flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo
❄️ C'est parti pour les soldes, du 11/01 au 07/02 inclus ! Achetez un jeu, pas un prix Voir les jeux soldés

Pessoa

GAGPES01FR

Pessoa est un jeu de placement d’ouvriers dans lequel chaque joueur interprète un des plus célèbres hétéronymes de l’écrivain : Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Álvaro de Campos ou Bernardo Soares.
  • Français
  • à partir de 10 ans
  • 1 à 2h
  • 1 à 4 joueur(s)

Les avis ludiques sur ce jeu

45,00 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Pessoa, incarnez les multiples personnalités du poète portugais dans ce jeu de placement d'ouvrier

Poète, écrivain, traducteur, éditeur et philosophe  portugais, Fernando António Nogueira Pessoa (13 juin 1888 - 30 novembre 1935) est l’une des figures  littéraires les plus intrigantes et les plus prolifiques du  XXème siècle, non seulement sous sa propre identité,  mais également sous de nombreux autres noms. 
Pessoa se déclarait littéralement constitué d’une  multitude de personnalités, chacune indépendante  des autres et de sa propre personne physique. Il les  appelait ses hétéronymes.

Cherchez l'inspiration dans les lieux emblématique de Lisbonne

Pessoa est un jeu de placement d’ouvriers dans  lequel chaque joueur interprète un des plus célèbres  hétéronymes de l’écrivain : Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Álvaro de Campos ou Bernardo Soares.  Vous devrez vous déplacer entre l'espace métaphysique de la tête de Pessoa et les espaces physiques de Lisbonne pour vous inspirer des cafés emblématiques, visiter les librairies pour enrichir votre bibliothèque et vos connaissances, et chercher l'inspiration pour écrire des poèmes, marquant ainsi des points de victoire.

À son tour de jeu, un joueur déplace son pion  Hétéronyme, ou le pion Pessoa, dans l’un des quartiers  de Lisbonne pour y effectuer une action spécifique. 

Pessoa propose deux modules pouvant être ajoutés,  ensemble ou séparément, aux règles de base. Ceux-ci apportent de l’asymétrie dans le jeu. Les joueurs  expérimentés peuvent les utiliser dès la première partie. 



Les règles du mode Solo sont disponibles en téléchargement dans l'onglet Fiche Technique
Thème(s) LittératureHistoire
Langue(s) Français
Mécanisme(s) Placement d'ouvriers
Auteur(s) Orlando Sá
Illustrateur(s) Marina Costa
Note globale 4.3
Éditeur Geek Attitude Games

Téléchargements

Ludochrono

Open Ze Bouate

Ce jeu est conseillé par 3 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 3.3/5 sur ce produit
3.3/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    2/5

    Dans Pessoa, incarnez le célèbre poète portugais et participez à sa création littéraire. Un thème original pour un jeu fluctuant.

    Pessoa, le jeu de plateau, vous permet d’incarner l’auteur. Fernando Pessoa (1888-1935) était un poète portugais, écrivain, critique littéraire, traducteur, éditeur et philosophe et a été décrit comme l’une des figures littéraires les plus importantes du 20e siècle et l’un des plus grands poètes de son temps.

    Pessoa était un écrivain prolifique, il a écrit plus d’une soixante (!) d’ouvrages sous différents pseudonymes. Des hétéronymes, pour être plus précis. En littérature, un hétéronyme est un pseudonyme utilisé par un écrivain pour incarner un auteur fictif, possédant une vie propre imaginaire et un style littéraire particulier. En vrai, Pessoa était une… nébuleuse d’auteurs. Il a créé 72 (!) hétéronymes.

    Dans Pessoa, le jeu, donc, vous contrôlez l’un des plus célèbres hétéronymes de Pessoa : Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Álvaro de Campos, et Bernardo Soares cités ci-dessus.

    Vous allez vous déplacer entre l’espace métaphysique de la tête de… Pessoa et les vrais espaces physiques de Lisbonne pour vous inspirer des cafés emblématiques, visiter des librairies pour développer votre bibliothèque et connaissances, et tout ça pour chercher l’inspiration afin d’écrire des poèmes. Des vrais poèmes, ceux de Pessoa « lui-même ». Enfin, de ses diverses « personnalités ».

    En effet, toutes les cartes utilisées, manipulées pendant la partie affichent toutes une partie de poèmes de l’illustre auteur lusitanien.

    Pessoa propose un thème extrêmement original, captivant, cohérent, historique et littéraire, avec des règles plutôt fluides et familiales ainsi que plusieurs variantes incluses dans le jeu qui permettent de rajouter des couches de complexité.

    Pessoa le jeu repose sur deux mécaniques principales : le placement d’ouvriers. En l’occurrence ici, votre pion de personnalité de Pessoa que vous allez déplacer sur le plateau, sur Lisbonne. Avec la contrainte de ne pouvoir le laisser au même endroit d’un tour à l’autre, et avec l’autre contrainte de ne pas pouvoir occuper des emplacements déjà occupés.

    Et enfin, une mécanique de marché que l’on retrouve dans de nombreux jeux, dont Les Aventuriers du Rail, pour n’en citer qu’un. Des cartes disponibles sont présentes. On les prend, on en place d’autres. Elles défilent. Et c’est justement cette seconde mécanique qui finit quelque peu par gâcher le jeu.

    Pessoa fonctionne plutôt bien. Les règles sont somme toute assez simples, fluides et plutôt classiques : on déplace son pion, on prend des cartes, puis on va utiliser ces cartes pour créer des poèmes et ainsi remporter des points. Avec quelques subtilités toutefois, on peut utiliser le pion Pessoa lui-même pour se rendre sur des emplacements occupés, ou les cartes prises peuvent rapporter des micro-bonus.

