génial. Déjà parce que je crois que je n’avais jamais vue ça dans un jeu, et c’est tellement bien d’essayer de choisir la plus grande pièce possible (la valeur peut aller jusqu’à 25) pour avoir cette carte que tu veux absolument avant que quelqu’un d’autre ne te la prenne ! Puis c’est encore mieux car avec la pièce 0, on a la possibilité de choisir 2 pièces de notre choix, de prendre la pièce qui a la plus grande valeur des 2, et d’échanger cette pièce contre une pièce de la valeur de l’addition des deux pièces que tu avais choisies ; et on peut donc faire évoluer nos pièces tout au long de la partie, sachant qu’elles feront des points à la fin !

    Pour revenir aux cartes, je pense que mes stratégies préférées sont le « pouvoir » des cartes vertes et violettes, car plus on en a et plus elles rapportent de points. Cela peut aller de 1 à 225 pour les vertes, et de 3 à 150 pour les violettes, sachant que les violettes rapportent plus de points pour les premières cartes, et que les verts moins sur les premières, mais au final ce seront les vertes qui feront le plus de points par rapport aux violettes, tu peux donc les jouer stratégiquement, mais bien sûr ce n’est pas toujours évident !

    Kylian (9 ans) : 

    J’aime bien le thème du jeu, avec les nains qu’on doit recruter et les différents types. Aussi les distinctions à la fin du 1er age qui donne différents pouvoirs si t’as le plus de nains d’un type. Quand tu paries un 0 ça t’augmente ta pièce mais c’est dur parce que tu choisis en dernier.

    J’aime bien les mineurs (orange) car ils multiplient les points par rapport au nombre de grades et au nombre inscrit sur eux, et aussi les verts mais qu’en t’en a pas beaucoup ils ne font pas beaucoup de points. Dans les héroïnes, j’adore celle qui fait 17 points à la fin de la partie (Skaa), et surtout Uline, celle qui fait que tu peux parier après que tout le monde ait montré ses pièces. Les 5 frères Dwerg sont aussi fort mais c’est dur d’arriver a en avoir beaucoup. J’ai juste réussi à en avoir 3 pendant une partie. J’aime bien Zoral aussi, un héro orange qui a 3 grades même s’il n’a qu’une valeur de 1, et Lokdur qui a une valeur de 3 !

    J’adore aussi l’application pour compter les points parce que c’est plus facile à compter et qu’elle est super bien faite.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vonguru, voici son avis :

    5/5

    Dernière oeuvre en date de Serge Laget, Nidavellir est un jeu d’enchères cachées et de collection, deux mécaniques auxquelles j’ai habituellement quelques réticences, si finement associées et pensées ici que le jeu m’a passionné. C’est déjà qu’aucune carte n’est mauvaise, toutes s’ajoutant aux autres de la leur classe pour renforcer (parfois exponentiellement) les points qu’elle apporte, et si l’on en avait encore aucune parce que l’on ne misait décidément rien sur cette couleur, c’est encore une aubaine, chaque rangée de cartes d’une collection différente octroyant un puissant avantage.

    C’est en outre que perdre une enchère accroît ses chances de remporter la suivante, puisque l’on commence avec le même lot de cinq pièces de valeurs différentes, de sorte qu’attribuer une pièce plus faible (probablement plus perdante) à un lot permet d’en attribuer une plus forte à un autre. Et si l’on est battu sur tous les lots, c’est probablement parce que l’on a volontairement recouru à ses pièces les plus faibles… afin de faire fructifier les plus fortes, de les rendre plus fortes encore, dans un coin-building particulièrement stimulant.

    Tout dans Nidavellir est ainsi pensé pour être satisfaisant, pour conférer sans jamais s’avérer punitif, frustrant ou long un sentiment de puissance croissante, dans un captivant travail d’équilibrage donnant pleinement son sens à chaque action, et plus généralement à chaque mécanique. Il est difficile de décrire sans trop rentrer dans les détails tout ce qui fonctionne dans ce jeu, et à quel point il faut dépasser ses légitimes réticences face à un manuel de règles trop touffu pour se laisser séduire par son accessibilité et sa très grande richesse, et même par une thématisation fantasy qui sait ne pas être trop pesante, si soignée qu’elle pourrait laisser espérer une extension – peut-être pour affronter le dragon ?

