flag_enflag_fricon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_diceicon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_towericon_twittericon_videoicon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibertlogo_ukoo

Saga Starter: Bretons

SSB06

Cette boîte contient un Seigneur Breton, 8 Gardes Bretons, 8 Guerriers Bretons à cheval et 12 javeliniers bretons. Les socles et les lances sont inclus. Les modèles dans la boîte peuvent varier de ceux illustrés. Figurines vendues non peintes. 

58

En achetant ce produit collectez jusqu’à
58 Phib'z

Produits 58, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

Posez-nous une question sur ce produit

97,00 €

Disponible

Frais de port offerts à partir de 60€ (France métro.)

LES BRETONS

Après avoir pu jouer les Bretons à Saga lors de pas mal de parties, je peux vous affirmer que c’est une faction extrêmement plaisante et j’espère que ce petit guide vous incitera à les essayer le moment venu !

HISTORIQUE

Les Bretons s’implantèrent dans l’ouest de la France en deux grandes vagues migratoires venu de la Bretagne insulaire entre la fin du 4ème siècle et la fin du 5ème siècle et dont la langue était le « Brezhoneg », cousin du Gallois. En Angleterre, la Bretagne est connue sous le nom de « Petite Bretagne »

Composé originellement de trois petits royaumes qui se rassemblèrent sous un seul Duché, la Bretagne résista à la volonté d’incorporation de cette entité dans le grand empire des Francs sous Charlemagne. Après un long combat contre les Vikings dont les Bretons émergèrent victorieux, les tensions avec leurs voisins Normands culminèrent jusqu’à dégénérer en conflit militaire en 1064-1065. Le seigneur des Bretons, Conan II résista ardemment à Guillaume, Duc de Normandie, jusqu’à ce qu’il soit assassiné (la légende voudrait qu’il le fût en revêtant des gants empoisonnés). Après la mort de Conan, les duchés de Bretagne et de Normandie s’unifièrent par un mariage et Guillaume pût contraindre nombre de Bretons à se joindre à son expédition en Angleterre.

LA FACTION

Les Bretons ont une méthode de combat qui leur est bien particulière et ne sont pas de grands combattants au corps-à-corps : leurs Gardes n’ont qu’une armure de 4 au corps-à-corps et leurs Guerriers une armure de 3, mais ce désavantage est très largement compensé par leurs autres capacités.

Mis à part les Levées, toutes les figurines d’une bande de Bretons doivent être montées et sont équipées de javelots, et leurs tactiques tirent avantage de cet équipement. Ils sont d’excellents combattants lorsqu’il s’agit d’harceler l’ennemi, utilisant la mobilité de leurs montures et leur dextérité dans l’usage des javelots pour épuiser leurs ennemis avant de finir les plus faibles au corps-a-corps. Comme tout joueur de Saga le sait, les javelots sont d’excellentes armes car elles peuvent être utilisées à l’issue d’un mouvement pour tirer, sans nécessiter d’activation de tir (et permettent ainsi d’économiser les précieux dés Saga !).

L’une des clés des victoires bretonnes est dans leur capacité à éviter le combat avant d’être prêts et en position de force. L’une de leur capacité, « Dre-Holl » leur permet de bouger toutes leurs unités montées pendant que l’ennemi effectue sa phase d’ordres, et une autre, « War Drenv » leur permet de rompre un corps-à-corps dans lequel ils ne sont engagés que contre des piétons ennemis. Et si d’aventure ils venaient à se faire rattraper, ils disposent d’une capacité (« Argad ») qui leur permet de déclencher un tir pendant le corps-a-corps !

Si vous ajoutez cela à leurs autres capacités de Tir et d’Activation, vous disposez d’une force insaisissable et qui peut infliger énormément de dommages à l’ennemi.

Bien entendu, tout cela se paye, et les Bretons sont la seule faction à ne JAMAIS pouvoir bénéficier de dés d’attaque additionnels durant un corps-à-corps et ce même avec leur Réserve de Combat. C’est le prix à payer pour les avantages énumérés ci-dessus.

Bien sûr, les Bretons sont une bande qui peut s’avérer extrêmement frustrante à affronter ! Malheureusement ( !) mes adversaires durant les tests se sont tous avéré des individus calmes et retenus, mais je suis persuadé que quiconque de plus impétueux se laisserait gagner par l’énervement face à une bande aussi élusive et finirait par faire quelque chose de réellement stupide qui le laisserait à la merci d’une contre-attaque meurtrière.

CONCLUSION

Les Bretons demandent pas mal de temps d’adaptation pour se faire à leur style de jeu bien particulier, et plus encore que toute autre faction, leur plateau de combat demande à être attentivement étudié pour en comprendre toute la synergie. Ils sont très amusant à jouer, et s’avère de plus en plus enthousiasmant alors qu’on apprend à les maitriser, et je ne peux que chaudement vous recommander de les essayer !

En plus, si vous disposez d’une bande de Normands, la plupart de vos figurines pourront être utilisés, et il vous suffira d’y adjoindre quelques cavaliers sans armures typiques des guerriers bretons montés.

Mark Emms

Éditeur Studio Tomahawk

Soyez le premier à commenter ce jeu

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !