flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Bellum Magica

BLU-181BM

Dans Bellum Magica, chaque joueur est un seigneur maléfique, qui doit recruter des créatures et des ressources afin d’espérer devenir le seigneur maléfique le plus riche !
  • Français
  • à partir de 10 ans
  • moins de 30mn
  • 2 à 5 joueur(s)

Les avis ludiques sur ce jeu

31,50 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Être mauvais n'a jamais été aussi bon.

En tant que maître du mal, recrutez une foule de créatures dans votre royaume - de simples gobelins à des dragons terrifiants - et attribuez leur des rôles. Certains rassembleront des ressources et exploreront les environs, tandis que d'autres rejoindront votre armée pour attaquer le royaume des humains !

Collectez des trésors et devenez le plus riche et le plus puissant maître du mal de tous les temps !

Le jeu se joue en tours successifs, chaque tour représentant un jour. Une journée est composée de plusieurs événements qui doivent être exécutés dans l'ordre suivant :

  • Choisissez une horde active - le capitaine lance les dés pour décider quelle horde fonctionnera aujourd'hui.
  • Rassembler les ressources - chaque seigneur maléfique prend dans la réserve la nourriture et les glyphes collectés par la horde active de son château.
  • Rappeler les éclaireurs : chaque joueur compte les cartes au trésor rapportées par la horde active de son château. Le joueur ayant le plus de cartes au trésor gagne      immédiatement un coffre en métal.
  • Attaque - chaque joueur peut soit attaquer le royaume humain, soit attaquer le château d'un autre joueur pour gagner un éventuel butin.
  • Recruter des créatures - chaque joueur peut recruter des créatures en dépensant leur nourriture et leurs glyphes.

Si un joueur a 10 coffres ou plus après la phase d'attaque, le jeu est terminé. Additionnez les trésors et le joueur le plus riche remporte la partie !

Thème(s) FantastiqueMagieMédiéval
Langue(s) Français
Mécanisme(s) CartesDés
Auteur(s) Frédéric Guérard
Illustrateur(s) Sylvain Aublin
Note globale 4.5
Éditeur Blue Orange

Blue Orange

Tu Joues ou Quoi

Ce jeu est conseillé par 7 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 4.3/5 sur ce produit
4.3/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vin d'Jeu, voici son avis :

    4/5

    C’est vraiment agréable de se combattre comme ça. Mais ce jeu ne conviendra pas à tout le monde car il est très punitif. On se vole des trésors alors une crise de mauvais perdant peut vite arriver… Sa prise en main est très rapide et le plaisir est immédiat.
    La phase où l’on peut soudoyer le capitaine est vraiment fun et génère plein de tensions. Si vous obtenez un résultat satisfaisant, un autre joueur peut exiger une nouvelle relance, et tout votre plan tombe à l’eau. Tant que les joueurs possèdent des barils, il est possible d’exiger des relances. Aucun château n’étant similaire, les résultats du dé qui satisferaient l’intégralité des seigneurs est quasi impossible. Le capitaine peut lui aussi relancer le dé s’il défausse un sortilège de confusion. Tactiquement il est possible de demander une relance pour éviter une situation trop avantageuse d’un adversaire. Il faut aussi parfois se montrer malin et laisser les autres demander des relances en premier ce qui permet d’économiser ses barils. En récupérer en attaquant les humains est donc important.
    L’autre point qui nous a bien plu dans ce jeu est le placement des monstres recrutés. Il faut bien réfléchir à nos priorités : des ressources qui serviront à enrôler des nouveaux monstres ou des épées et des masques afin de gagner des combats et de voler des trésors. Les combats se déroulent dans l’ordre du tour, il est possible qu’un adversaire attaque la cible que vous vouliez. Attention à prendre en compte cet élément aléatoire quand vous déciderez de l’affectation des nouvelles recrues.

    3 personnes ont trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Undécent, voici son avis :

    5/5

    It’s a Wonderful World, Meeple Land, Clash of Rage, Grandbois et en ce moment It’s a Wonderful Kingdom en financement participatif (financé en 20 minutes => le lien içi), et j’en passe ? Ça fait déjà une belle carte de visite pour son auteur Frédéric Guérard (=> son interview en avril 2020 sur undécent.fr.).
    Lorsqu’on a appris chez Undécent fin 2020 la sortie de Bellum Magica chez Blue Orange et qu’on avait découvert avec parcimonie les premiers visuels accrocheurs signés Sylvain Aublin, on était impatient de le tester et de vous dire ce qu’il avait dans le ventre. Et nous n’avons pas été déçu : un jeu coloré, pas cher, magnifiquement illustré, fourni en matériel (un gros dé qui sera au cœur de la mécanique de jeu, beaucoup de cartes bien épaisses, 6 beaux plateaux joueurs représentant les Seigneurs Maléfiques, des jetons en carton épais vernis sympas et des ressources en bois toutes mimi, et des inserts ultra pratiques qui servent durant la partie), le tout pour servir une mécanique de tableau building très efficace. Bon stop ! Engine building, bag building, deck building. Et maintenant tableau building ? C’est pas la crise dans le secteur de la construction à ce que je vois. Alors késako cette mécanique de construction de tableau ? Rien d’artistique, c’est simple : construire petit à petit un château résistant à tout – et qui sera la base de vos raids futurs -, en achetant des cartes et en les glissant sous son plateau de jeu, afin d’en cumuler les effets. Simple, efficace.

    Cachons-nous, attendons la nuit, rampons et allons y voir d’un peu plus prêt. Bon je prends tout de même ma lampe frontale et mon opinel au cas.

    Récolter, grossir son armée, attaquer, amasser les trésors pour devenir un seigneur vraiment maléfique …. ça, ça me plait !

    Dans Bellum Magica, chaque joueur incarne un seigneur maléfique. Recrutez des créatures, allant du simple gobelin à de terrifiants dragons, et assignez-leur une tâche dans votre royaume : les uns iront récolter des ressources et explorer les alentours, tandis que les autres rejoindront votre armée afin d’attaquer le royaume des humains et les autres joueurs. Amassez des coffres remplis de trésors, et devenez le seigneur maléfique le plus riche et le plus puissant de tous les temps !

    Blue Orange
    Bellum Magica est un jeu familial pour 2 à 5 joueurs pour des parties de 30 minutes environ. Des parties qui montent en puissance jusqu’à un final délicieusement tendu … Comment ? Chaque seigneur est à la tête de 6 hordes dont les pouvoirs qui sont inscrits sur les côtés de son plateau château se déclenchent suivant le résultat d’un lancer d’un dé à 6 faces (la horde 1 déclenche ses pouvoirs si la face du dé affiche 1 et ainsi de suite jusqu’au 6)… Rien est acquis au premier lancer puisque tu peux faire relancer le dé si tu possèdes les jetons requis. Une fois la face de dé validé, le seigneur possédant la horde avec le plus de cartes au trésor récupère déjà un coffre. Ensuite, chaque seigneur récupère les ressources qui correspondent à sa horde, puis, les épées qui vont permettre soit d’effectuer une attaque vers un seigneur adverse (pour récupérer un coffre qu’il peut avoir en sa possession) soit de piller le royaume humain (situé au centre de la table). Ce royaume rapporte des ressources et des coffres qui deviennent de plus en plus précieux au cours de la partie. A la fin du tour de jeux, tu peux recruter des créatures qui renforceront l’une ou l’autre de tes 6 hordes (parfois plusieurs mais il faudra en payer le prix). Ces créatures permettent d’agir sur deux catégories d’événements du jeu, et tu ne peux en choisir qu’une seule : soit sa capacité à améliorer les ressources de tes hordes et les cartes au trésor, soit celle qui augmente ton nombre d’épées … Et c’est un choix cornélien car tu regretteras forcément celle que tu délaisses.  A toi de faire les bons choix pour donner à ta forteresse, le profil idéal qui te permettra d’optimiser chaque face du dé lancer. En route seigneur maléfique !

    Réveille le seigneur maléfique qui est en toi ! Avec des mécaniques de jeux qui vont s’entremêlées, Frédéric Guérard nous offre avec Bellum Magica des alternatives de jeu intéressantes. Mais avec un seul objectif final : devenir le plus riche avec tous les coffres acquis pillés au cour de la partie. Pour y parvenir, rien de plus simple. Avec une mécanique de tableau building, tu améliores le potentiel de ton château en recrutant des créatures dotées de compétences réparties sur six lignes et qui se déclenchent selon le résultat d’un lancer de dé à six faces. Et chaque créature te propose deux types d’améliorations mais tu ne pourras en conserver qu’une seule dans ton château : acquérir des cartes au trésor et de ressources (qui permettent de recruter d’autres créatures) ou améliorer le potentiel d’attaque de ton château.