    L'intégralité de la critique de Nidavellir est lisible sur VonGuru : https://vonguru.fr/2020/04/12/nidavellir-collectionnez-la-meilleure-armee-de-nains-pour-vaincre-le-dragon/

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Jeudéclick, voici son avis :

    5/5

    Nous avons été conquis par Nidavellir, tant par sa simplicité que par sa profondeur tactique et stratégique. Une direction artistique bien choisie et un matériel digne de son rang. Une petite perle ludique que nous avons eu la bonne surprise de découvrir et si vous n’avez pas encore eu la chance de vous frotter à Fafnir, nous vous le recommandons chaleureusement, mais n’y allez pas seul, un dragon reste un dragon !

    Lire notre article complet >> http://www.jeudeclick.com/nidavellir-prenez-place-nous-allons-vous-presenter-fafnir/

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Undécent, voici son avis :

    4/5

    Le Dragon Fafnir s'est réveillé et menace le royaume des nains. Le roi envoie des recruteurs constituer la meilleure armée parmi les différentes castes de nains. Celui qui aura constitué l'armée la plus puissante gagnera le respect du roi et aura le privilège d'affronter le dragon.

    Un très bon jeu d'enchères et de collection. Si vous aimez les nains, les tavernes et combattre des dragons, vous aimerez le jeu. Si vous êtes comptable de formation aussi :) . J'ai pris de plaisir à jouer et on a envie d'y rejouer pour tenter d'autres stratégies.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par le.meeple.jaune, voici son avis :

    5/5

    NIDAVELLIR est mon coup de cœur du FIJ 2020. Il présente beaucoup d’originalité malgré un écrin plutôt classique de part son thème et ses mécaniques. Pourtant, chaque élément diffèrent légèrement de ce que l’on connait déjà pour finalement faire un tout rafraichissant. Je m’explique… Le système d’enchères évolue par un « coin-building » très bien fichu, le thème déjà vu et revu est mis en valeur par un parti-pris graphique fort et original, la mécanique de collection de cartes inclus un brin de majorité et une course à l’obtention des héros… Le tout est très cohérent et très plaisant. C’est fluide, accessible et l’application mobile vient même rendre le « scoring », qui aurait pu être très rébarbatif, simple et limpide. NIDAVELLIR réussi même le pari d’être un très bon jeu d’enchères à deux joueurs, fait plutôt rare. Quelque que soit les configurations, c’est du très très bon ! Et mention spéciale, également, pour le titre très peu vendeur… Il fallait oser !

  • Ce jeu a été joué et recommandé par gameinblue, voici son avis :

    5/5

    Une très très belle surprise au FIJ 2020 que ce jeu. Autant au niveau des illustrations que du jeu. Un jeu de coin building dans lequel vous allez devoir réaliser des enchères face cachées. Celui ou celle qui aura remportée l'enchère choisira la carte qui l'intéresse en premier. 

    Plusieurs manières de scorer sont possibles mais il vous faudra quand même bien surveiller vos adversaires pour ne pas les laisser dérouler leurs jeux.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par LesjeuxdeCece, voici son avis :

    5/5

    Sauvez Nidavellir, engagez nains et naines, recrutez héros et héroïnes pour être le plus puissant. Il vous faudra le plus de points pour gagner la partie.
    Un jeu qui mélange enchère, anticipation, deck building avec des sous. Le jeu est fluide, rapide à prendre en main, efficace. Un coup de cœur. Le matériel est époustouflant, très belle qualité. Nous avons enchaîné les parties. Vraiment tester c'est l'adopter. Addictif

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    5/5

    Un gros mélange de mécaniques contemporaines connues : deck (coin) building, programmation, enchères secrètes, programmation. Et pourtant. Tout s'imbrique, tout palpite, tout crépite !

    Un jeu aussi passionnant qu'addictif

    Un must-have de 2020 ❤️️

    Vous pouvez découvrir la critique complète ici : https://gusandco.net/2020/02/24/nidavellir-critique-jeu/

    1 personne a trouvé cet avis utile

Ce jeu est conseillé par 1 de nos Philiboyz

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Pierre, voici son avis :

    4/5

    Une armée de nain pour affronter Fafnir !

    Optimisez votre armée en misant dans chacune des trois tavernes pour recruter en premier les candidats qui vous conviennent le mieux. Vous misez avec une pièce d’or par taverne (de façon cachée) et les deux pièces restantes vont dans votre bourse. Quelques actions, dont celle de la pièce de valeur 0, permettent d’améliorer vos pièces. Cette amélioration est l’un des cœurs du jeu, les pièces étant en nombre limité et leurs valeurs rentrant en ligne de compte pour la victoire finale. L’autre cœur est la collection, car il y cinq familles de nains (métiers) avec une façon de scorer qui leur est propre. Enfin vous aurez la possibilité de recruter des Héros (en diversifiant votre recrutement), soit des as de leurs métiers respectifs, soit des neutres (non affiliés à un métier) qui offriront des bonus particuliers.

