flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo

Greenville 1989

SWAF-GRE1989

Greenville 1989 is a co-operative narrative game in which each player represents a character who has experienced or witnessed supernatural events.
  • English, French, Dutch
  • From 16 years old
  • 30mn to 1h
  • 3 to 6 player(s)
16

By buying this product you can collect up to
16 phib'z

Products 16, Total cart bonus 0, and Pre-order bonus 0

Playful reviews about this game

Ask a question about this product

27,00 €

Available

Free Shipping from 60€ (metropolitan France)

Add to a list:

Wishlists

Greenville 1989 is a co-operative narrative game in which each player represents a character who has experienced or witnessed supernatural events. 
They must describe these events to their fellow players, who must then locate this character and save them. This lead role changes each round, giving everyone the chance to be lost or found — and you want to be found or else the group is pulled closer to the void engulfing the town that threatens to consume you all.
Theme(s) HorrorFantasticContemporary
Language(s) EnglishDutchFrench
Mechanism(s) CommunicationAmbianceDeduction
Author(s) Florian Fay
Artist David Sitbon
Note globale 4.5
Editor Sorry we are French

Open Ze Bouate

Open Ze Bouate

This game is recommended by 8 of our Bloggers

  • This game was played and recommanded by Born To Play The Game, here its opinion:

    5/5

    Greenville 1989, la boîte à cauchemars pour adultes avertis.

    Vous regardiez en cachette les films d'horreur VHS de vos parents ? ????


    Vous avez usé, encore et encore, les bandes de Hellraiser, Evil Dead, Creepshow, Poltergeist, Le sous-sol de la peur,...

    La simple idée de devoir mettre un pied à la cave ou au grenier vous faisait trembler de peur ?


    Vous n'osiez plus vous balader seul dans les rayons peluches de peur d'entendre :"tu veux jouer avec moi ?" ?


    Quand vous croisiez un clown, vous étiez persuadé qu'il allait vous proposer tôt ou tard de venir flotter avec lui ?


    Vous observiez votre pot de slime en étant sûr que le couvercle allait exploser et faire apparaître le Blob ?


    Vous n'osiez pas vous endormir car vous pensiez que Fredy risquait de venir vous ouvrir le ventre ?


    Alors Greenville1989 risque fort de vous parler !


    L'éditeur Sorry We Are French a fait ici un pari risqué. Sortir un jeu coopératif, narratif et visuel sur le thème horreur/fantastique. Il fallait oser.


    Car autant le dire tout de suite, on est à des années-lumières des jeux grand public qui se font dans le genre.


    Les clins d'œil aux films, livres et autres de l'époque, ne parleront sûrement qu'à une petite poignée de personnes, mais qu'à cela ne tienne, le jeu est somptueux, original, immersif, angoissant et même dérangeant. Et ça, on aime !


    Les illustrations sont à tomber. Elles regorgent de détails et de références du genre. Il faudra même parfois y regarder de plus près pour être sûr que ce n'est pas une photo.


    Que l'on aime ou pas ces références, je vous conseille de faire une partie.

    Votre avis sera sûrement très tranché. On adore ou on déteste, mais ce qui est sûr, c'est qu'il ne vous laissera pas indifférent.


    Pari risqué mais réussi pour @fay.florian, David Sitbon et @sorrywearefrench

    ✅On aime:

    -le thème horreur-fantastique

    -les illustrations incroyables, remplies de détails

    -l'atmosphère qui s'en dégage

    -l'immersion

    ⛔️On aime moins:

    -ne plaira pas à tout le monde

    -peut être long et fouillis à 5 et 6 joueurs

    -rangement dans la boîte un peu pauvre

  • This game was played and recommanded by LesjeuxdeCece, here its opinion:

    5/5

    Ici vous avez un jeu coopératif narratif « d’horreur ». Les « » car le jeu ne fait pas « peur » mais les images glauques ne conviennent pas à un jeune public.

    Dans ce jeu vous incarnez des ados dans une ville dépeuplée d’habitant suite à un événement étrange. Votre but retrouvez vos amis. 

    Chaque tour se joue en plusieurs phases : la phase de narration ou chaque joueur conte son histoire en décrivant sa carte devant lui et en imaginant la suite de son personnage. La phase guide ou le maître du jeu pour le tour en cours va devoir associer des nouvelles cartes piochées à chaque personnage. Les autres joueurs devront tenter de trouvez les bonnes associations. 