    A ce mécanisme de jeu s’ajoute le principe du stop ou encore « collectif » un peu déguisé. Quand le chiffre du dé n’est pas intéressant pour certains ou, à l’inverse, favorise trop les actions d’un autre, chaque seigneur peut en effet faire relancer le dé au maître du jeu grâce à des bonus récupérés auparavant. A toi de bien observer ce qui se passe dans les châteaux adverses pour savoir si la relance du dé est intéressante. On assiste parfois à une véritable bataille de « relances » jusqu’à épuisement des bonus de chacune des parties…

    Dans cette ambiance plutôt tendue, le coté fun et aléatoire provoquera quelques frustrations surtout au niveau des possibilités de recrutement des cartes créatures et des possibilités de pillages des villages, villes et cité humaines. Mais le tout est noyé dans la succession des tours et il y aura toujours quelque chose d’intéressant à faire. Il faut toutefois arriver au bon moment avec les bonnes ressources pour récupérer les cartes les plus intéressantes. Les vols entre seigneurs seront possibles mais demeureront assez compliqués. Tu auras toujours un tonneau de bière et un jambon en lot de consolation (si tu ne parviens pas à tes fins) !

    Coté design, les illustrations sont très colorées, originales représentant des créatures maléfiques très sympas, parfois délirantes. Le matériel est agréable, et trois compartiments de jeu thermoformés servent à la fois de réserve et de rangement dans la boîte. C’est très appréciable et bien vu par l’éditeur, même si on reste dans du plastique.

    Verdict : Voici donc un jeu plutôt familial, tendu et original qui plaira aux joueurs qui aiment faire des choix tactiques (qu’ils regretteront certainement plus tard), et qui admettent qu’une part d’aléatoire doit toujours amener un peu de fun dans un jeu de société. Les nombreux mécanismes ingénieux t’inciteront à rejouer pour tester différentes stratégies qui seront bien spécifiques au profil particulier que tu donneras à ta forteresse. L’expérience de jeu n’en sera que meilleure. Alors faut-il plus d’épées pour piller, plus de jambons pour recruter ? Quelle face de dé favoriser ? Recruter tout de suite ou attendre une aide maléfique plus intéressante ? A toi de choisir, mais dans tous les cas, tu n’épargneras pas les malheureux humains que tu vas attaquer pour développer la puissance de ton ignoble château.

    https://undecent.fr/2021/04/22/bellum-magica/

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Ludigaume, voici son avis :

    4/5

    Envoyez vos créatures à la recherche de trésors mais aussi de ressources pour pouvoir recruter encore plus de membres dans vos équipes. Le plus fort l'emportera et n'aura eu aucune pitié pour les humains ou les camps adverses. Alors soyez sans pitié et engrangez un maximum de butins.

    On aime quand la boîte nous plonge tout de suite dans le thème. C'est le cas ici. On voit tout de suite l'ambiance, les méchants, ... le côté maléfique. Le matériel est de toute beauté et on ne peut s'empêcher d'apprécier ces ressources peintes pour un look parfait. La règle est claire, courte et précise. La partie va démarrer rapidement.

    Le déroulement de la partie est facile à apprendre et il faudra à la fois pendre des risque sur son lancer de dé mais aussi sur ses choix d'équipe. On y retrouve même un petit peu de gestion de ressources. On temporisera pour engranger des ressources pour acheter des créatures plus fortes. Mais ces dernières devront être assignées à une équipe. Soit ceux qui récoltent des ressources ou ceux qui vont au combat. Et une fois assigné, la créature ne changera pas de groupe. Alors faites les bons choix tout en sachant que c'est le dé qui désignera l'équipe qui partira au turbin.

    ...

    C'est un Très Bon pour Bellum Magica qui nous offre un jeu familial au format accessible, amusant, juste interactif comme il faut et méchant par moment. Il ravira tous les types de joueurs et c'est sa force. Enfin, comme j'aime souvent le noter, il donnera sa chance à tous les joueurs et chez nous on aime ce type de jeux.

