flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Brief Border Wars

CPS1102

Brief Border Wars est un quadrijeu ou un ensemble de quatre mini-jeux sur les conflits frontaliers de courte durée du 20ème et 21ème siècle
  • Anglais
  • 1 à 2h
  • 1 à 2 joueur(s)
41

En achetant ce produit collectez jusqu’à
41 Phib'z

Produits 41, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

69,90 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Brief Border Wars est un quadrijeu ou un ensemble de quatre mini-jeux sur les conflits frontaliers de courte durée du 20ème et 21ème siècle, utilisant un système de cartes qui modélise la nature chaotique, à arrêts et départs, de ces guerres improvisées. 

Les quatre conflits comprennent :

  • El Salvador contre Honduras, 1969 (également connu sous le nom de "guerre du football")
  • L'invasion turque de Chypre, 1974
  • Chine contre Vietnam, 1979
  • Israël contre le Hezbollah, Sud-Liban, 2006

The Football War

El Salvador contre Honduras, 1969. C'est l'une des guerres les plus courtes de l'histoire, qui dure environ 100 heures. Les gens plaisantent souvent en disant que cette guerre a été provoquée par la perte d'un match de football : en fait, comme la plupart des guerres, elle a été le point culminant d'années de pression politique et économique. Le gouvernement salvadorien pensait qu'une guerre avec le Honduras unifierait le pays politiquement en semblant venger les mauvais traitements infligés aux centaines de milliers d'immigrants salvadoriens au Honduras et détourner l'attention des citoyens d'autres problèmes. La guerre, bien que courte, n'a apporté de solution à rien : environ 2 000 personnes, pour la plupart des civils honduriens, ont été tuées ; aucune terre n'a changé de mains ; les infrastructures des deux pays ont été endommagées ; les deux pays ont dépensé les maigres fonds disponibles pour reconstruire leurs forces ; et les liens économiques entre les deux pays ont été complètement bouleversés. Dans le jeu, les deux forces sont largement similaires - le Salvador a une force terrestre légèrement plus importante, tandis que le Honduras a une puissance aérienne un peu plus importante - et les deux pays doivent faire face à un terrain accidenté et à de mauvaises routes dans leurs efforts pour saisir ou tenir le territoire hondurien. 

Operation Attila

L'invasion turque de Chypre, 1974. Les Grecs et les Turcs coexistent de façon difficile sur l'île de Chypre depuis longtemps. En 1974, un coup d'État de l'"EOKA-B", une organisation violente cherchant à s'unir à la Grèce, a renversé le gouvernement chypriote et a été le déclencheur de l'intervention de l'armée turque sur l'île, prétendument pour garantir la sécurité des Chypriotes turcs vivant dans de petites enclaves sur l'île. L'invasion, dont le nom de code est l'opération ATTILA, a connu deux vagues d'action distinctes : d'abord, du 20 au 23 juillet, lorsque les forces turques ont établi une tête de pont puis ont tracé un étroit couloir jusqu'à la capitale de Nicosie ; ensuite, lorsque les pourparlers de paix et l'opinion mondiale ont semblé se retourner contre la Turquie, une deuxième invasion a eu lieu le 14 août, qui s'est terminée quelques jours plus tard par le contrôle turc d'environ 40 % de Chypre. Dans le jeu, le joueur turc dispose d'un petit nombre d'unités professionnelles pour saisir et dominer la plus grande partie possible de l'île, face à un plus grand nombre de forces irrégulières chypriotes.

Third Indochina War

Chine contre Vietnam, 1979. Le gouvernement chinois a affirmé que cette brève guerre, volontairement limitée dans ses objectifs, a été lancée pour "donner une leçon au Vietnam"... pour le punir officiellement de son mauvais traitement des Chinois au Vietnam, de son occupation des îles Spratly, et de son invasion du Cambodge à la fin de 1978. Les motivations réelles de cette première guerre entre deux pays communistes étaient plus obscures et le restent encore aujourd'hui. La conduite de la guerre a révélé de nombreux problèmes graves de l'Armée populaire de libération chinoise, qui n'avait pas fait la guerre depuis 30 ans. L'armée a obtenu de très mauvais résultats face à l'Armée populaire vietnamienne déterminée, qui était alors l'une des forces militaires les plus importantes et les plus expérimentées au monde, appuyée par une importante force de milices et de guérillas locales déterminées. 

Second Lebanon War

Israël contre le Hezbollah, Sud-Liban, 2006. Le mouvement du Hezbollah (Parti de Dieu) est en fait le pouvoir en place au Sud-Liban, à la frontière de l'État d'Israël. La seconde guerre du Liban a commencé en juillet 2006 après une longue série de provocations et de représailles entre les deux puissances : l'action débute vers le 20 juillet 2006 qui marque le début d'incursions de plus en plus importantes des troupes terrestres israéliennes après huit jours de bombardements aériens intenses. La période couverte par une partie entière peut représenter jusqu'à trois semaines, pour se terminer par un cessez-le-feu le 14 août 2006. L'objectif principal du joueur israélien est de rechercher et de détruire les roquettes et missiles du Hezbollah qui pleuvent sur leur territoire, tout en tenant compte de la nécessité d'éviter de mobiliser trop de forces de réserve.

Contenu :

  • Quatre cartes de 17" sur 22" (environ 43cm sur 56cm)
  • Une planche de 176 pions 9/16
  • 4 aides de jeux
  • Un jeu de 54 cartes
  • Un livret de règle
  • Deux dés à 6 faces

Thème(s) Musique
Langue(s) Anglais
Mécanisme(s) Wargame
Auteur(s) Brian Train
Illustrateur(s) Mark Mahaffey
Éditeur Compass Games

Soyez le premier à commenter ce jeu

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.