    ***petit encart en réponse à Jeoffrey L. : la voyante a effectivement un côté un peu « dénaturant » du jeu, surtout à deux. Mais vraiment rien de rédhibitoire, car les neuf points de bravoure sont justes insignifiants par rapport à ce que rapportent les autres héros neutres. Je n’ai certes qu’une dizaine de parties à mon actif, dont seulement la moitié à deux, mais le possesseur de l’oracle (prise 8/10) n’a gagné que trois fois. C’est fort, perturbant, mais finalement, pas trop. Le rush vers les hautes valeurs de pièces contrecarre bien son pouvoir (face à la pièce 25, l’Oracle n’a que ses yeux pour pleurer)***

    Je ne rentre pas dans tous les détails du jeu, mais les règles sont simples, les possibilités énormes (il faut vraiment essayer chaque héro pour bien se rendre compte de son potentiel), l’interaction omniprésente, et les parties finalement assez rapides. Le seul côté un peu lourd, selon moi, est le comptage de points en fin de partie. Même si l’éditeur a ajouté quelques tables de calcul sur les plateaux individuels. L’idéal est de trouvé l’application portable qui gère cela merveilleusement bien. C’est l’un de mes plus beaux coups de cœur ludique de Cannes 2020. En tout cas, il est absolument à essayer. J’attends, quant à moi, la possibilité d’une partie à cinq, puisque le jeu le prévoit, cela sent fort le Chaos, mais bon, ce sont des nains après tout !

Ce jeu est conseillé par 22 de nos Clients

Ils ont aimé...

Michael A. le 15/01/20

5/5

Excellent jeu. Testé pour le moment à 2 joueurs il se joue très bien. Super fluide pas mal de calcul de point mais tellement sympa. Et le système d'évolution sur l'or est génial. Tres bon jeu je conseil pour une partie à deux assez rapide. A plus il doit être encore plus stratégique à voir... 

6 personnes ont trouvé cet avis utile

Ils ont moins aimé...

Jeoffrey L. le 23/02/20

2/5

ATTENTION ! JE NOTE ICI LE JEU UNIQUEMENT DANS SA CONFIGURATION A 2 JOUEURS.

Après avoir lu les avis sur cette configuration du jeu (2 joueurs), j'ai commandé le jeu en toute confiance.

Mais pour nous il y'a clairement un "hic" : La carte "ULINE" (la voyante).

Cette carte déséquilibre totalement le jeu et le vide au passage de toute sa substance !

A moins que nous soyons passé à côté d'un point de règle important (nous avons bien lu relu dans tous les sens...), il y a bel et bien un souci dans le pouvoir spécial de cette carte.

Le joueur qui arrive à la recruter le premier pourra miser après révélation de la mise de l'autre joueur et le système d'échange de pièce est totalement chamboulé et abusé également...bref cette carte est totalement pétée !

De plus tout le sel du jeu, le bluff et l'anticipation disparaissent au passage...

Nous sommes très étonnés de ne pas avoir trouvé de retour sur cette question sur les différents forums, nous restons donc ouverts à un retour d'autres joueurs ou éventuellement des Philiboy'z, susceptibles d'émettre un avis différent.

Nous n'avons pas testé le jeu en configuration 3,4 ou 5 joueurs et j'imagine que le problème s'estompe, à voir.

Bref nous sommes obligés de virer cette carte pour jouer des parties intéressantes (la carte donne 9 points de Bravoure en plus de son pouvoir et n'a aucune contrepartie pour contre-balancer sa puissance, contrairement à d'autres héros).

En dehors de ce point le jeu est très bon, la note est donc sévère, mais il nous paraissait indispensable d'attirer l'attention des joueurs en duo et de mettre cet aspect en lumière.

7 personnes ont trouvé cet avis utile
  • le 09/05/20

    5/5

    Coup de coeur, excellent graphisme et chaque partie est différente. J'espère une extension très rapidement avec une nouvelle classe de nain et de nouveaux héros.

