flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Dunaïa

BLM029DU

Red price

Dunaïa is an expert management game playable in 1 hour. Thanks to an ingenious and interactive dice system, develop your village with the help of ancient robots, the Dunaïas.

  • English, French
  • From 12 years old
  • 30mn to 1h
  • 2 to 4 player(s)

Playful reviews about this game

35,90 €

This product is no longer in stock

Shipping from 1.95€ - Free from 60€ (metropolitan France)

Add to a list:

Wishlists

Will you be up to the challenge?

Once, terrible wars broke out between peoples for the control of the Dunaias, these metal beings with complex powers. Before dying out, the thinkers of the fallen peoples wrote a prophecy that would cross time to bring about a new era of peace...

The Dunaias, these ancient robots, have been awakened by a mysterious energy. With their help, the players develop the village on their board and try to accomplish the 3 objectives of the prophecy.

Dunaia is an expert management game animated by an ingenious and interactive dice system.

On his turn, the player chooses a die among those available. He then wakes up the Dunaia of the same value so that it can intervene on the 2 buildings around him. Then the player uses this die on the central board or on a building (even an opponent's) to activate a special action.

The Dunaias help the player to build his buildings and then, once completed, to receive the gain: the Metal Flowers are a precious exchange currency, the Memory Chips allow to reconstitute ancient Artifacts...

Creating synergies on your board is essential in order to adapt your strategy to the different prophecy of each game.

Theme(s) NatureFantastic
Language(s) EnglishFrench
Mechanism(s) TilesDice
Author(s) Thomas Dupont
Artist Sébastien Caiveau
Note globale 4
Editor Blam !
Content
  • 4 Individual boards
  • 1 Prophecy board
  • 36 Building Tiles
  • 24 Dunaya Figures
  • 9 Dice
  • 120 Miscellaneous Chips
  • 6 Expert Chits
  • 1 Game rule

This game is recommended by 9 of our Bloggers

The Bloggers have given a rate of 4/5 on this product
4/5
  • This game was played and recommanded by Akoa Tujou, here its opinion:

    4/5

    Dunaïa est un jeu de gestion peu évident à décrire. Les règles sont plutôt accessibles (moins d’une dizaine de minutes) mais la réflexion qu’il amène est assez complexe. Il mélange plusieurs mécaniques de fort belle manière : du draft de dé, du placement de personnages (en fonction du dé choisi), de la programmation, de la course aux objectifs et un petit aspect combinatoire.

    Le draft de dé est l’élément de base puisque c’est en fonction de lui que le reste sera décidé. Tu devras choisir parmi les dés blancs s’il y en a, ou le dé de ta couleur. Cela définira les deux tuiles qui s’activerons sur ton plateau. La gestion des dés est une belle trouvaille puisqu’à chaque lancer de dés, tu sauras quelle est la valeur du dé de ta couleur et pourra anticiper quoi faire sur ton tour précédent celui où toi seul pourra le prendre.

    Il va falloir trouver comment utiliser le mieux possible les dés à ta disposition et comment gérer le placement de chacun des bâtiments achetés pour en maximiser les effets. Les bâtiments de niveau 2 et 3 joueront justement avec les autres bâtiments juxtaposés pour apporter plus de pouvoir ou de précieux points de victoire en fin de partie. Il faudra en plus de ça positionner judicieusement les Dunaïas afin d’activer les bâtiments de notre choix construit ou au contraire d’accélérer la construction de certains. Beaucoup de choix et dilemme très intéressant dans un jeu qui ne nous bloque jamais. Entre les différents pouvoirs des anciens activable en défichant ses puces, et les zones de recyclage du plateau ou des bâtiments de niveau 1 de tous les joueurs, les choix ne manquent pas et les cerveaux peuvent vite fumer ! Le système des puces qui permet de comboter avec les pouvoirs des anciens est d’ailleurs super plaisant à jouer.