    Comme tout jeu narratif le jeu tournera extrêmement bien selon les convives autour de la table. Ainsi si vous n’aimez pas les jeux narratifs, passez ! Si vous aimez, foncez ! 

    Le jeu est inspiré de la série Stranger Things pour les amateurs. Les illustrations sont sublimes ! Nous on adhère !

  • This game was played and recommanded by Le Labo Des Jeux, here its opinion:

    3/5

    Clairement ce jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains:

    Déjà par son thème très noir, fantastique, angoissant, dérangeant. C'est adulte, mature, et un peu flippant! Les magnifiques illustrations de David Sitbon y sont pour quelque chose, le rendu visuel est impressionnant! Certaines cartes sont de vrais tableaux tout droit sorties de films d'horreur, ou sorties des cauchemars d'un type sérieusement dérangé. Vous y retrouverez des références et inspirations des classiques du genre. L'action se déroule fin des années 80 (big up David), et vous retrouverez les objets iconiques de l'époque. On y croise le Rubik's Cube, le Simon, le bibendum chamallow de Ghostbusters, la mire de la télé cathodique, les VHS, et une atmosphère oppressante à la Stephen King, ou plus récemment Stranger Things. Il va donc vous falloir décrire ce que vous voyez, imaginer ce que vous ressentiriez devant ces visions cauchemardesques, et faire passer le maximum d'infos à vos coéquipiers. Clairement pour un public mature.

    Ensuite parce que c'est du narratif. Si tout le monde joue le jeu c'est génial. Ça fonctionne, les joueurs s'investissent dans la description et on est proche du jeu de rôle et de son immersion. Mais c'est aussi là que le bât blesse, il faut que les joueurs s'y investissent, et/ou se sentent immergés dans cet univers. Hors ça ne peut clairement pas marcher à chaque fois... Certaines fois, ça tire en longueur, on est pas dedans, on ne RENTRE pas dedans. Dans ces cas-là ça fait plouf. Mais comme beaucoup de jeux de narration me direz-vous. Oui c'est vrai, mais il est tout de même bon de le préciser. Ce sont les joueurs qui font la partie, même si le cadre fixé et les illustrations proposées sont un excellent support.

     

    La direction artistique est somptueuse. Le travail réalisé par David Sitbon est monumental et on se prend à observer les nombreux détails de chaque carte, quitte à perdre le fil du jeu! Après Ganymède et Immortal 8, les Sorry We Are French confirment leur expertise et leur volonté de proposer de BEAUX jeux. Et c'est déjà un gros point positif! Bravo à eux.

     

    Attention au facteur aléatoire du tirage des cartes lors de la phase du Guide puisque certaines cartes vont vous faire vous arracher les cheveux pour trouver des associations que vos coéquipiers arriveront à retrouver lors de la phase suivante. Clairement c'est du narratif, de l'interprétation et chacun possède sa logique. Devant un tirage de cartes pas du tout évident, le Guide pourra partir dans une direction et se rattacher à certains "indices" que les autres joueurs ne verront pas. Et là, c'est le drame et bon courage pour trouver les bonnes associations, même si les bonus seront là pour vous y aider.

     

    En conclusion, assurez-vous d'avoir les joueurs pour ce jeu, qu'ils soient attirés par l'univers flippant et qu'ils aiment passer leurs soirées à regarder des films d'horreur. Qu'ils aiment aussi s'investir dans leurs parties, et qu'ils aiment les histoires! ;-)

    Ça fait quelques prérequis, oui, mais si ces conditions sont remplies, vous allez sans nul doute fortement apprécier ce Greenville 1989! Malheureusement chez nous ça n'a pas vraiment fonctionné... pourtant on avait un adepte de Cthulu et rôliste parmi nous... Mais peut-être trop isolé! ;-)

  • This game was played and recommanded by SciFi-Universe, here its opinion:

    5/5

    Greenville 1989 est un excellent jeu narratif d'horreur de Florian Fay illustré par le talentueux David Sitbon. Immersif et angoissant, ce jeu déconseillé aux moins de 16 ans entraîne par les associations de cartes et les histoires narrées par les joueurs une ambiance très particulière qui plaira aux amateurs d'horreur et de films des années 80. Si vous avez aimer Stranger Things et que vous êtes noltalgique du Simon et du Rubik's cube, foncez !

  • This game was played and recommanded by Vin d'Jeu, here its opinion:

    4/5

    Je ne le cache pas, j’aime beaucoup Greenville 1989 pour son énorme originalité et son excellent thème basé sur les années 80, très inspiré de la série Stranger Things.