  • le 30/04/20 Achat vérifié

    5/5
    Ce jeu est vraiment ce que je cherchais pour pouvoir jouer avec un public n'aimant pas trop les parties qui durent des heures et effrayé par l'analysis paralysis :) Cela ne l'empêche pas d'être très stragégique et le rythme rapide permet d'y retourner dès la partie terminée pour une "revanche". Bravo
  • le 29/04/20 Achat vérifié

    5/5
    Un pur bonheur de jeu de collection, mâtiné de coin building ! Rapide, simple et interactif. La révélation de l'année ?
  • le 09/04/20 Achat vérifié

    5/5
    Jeu très agréable, différentes facons de gagner. testé à 2 pour l'instant, hate de tester a plusieurs.
  • le 06/04/20 Achat vérifié

    5/5
    Très bon jeu de « ressources » avec un système de jeu innovant (par rapport à ce que j’ai déjà testé bien sûr)... cet achat était pour offrir à’des enfants et le tester avec eux m’a aussi donner envie de l’acheter pour moi
  • le 05/04/20 Achat vérifié

    5/5
    Très bon jeu, je l'expliqué une douzaine de fois au festival "Sortons Jouer!" de Montpellier, et je l'ai moi-même acheté dans la foulée. Pourquoi ? C'est un jeu qui est d'une fluidité extraordinaire, une très bonne rejouabilité, une combinaison de mécanismes qui s'articulent super bien, avec le mécanisme du coin-building qui ne truste pas l'intérêt du jeu au détriment de tout le reste. On ajoute à ça une production au petits oignons, et on a un jeu qui mérite de se démarquer du reste.
  • le 19/03/20

    5/5

    Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un coup de cœur aussi évident et immédiat !

    Nidavellir, au delà d'être subjectivement très beau (aaah c'est illustrations type BD), est simple d'accès, fluide, efficace et addictif

    De mon point de vue, ce n'est PAS un jeu d'enchères et de collection mais plutôt un jeu de mise et de collection, ce qui change beaucoup de choses pour les allergiques aux enchères. Par ailleurs, la mécanique dite de "coin-building" (oui, bon...) est particulièrement maligne et apporte un twist bienvenu au jeu pour éviter qu'il ne tombe trop facilement dans la répétition.

    Joué à 2, 3 personnes, il sera plus tactique. Joué à 4 ou 5, on sera moins maître de son destin mais on prendra tout autant de plaisir. 

    Pour couronner le tout, ajoutez des règles en écriture inclusive, une représentation paritaire et intelligente des personnages féminins, une édition aux petit oignons (chevalets, présentoir des pièces, ...) et vous obtenez un bon gros, vrai, et non surfait coup de cœur !

    Je termine par préciser sa relative simplicité. Je suis plutôt client de jeux experts en ce moment (Underwater Cities, Terraforming Mars, Coimbra, ...) mais ai tout de même été comblé par Nidavellir. Il ne joue pas dans la même cour côté complexité mais je n'ai pas boudé mon plaisir. Je précise aussi qu'il est très agréable à 2, amateur·rice·s de jeu à deux, ne passez pas votre chemin !

    Je vous laisse, je m'en vais taper Fafnir !

    PS : pour rebondir sur un avis lu par ailleurs, non la carte "ULINE" n'est pas cheatée à 2 joueur·se·s, oui on peut tout à fait gagner face à un·e adversaire qui l'a choisie, oui on peut aussi être malin·gne et la retirer du jeu si on ne veut pas jouer avec.

       

  • le 15/03/20

    3/5

    Mécaniques sympas et design réussi pour un jeu superbement édité. Les parties sont fluides et rythmées, on ne s'ennuie pas.

    La rejouabilité est peut-être le point noir, les parties ont tendance à se ressembler.

  • le 11/03/20

    5/5

    Un gros coup de coeur. Mécanique excellente, un modèle de rédaction des règles (rédacteurs des règles de monumental, si vous me lisez, allez prendre exemple...). Beaucoup d'interaction, un jeu tendu.

    testé dans toutes les configurations, et excellent dans toutes les configurations, avec toutefois des sensations de jeu assez différentes.

    Par contre je ne suis pas fan du tout de la DA ni de la couverture du jeu, que je ne trouve vraiment pas à mon goût. Mais le tout reste objectivement travaillé avec un parti pris graphique intéressant.

  • le 11/03/20

    5/5

    Nidavellir est un jeu rafraîchissant et novateur dans ses systèmes et dans sa charte graphique. Le scoring est un peu fastidieux mais l'application fait bien le boulot.

Vous avez déjà posté un avis sur ce jeu.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.