    Dans les petites déceptions, le thème autour des Dunaïas paraissait très prometteur, mais disparait assez vite une fois le jeu en main, malgré un vrai effort éditorial autour de l’histoire appréciable. Ça n’est pas problématique, mais les mécaniques prennent vite le dessus. Côté illustration, la boite est absolument sublime avec un univers nous rappelant le jeu vidéo Horizon Zero Down dans la forêt avec cette composante de vert très marquée. Le visuel du reste du matériel divise un peu plus ici. Kylian adore et trouve le tout super joli, j’ai personnellement un peu plus de mal sur l’ensemble. Les plateaux et bâtiments sont un peu chargé et l’iconographie pas si lisible sans avoir les yeux collés dessus. L’ergonomie globale est bonne sur son plateau, mais souffre un peu lorsqu’il s’agit de regarder les plateaux adverses, d’autant plus qu’il est possible d’aller recycler son dé sur un bâtiment de niveau 1 adverse. Les bâtiments pouvant être facilement masqué par les Dunaïas, le problème de visibilité est un peu gênant. On regrette aussi de tout petits soucis d’éditions : Les dés noirs sont finalement blanc, certains fragments d’artefacts ne s’assemblent pas entre eux (il faut en chercher d’autres dans le bon sens). Rien de rédhibitoire, mais c’est un peu dommage. L’éditeur nous a d’ailleurs annoncé la présence d’une planche de stickers dans les boites commercialisées pour palier à ce petit souci au niveau des Artefacts.

    Avec la présence de dés, nous pourrions craindre un hasard trop présent, il n’en est rien. À part lorsque aucun dé n’est disponible à notre tour et que nous devons les relancer, le reste du jeu est assez peu soumis au hasard. 6 bâtiments sont toujours disponibles et le reste est toujours en place. Les amoureux de programmation et de réflexion vont donc pouvoir se faire plaisir. Les stratégies sont suffisamment nombreuses : entre la course aux objectifs ou à la construction intégrale de notre plateau, celle aux points par la construction de bâtiments de niveau 3 en maximisant la disposition des autres, celle aux constructions d’artefacts en jouant autour des puces à ficher … il y a de quoi faire !

    Dunaïa propose donc une expérience assez originale mélangeant de nombreuses mécaniques. Il est plaisant et plutôt fluide à jouer et se classe dans une catégorie intermédiaire à la limite de l’expert au niveau de la réflexion. Peu de hasard pour une programmation agréable avec pas mal d’éléments à gérer : choix du dé, des bâtiments, positionnement des dunaïa et des bâtiments, gestion des puces pour comboter en fonction des pouvoirs. Tous ces éléments font de Dunaïa un jeu intéressant et très complet avec des règles relativement simples et une chouette profondeur de jeu.

    Notre avis complet et + d'infos sur https://akoatujou.fr/dunaia/

    1 person found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by Il Était un Jeu, here its opinion:

    4/5

    ⛰Dunaia, un jeu aux mécaniques multiples dans un univers post apocalyptique.

    ????Dunaia m’a d’abord tenté par son univers me rappelant un de mes JV favoris: Horizon Zéro Down. Un monde post apo, où la nature verdoyante à pris sa revanche, dans lequel des êtres d’aciers sont activés par une étrange énergie. Ici les dés.

    ????Ces Etres, les Dunaias, 6 au total sur chaque plateau personnel, chacun avec son numéro. Comme chacune des faces d’un dé. Hehe!

    ♟On choisit un dé: blanc s’il en reste, de sa propre couleur sinon. Sa face affichée va déterminer l’activation du Dunaia du même chiffre, ou plutôt ses 2 emplacements adjacents. Récolter des fleurs de métal (coucou Aloï), construire un bâtiment, ou encocher une puce mémoire.

    ????On dépose ensuite ce dé sur le plateau commun pour gagner un bonus au choix, comme acheter une tuile a placer sur son propre plateau pour tenter de la construire par la suite, ou déplacer un Dunaia. Mais on ira aussi sur une tuile adverse libre pour activer son action à ses dépends.

    ????Les puces de mémoires, elles, permettront de demander de l’aide aux Anciens avec leur pouvoir (aléatoire) et compléter les 3 parties d’Artefacts, offrants des pts précieux pour la fin de la partie.