    Les 84 images sont superbes et bourrées de clin d’oeil se référant à ces années là comme les griffes de la nuit, ou encore le bibendum schamallow de Ghostbusters, les K7 VHS, Stephen King, Batman, la mire de la télé, E.T., etc’. C’est un vrai plaisir de les découvrir.

    J’ai parfois entendu que c’était un jeu à la Dixit ou Mystérium, mais pas du tout ! Greenville 1989 est avant tout un jeu de narration, de descriptions, de ressenti, de feeling… C’est une expérience vraiment différente et une super idée.

    Attention ! toutefois, si vous n’êtes pas branchés avec les jeux narratifs, celui-ci risque de vous déplaire et vous sembler plat. Aussi, choisissez bien vos joueurs… Enfin, un autre point un peu gênant est le cas où on ne trouve pas la suite d’un personnage plusieurs fois de suite. Il ne saura plus, en général, ajouter de nouveaux éléments à son histoire. Ne le forcez pas ! Demandez lui simplement s’il souhaite ajouter quelque chose, ce sera plus simple ainsi et plus fluide. N’oubliez pas quand même que les images sont bourrées de détails.

    Enfin plus c’est un jeu où plus on sera nombreux, plus il aura de dimension (pas parallèle cette fois), mais dimension ludique. C’est pourquoi je le conseille à 4.

    Malgré qu’il s’adresse à un public avisé et en bonne condition, je ne peux m’empêcher, pour son côté très original, de lui attribuer une bonne note. Il se démarque vraiment, et j’aime beaucoup.

  • This game was played and recommanded by ParadoxeTemporel, here its opinion:

    5/5

    Énorme coup de cœur que Greenville 1989. Tous les joueurs du Festival International des Jeux étaient unanimes. Pour preuve, la rupture de stock dans la journée du dimanche. Gage de bonne qualité. Un jeu narratif qui sort de l’ordinaire dans lequel il faut vraiment coopérer à 100%. Tout le monde gagne ou tout le monde perd. Les fans de films d’horreur des années 80 vont être comblés. L’univers fantasmagorique va nous entraîner dans des aventures totalement incroyables et dans une rejouabilité infinie. Les histoires dépendront en effet de l’arrivée des cartes et de la façon dont chaque joueur les interprétera. Bravo à Sorry We Are french pour nous avoir concocté cette petite merveille ! Vivement la suite ! Etes-vous prêts à plonger dans un univers fantastique digne des plus grands films d’horreur ? A vous de jouer, apprentis Stephen King…

    2 people found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by Gus & Co, here its opinion:

    5/5

    Entre Stephen King, John Carpenter, Silent Hill et Stranger Things, entre jeux, films, bouquins et séries d'horreur se déroulant dans les années 80, Greenville 1989 reprend tous les poncifs du genre pour leur rendre un vibrant hommage horrifique, ludique et palpitant.

    Un jeu de déduction qui fait trembler d'effroi et de plaisir.

    Greenville, un blockbuster de 2019. Trois pouces en l'air (si vous habitez près d'une centrale nucléaire ou à Greenville il y a trente ans, justement).

  • This game was played and recommanded by Pixel Adventurers, here its opinion:

    5/5

    Bienvenue dans Greenville 1989, la ville a été complètement transformée, vous et vos amis avez été séparés. Pour réussir à vous retrouver et vous échapper, vous devrez communiquer. Associez les bonnes images aux bons joueurs et vous vous en sortirez peut être en vie… Si de prime abord le jeu d’association d’image peut faire penser à un Mysterium, ne vous y trompez pas, la narration à une part bien plus importante dans Greenville 1989. C’est l’intention que mettent les joueurs dans les cartes qui déterminera la suite de leur aventure. Toute l’histoire qu’ils construisent de scène en scène est vraiment personnelle. Vous pouvez avoir la même image qui sort deux parties de suite et pourtant elle ne sera pas utilisée de la même façon. Chacun y insuffle sa personnalité. Nous avons pu créer des histoires d’horreur avec des nains de jardins tueurs, ou grotesques à la façon des Critters ou même typé manga avec des super vilains et des combats titanesques. Rendant hommage aux années 80 et toute la pop culture qui en a découlé, chaque partie sera unique et vous vous souviendrez des histoires que vous vous raconterez à vous-même et aux autres.