    On y revient toujours avec plaisir. Un petit coup de fraîcheur pour nos soirées ludiques.

    L'avis complet sur LudiGaume: http://www.ludigaume.be/jeu-BellumMagica

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Yozone Jeux, voici son avis :

    5/5

    C’est jour de fête ! Les seigneurs maléfiques de toutes les provinces ont décidé chacun de devenir les plus puissants du royaume. Invoquant les créatures les plus vilaines et les plus affreuses, ils forment de terribles hordes afin de récupérer viande, glyphes et cartes au trésor, et de piller villes et villages à la recherche de coffres précieux. Que le grabuge commence !

    « Bellum Magica » inspire déjà confiance avec sa boîte recouverte d’illustrations cartoonesques à souhait issues des pinceaux de Sylvain Aubin. On sent que ça va dégommer à tous les étages, mais dans le délire le plus total.

    Les plateaux joueurs confirment l’impression décalée avec au centre votre seigneur maléfique arborant son avec air patibulaire… mais presque , à gauche des dés imprimés sur chaque plateau, des pilons de viande, des cartes au trésor, et à droite encore ces dés accompagnés cette fois d’épées et de masques de voleur.
    Et cela se poursuit avec les cartes villages et villes qui, si vous y regardez bien, forment quelques séries de dessins s’approchant de l’animé. Mais surtout avec les cartes créatures qui confirment qu’on peut grimacer de dégoût en conservant un sourire en coin.

    [...]

    La mécanique de jeu de « Bellum Magica » est assez simple. Le système d’enchaînement des différentes phases impose un rythme dynamique qui rappellera des souvenirs aux rôlistes de la première heure (j’entre dans la pièce, une créature apparaît, je frappe ou j’incante, puis on fait les comptes en XP !). Ce qui permet d’être accessible à toute la famille.

    Le tirage du dé laisse la place au hasard même s’il est quelque peu équilibré par les sorts de confusion et les tonneaux, car il peut y avoir plusieurs relances avant de pouvoir déterminer la ligne effective. Mais il reste important quant au tirage des cartes.
    Dès que vous l’avez bien pris en compte dans vos stratégies d’attaques et d’achats de monstres, alors le jeu né de l’esprit facétieux de Frédéric Guérard devient enthousiasmant et drôle.
    On enchaîne les tours sans s’en apercevoir, et les parties aussi.

    Muni de jetons et de ressources croquignolets, et de cartes et plateaux aux illustrations tordantes et immersives, « Bellum Magica » est vraiment le jeu à sortir pour des parties rapides et endiablées avec tous les membres de la famille.

    Un vrai coup de cœur ludique pour ceux qui aiment la baston et la rigolade mais qui ne veulent pas un jeu fleuve avec des tactiques d’anticipation trop élaborées. Ici, c’est rusé mais pas sérieux. C’est ce décalage animé qui lui offrira une place de choix dans votre ludothèque.

    La chronique complète ici : https://www.yozone.fr/spip.php?article26360 

Voir plus d'avis


Ce jeu est conseillé par 3 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 5/5 sur ce produit
5/5
  • le 27/04/22

    5/5

    Jeu aux règles simples mais terriblement efficaces ! A 4 ou 5 joueurs, c'est l'éclate totale avec toutes ces relances de dés que l'on impose au Capitaine (ou inversement) ! Je crois que c'est le jeu le plus fun à jouer de ma collection. On y revient sans cesse avec un plaisir intact. Que du bon !

  • le 06/12/21 Achat vérifié

    5/5
    L'édition est magnifique avec un super matériel. Jeu familiale où les parties s'enchaînent avec grand plaisir.
  • le 04/07/21

    5/5

    Encore une super découverte cette année !!

    Ce jeu est simple a expliquer et on est très vite dans la partie. Le tout est de bien placer ses cartes pour récupérer les meilleurs coffres et de ne pas être trop gourmand au risque de voir la victoire nous échapper.

    Bien se protéger ou conquérir a tout prix ??? à vous de choisir....

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

  • Mon top jeu

    par Lasa.marie

    (6 avis positifs)

  • SOMIAR

  • Le Lulu top jeux

    par Lhuciole

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.