    ????La partie prend fin quand les 3 prophéties (objectifs) mises en jeu sont accomplis

    ????Draft malin de dé, programmation du réveil de nos Dunaias, optimisation et customisation de son plateau, interaction en se positionnant sur les plateaux adverses, Dunaia est pour moi, comme Narak, une bonne approche du jeu dit « expert ». Si les premiers tours de jeu peuvent déstabiliser par le nombres de choix, on comprend vite tout l’intérêt de positionner au mieux nos Dunaias pour profiter au maximum de leur activation par les prochains choix de dés. Un univers coloré qui chatouille la rétine, qui passe néanmoins au second plan face à ces nombreuses mécaniques de jeu.


    - draft de dés malin
    - programmation et anticipation
    - peu frustrant
    - mode « expert » avec assignation de personnage pour un départ asymétrique
    - univers que j’apprécie énormément…

    ⛔️
    … finalement au second plan

  • This game was played and recommanded by Akoa Tujou, here its opinion:

    4/5

    Dunaïa est un jeu de gestion peu évident à décrire. Les règles sont plutôt accessibles (moins d’une dizaine de minutes) mais la réflexion qu’il amène est assez complexe. Il mélange plusieurs mécaniques de fort belle manière : du draft de dé, du placement de personnages (en fonction du dé choisi), de la programmation, de la course aux objectifs et un petit aspect combinatoire.

    Le draft de dé est l’élément de base puisque c’est en fonction de lui que le reste sera décidé. Tu devras choisir parmi les dés blancs s’il y en a, ou le dé de ta couleur. Cela définira les deux tuiles qui s’activerons sur ton plateau. La gestion des dés est une belle trouvaille puisqu’à chaque lancer de dés, tu sauras quelle est la valeur du dé de ta couleur et pourra anticiper quoi faire sur ton tour précédent celui où toi seul pourra le prendre.

    Il va falloir trouver comment utiliser le mieux possible les dés à ta disposition et comment gérer le placement de chacun des bâtiments achetés pour en maximiser les effets. Les bâtiments de niveau 2 et 3 joueront justement avec les autres bâtiments juxtaposés pour apporter plus de pouvoir ou de précieux points de victoire en fin de partie. Il faudra en plus de ça positionner judicieusement les Dunaïas afin d’activer les bâtiments de notre choix construit ou au contraire d’accélérer la construction de certains. Beaucoup de choix et dilemme très intéressant dans un jeu qui ne nous bloque jamais. Entre les différents pouvoirs des anciens activable en défichant ses puces, et les zones de recyclage du plateau ou des bâtiments de niveau 1 de tous les joueurs, les choix ne manquent pas et les cerveaux peuvent vite fumer ! Le système des puces qui permet de comboter avec les pouvoirs des anciens est d’ailleurs super plaisant à jouer.

    Dans les petites déceptions, le thème autour des Dunaïas paraissait très prometteur, mais disparait assez vite une fois le jeu en main, malgré un vrai effort éditorial autour de l’histoire appréciable. Ça n’est pas problématique, mais les mécaniques prennent vite le dessus. Côté illustration, la boite est absolument sublime avec un univers nous rappelant le jeu vidéo Horizon Zero Down dans la forêt avec cette composante de vert très marquée. Le visuel du reste du matériel divise un peu plus ici. Kylian adore et trouve le tout super joli, j’ai personnellement un peu plus de mal sur l’ensemble. Les plateaux et bâtiments sont un peu chargé et l’iconographie pas si lisible sans avoir les yeux collés dessus. L’ergonomie globale est bonne sur son plateau, mais souffre un peu lorsqu’il s’agit de regarder les plateaux adverses, d’autant plus qu’il est possible d’aller recycler son dé sur un bâtiment de niveau 1 adverse. Les bâtiments pouvant être facilement masqué par les Dunaïas, le problème de visibilité est un peu gênant. On regrette aussi de tout petits soucis d’éditions : Les dés noirs sont finalement blanc, certains fragments d’artefacts ne s’assemblent pas entre eux (il faut en chercher d’autres dans le bon sens). Rien de rédhibitoire, mais c’est un peu dommage. L’éditeur nous a d’ailleurs annoncé la présence d’une planche de stickers dans les boites commercialisées pour palier à ce petit souci au niveau des Artefacts.