    Pour un avis plus complet et d'autres illustrations : https://pixeladventurers.com/greenville-1989-lhorreur-trouve-toujours-un-chemin/

This game is recommended by 1 of our Philiboyz

  • This game was played and recommanded by Maxime, here its opinion:

    5/5

    Déjà séduit par le système de Dixit et des autres jeux de la même trempe, j'étais impatient de mettre la main sur Greenville.

    Au coeur du cinéma d'horreur et d'épouvante des années 80, attendez-vous à trouver une tétra-tonne de références à Kubrick, Hitchcok, Stephen King ou encore Michael Jackson.
    Les illustrations sont tout simplement incroyables, et permettent de s'immerger pleinement dans cette aventure narrative coopérative.

    Chaque joueur prend plaisir à décrire son image et à émettre une intention :
    "Je suis face à un monstre géant, je vais chercher une arme pour le vaincre !"

    Un maître du jeu devra ensuite associer une image à chaque personne en se basant sur leurs intentions.

    Et l'histoire progresse.

    On découvre de nouvelles images, toutes plus détaillées les unes que les autres. On développe notre récit, notre aventure.

    Greenville, c'est une expérience unique, c'est un plaisir ludique rare. C'est un jeu qu'il faut posséder dans sa ludothèque.

This game is recommended by 13 of our Customers

They liked...

Marc L. on 02/23/19

5/5

Jeu narratif par excellence , les cartes sont magnifiques avec suffisamment de détails pour pouvoir argumenter...Même les timides pourront trouver leur compte puisqu'il s'agit dans un premier temps de juste décrire ce que l'on voit sur sa carte, le meneur ensuite (et il change à chaque tour) essaiera de distribuer les bons lieux aux pauvres humains en déroute...

C'est tout bonnement parfait dans ce genre coopératif , on en redemande et réussir n'est pas aisé tant les cartes - parfois - ne nous aident vraiment pas !

Les cartes sont vraiment splendides !

1 person found this review was helpful

They liked least ...

frederic s. on 03/29/19 Verified purchase

2/5
Pas accrocher on a beau dire nos intentention tous se joue finalement au piochage de cartes
2 people found this review was helpful
  • on 07/28/19 Verified purchase

    5/5
    Retour vers le passé avec un petit goût de dixit. bon jeu.
  • on 05/23/19 Verified purchase

    5/5
    Un très bon jeu, aussi simple a mettre en place qu’a Expliquer, ce jeu est très narratif et immersif. Une expérience !
  • on 04/20/19

    2/5

    J'ai tenté par deux fois de jouer a ce jeu à plus de 4 et non seulement à raison de 4 cartes par joueur à retrouver + 4 cartes à attribuer à personne malgré le nombres on en fait vite la découverte en 2 partie, et rarement elles collent entre elles, presque aucune ne mentionne clairement une bataille avec un monstre donc cette suite est à exclure de votre issue, pareil pour celle de trouver le fameux bowling et de retrouver 1 de ses amis. Alors entre s'echapper et s'échapper malheureusement y'a pas grand chose à faire et cela 4 fois par personne. Hormis si on aime se raconter des histoires d'horreur entre amis cela ne sert pas trop à grand chose, malgré les belles illustrations et les clin d'oeil aux films cultes....Bref à chaque fois les gens s'endorment, trépignent bref se lasse avant la fin. Peut être faudrait il y jouer à seulement 3 afin de dynamiser un peu le rythme....desolée encore pourtant si enthousiaste a sa sortie aussitôt acheter, je compte le revendre....

  • on 04/05/19

    5/5

    Vous avez aimez mysterium, vous adorez stranger things, les films et séries fantastiques ou d'horreur, ce jeu est fait pour vous. Pas d'effet phantôme pour une seule personne comme dans mysterium tout le monde au cours de la partie joue le guide. Simple a jouer et à expliquer par contre c'est du coopératif narratif si les personnes ne sont réceptives a cette ambiance, il faut ne pas y jouer. par contre si les personnes sont geek de la pop culture un must. A jouer en musiques pour encore plus d'ambiance, il y une playliste sur youtube pour le jeu "greenville 1989" et même une BOF a télécharger sur le site de l'éditeur sorry we are french donc plus d'excuses.

  • on 04/02/19

    5/5

    Alors, ceci sera mon premier avis. 