    Avec la présence de dés, nous pourrions craindre un hasard trop présent, il n’en est rien. À part lorsque aucun dé n’est disponible à notre tour et que nous devons les relancer, le reste du jeu est assez peu soumis au hasard. 6 bâtiments sont toujours disponibles et le reste est toujours en place. Les amoureux de programmation et de réflexion vont donc pouvoir se faire plaisir. Les stratégies sont suffisamment nombreuses : entre la course aux objectifs ou à la construction intégrale de notre plateau, celle aux points par la construction de bâtiments de niveau 3 en maximisant la disposition des autres, celle aux constructions d’artefacts en jouant autour des puces à ficher … il y a de quoi faire !

    Dunaïa propose donc une expérience assez originale mélangeant de nombreuses mécaniques. Il est plaisant et plutôt fluide à jouer et se classe dans une catégorie intermédiaire à la limite de l’expert au niveau de la réflexion. Peu de hasard pour une programmation agréable avec pas mal d’éléments à gérer : choix du dé, des bâtiments, positionnement des dunaïa et des bâtiments, gestion des puces pour comboter en fonction des pouvoirs. Tous ces éléments font de Dunaïa un jeu intéressant et très complet avec des règles relativement simples et une chouette profondeur de jeu.

    Notre avis complet et + d'infos sur https://akoatujou.fr/dunaia/

    1 person found this review was helpful
  • This game was played and recommanded by le.meeple.jaune, here its opinion:

    3/5

    Si le visuel et le thème du jeu apparaissent plutôt singuliers, il en est de même avec une mécanique assez déroutante. Ce n’est pas dans le choix du dé de la première phase de chaque tour de jeu que les joueurs se retrouvent subjuguer par l’innovation du titre mais plutôt dans les combinaisons associées à ce choix initial. En effet, les activations des différents bâtiments sont fonction de la position des Dunaïas sur les plateaux personnels des joueurs mais aussi des adjacences d’autres bâtiments de couleurs particulières. Les joueurs devront tenter d’activer les bâtiments les plus rentables en changeant fréquemment les positions de leurs Dunaïas. Mais la grande subtilité vient du fait que les bâtiments deviennent eux mêmes de plus en plus rentables et puissants de part les choix effectués par les joueurs. Ces « customisations » incessantes de leur plateau personnel afin de l’optimiser le plus possible sont très tactique et demandent des réajustements indispensables et permanents. C’est dans ce jeu de déplacements de Dunaïas et d’articulation de bâtiments entre eux que le titre flirte ostensiblement avec l’abstrait, en s’associant à de nombreux autres mécanisme. Il est d’ailleurs possible de se perdre un peu entre toutes les propositions du jeu. En effet, DUNAÏA présente à la fois du « Draft » de dés, du placement et des déplacements abstraits, des combinaisons d’effets, de la construction de bâtiments, de la réalisation d’objectifs et de la gestion de ressources avec les Fleurs de Métal ou les Puces de Mémoire. Le tout fonctionne très bien, et cela de deux à quatre joueurs, mais devient très rapidement extrêmement mécanique. Le thème est très vite oublié pour se concentrer uniquement sur l’agencement des éléments entre eux, aussi bien physiquement que théoriquement. DUNAÏA est un bon jeu, plutôt accessible et fluide, mais quelque peu dépourvu d’émotion, alors que le thème semblait justement assez spirituel. Je ne suis pas arrivée à rentrer dans son histoire et me suis retrouvée rapidement à déplacer des figurines et activer des pouvoirs de manière calculatoire et souvent robotique pour arriver à un décompte très mathématique. L’Éditeur nous avait pourtant habitué aux immersions convaincantes, aussi bien avec CHAKRA ou CELESTIA, deux incontournables de ma ludothèque. Les interactions, pourtant bien présentes, ne sont pas arrivées à réchauffer l’ambiance autour de la table. Reste un jeu très tactique, aux combinaisons plaisantes, et très efficace, permettant à un public assez large de s’essayer à des réflexions rigoureuses demandant anticipation et optimisation.

See more reviews

You have to be logged to submit reviews.

This game appears in the Tops Games of our players

  • 01 - Mes jeux

*See our Shipping Conditions

Newsletters Do not miss the fun news !

2. Select your subscriptions

By clicking on subscribe, you agree to receive our Philibert newsletters. You can easily unsubscribe at any time via the unsubscribe links in each of our emails.