    Greenville est un gros coup cœur chez nous (famille avec 2 ados). Nous avons fait une première partie, gros fou rire (certains ont une imagination débordante) , tendu et perdu ! Tout le monde avait envie d'enchaîner sur une deuxième partie cette fois beaucoup plus maîtrisée et réussie. Après des jeux comme DIXIT, MYSTERIUM, SHADOWS AMSTERDAM on aurait pu penser que ce style de jeu avec association de cartes ce serait essoufflé et bien non. Greenville fonctionne très bien et renouvelle encore le genre avec ce côté obscur. Les illustrations sont justes magnifiques.

    Seul crainte, malgré les 84 cartes, c'est qu'au bout de plusieurs parties on se lasse de retomber sur des cartes déjà connues. Mais je suppose qu'extension il y aura :)

  • on 03/29/19 Verified purchase

    2/5
    Pas accrocher on a beau dire nos intentention tous se joue finalement au piochage de cartes
    2 people found this review was helpful
  • on 03/26/19

    5/5

    Je ne suis pas un grand fan des jeux narratifs, il m en fallait un dans ma ludothèque j ai choisi greenville 1989 parce que j avais entendu juste avant sa sortie qu on était dans l ambiance Stranger Things.

    J ai testé .... et j ai tous simplement adoré ... je ne me lasse pas de rejouer tellement je me laisse prendre au jeu .

    tout d abord, on est plus dans du role play que dans la simple narration ( du moins je vis le jeu de cette manière ) les cartes ont un graphisme incroyable et dans des styles tres varié allant d'un esprit proche du surréalisme à des dessin proche du gore. Avec des réferences à tout va.L immersion est totale , la mécanique simple, le fait de faire tourner le role du "Guide" mets tous le monde à contribution.

    C est un tres tres bon jeu , fan de Lovecraft, Stephin King, Edgar A Poe et des année 80 vous serez aux anges. 

  • on 03/24/19

    4/5

    Le constat est là, vous vous apprêtez à passer une bonne soirée à Greenville et d’un seul coup, vous vous retrouvez plongé dans un monde cauchemardesque. À vous d’écrire alors votre propre histoire.

    Si les illustrations des cartes sont magnifiques, elles sont aussi très déroutantes parfois. On ne sait pas toujours ce que l’on a devant les yeux ou du moins on ne sait pas ce que l’on va bien pouvoir raconter dessus pour faire progresser notre histoire. Bourrés de références, le fait que l’on joue avec des personnes les connaissant également peut fortement aider. Car la difficulté ici, à l’instar d’un Mystérium, c’est d’éviter d’induire en erreur ces collègues, d’essayer de penser comme eux. Eux devront penser comme nous pour deviner quelle carte on aura assigné à qui.

    Ce principe est éculé et ce n’est franchement pas l’originalité de ce jeu et encore moins ce qui nous pousse à revenir dessus. La rejouablité va se faire grâce aux cartes et aux histoires que l’on va pouvoir raconter. Chaque carte peut être associée à la précédente et faire partir le récit dans des trucs incroyables. Le thème morbide, fantastique, plus ou moins poétique aussi, donne naissance à des récits plus ou moins doux, tout dépend aussi de l’imagination du conteur. Certains peuvent alors être intimidés ou complètement bloqués à trouver une suite à son histoire. Donner un maximum de détails peut vous être préjudiciable puisque vous ne connaissez pas les cartes qui vont débarquer par la suite. Ne pas en donner assez peut aussi se retourner contre vous en mettant vos compères dans la merde lorsqu’il faudra attribuer les jetons aux cartes.

    Bref ! Greenville est une assez bonne expérience en somme. Sans être le jeu du siècle, il m’a séduit non pas par son principe de jeu éculé jusqu’à la corde, mais par son ambiance, ses illustrations, son thème, ses références et sa façon de raconter des histoires folles.

  • on 03/15/19

    5/5

    Je n'ai pour l'instant fait qu'une partie à 4. Nous sommes tous rentrés dans l'histoire. Nous nous sommes régalés à raconter cette aventure... et en plus on a réussi à se sauver.Un jeu vraiment sympa du moment qu'on se laisse emporter dans l'histoire. Les illustrations sont superbes.

  • on 03/13/19 Verified purchase

    5/5
    Très bonne mécanique de jeu, matériel de bonne qualité, illustrations géniales.

You already post a review for this product.

This game appears in the Tops Games of our players

Newsletters Do not miss the fun news !

2. Select your subscriptions

By clicking on subscribe, you agree to receive our Philibert newsletters. You can easily unsubscribe at any time via the unsubscribe links in each of our emails.