    Pessoa laisse toutefois un certain goût amer dans la bouche. On essaie de construire un semblant de stratégie, mais avec non pas un marché de cartes, mais quatre ! Tout file, tout défile, tout fonce, tout défonce. On finit par attendre, par espérer telle ou telle carte, et elle finit par disparaître, happée par quelqu’un d’autre. On ne peut rien prévoir, rien construire. On finit par jouer « à l’aveugle », au petit bonheur la chance.

    Un rien de hasard est nécessaire dans tout jeu de plateau, certes. Mais dans Pessoa, ce n’est plus hasard, mais du chaos. Après 20-30′ de partie, on a beau tenter des combos, mais comme tout change, tout le temps, on se dit que pour abréger ses souffrances, jouer la victoire à pile ou face serait tout aussi possible.

    Dans Pessoa, ce n’est pas la personne qui a montré, démontré les meilleures capacités tactiques qui remporte la partie, mais celle qui aura su être au bon endroit au bon moment, par hasard.

    Si la chance n’existe pas dans les jeux de société, dans Pessoa, le hasard est bien trop présent, prégnant pour convaincre. Avec quatre marchés qui défilent, le jeu en devient insaisissable. Et c’est bien dommage ! J’aurais tant voulu aimer ce jeu, pour son thème, son originalité, la présence des poèmes de l’auteur sur les cartes, les différentes mécaniques, les variantes pour complexifier le jeu. Bref, tout cela. On en fera une ou deux parties, et puis c’est tout. Ni convaincant, ni convaincu.

    Pessoa, verdict :

    Fluide, au thème extrêmement original et cohérent, le jeu finit par être lassant tellement il est fluctuant.

    Détonant pour son thème, décevant pour sa mécanique.

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    2/5

    Dans Pessoa, incarnez le célèbre poète portugais et participez à sa création littéraire. Un thème original pour un jeu fluctuant.

    Pessoa, le jeu de plateau, vous permet d’incarner l’auteur. Fernando Pessoa (1888-1935) était un poète portugais, écrivain, critique littéraire, traducteur, éditeur et philosophe et a été décrit comme l’une des figures littéraires les plus importantes du 20e siècle et l’un des plus grands poètes de son temps.

    Pessoa était un écrivain prolifique, il a écrit plus d’une soixante (!) d’ouvrages sous différents pseudonymes. Des hétéronymes, pour être plus précis. En littérature, un hétéronyme est un pseudonyme utilisé par un écrivain pour incarner un auteur fictif, possédant une vie propre imaginaire et un style littéraire particulier. En vrai, Pessoa était une… nébuleuse d’auteurs. Il a créé 72 (!) hétéronymes.

    Dans Pessoa, le jeu, donc, vous contrôlez l’un des plus célèbres hétéronymes de Pessoa : Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Álvaro de Campos, et Bernardo Soares cités ci-dessus.

    Vous allez vous déplacer entre l’espace métaphysique de la tête de… Pessoa et les vrais espaces physiques de Lisbonne pour vous inspirer des cafés emblématiques, visiter des librairies pour développer votre bibliothèque et connaissances, et tout ça pour chercher l’inspiration afin d’écrire des poèmes. Des vrais poèmes, ceux de Pessoa « lui-même ». Enfin, de ses diverses « personnalités ».

    En effet, toutes les cartes utilisées, manipulées pendant la partie affichent toutes une partie de poèmes de l’illustre auteur lusitanien.

    Pessoa propose un thème extrêmement original, captivant, cohérent, historique et littéraire, avec des règles plutôt fluides et familiales ainsi que plusieurs variantes incluses dans le jeu qui permettent de rajouter des couches de complexité.

    Pessoa le jeu repose sur deux mécaniques principales : le placement d’ouvriers. En l’occurrence ici, votre pion de personnalité de Pessoa que vous allez déplacer sur le plateau, sur Lisbonne. Avec la contrainte de ne pouvoir le laisser au même endroit d’un tour à l’autre, et avec l’autre contrainte de ne pas pouvoir occuper des emplacements déjà occupés.

    Et enfin, une mécanique de marché que l’on retrouve dans de nombreux jeux, dont Les Aventuriers du Rail, pour n’en citer qu’un. Des cartes disponibles sont présentes. On les prend, on en place d’autres. Elles défilent. Et c’est justement cette seconde mécanique qui finit quelque peu par gâcher le jeu.

    Pessoa fonctionne plutôt bien. Les règles sont somme toute assez simples, fluides et plutôt classiques : on déplace son pion, on prend des cartes, puis on va utiliser ces cartes pour créer des poèmes et ainsi remporter des points. Avec quelques subtilités toutefois, on peut utiliser le pion Pessoa lui-même pour se rendre sur des emplacements occupés, ou les cartes prises peuvent rapporter des micro-bonus.

    Pessoa laisse toutefois un certain goût amer dans la bouche. On essaie de construire un semblant de stratégie, mais avec non pas un marché de cartes, mais quatre ! Tout file, tout défile, tout fonce, tout défonce. On finit par attendre, par espérer telle ou telle carte, et elle finit par disparaître, happée par quelqu’un d’autre. On ne peut rien prévoir, rien construire. On finit par jouer « à l’aveugle », au petit bonheur la chance.

    Un rien de hasard est nécessaire dans tout jeu de plateau, certes. Mais dans Pessoa, ce n’est plus hasard, mais du chaos. Après 20-30′ de partie, on a beau tenter des combos, mais comme tout change, tout le temps, on se dit que pour abréger ses souffrances, jouer la victoire à pile ou face serait tout aussi possible.

    Dans Pessoa, ce n’est pas la personne qui a montré, démontré les meilleures capacités tactiques qui remporte la partie, mais celle qui aura su être au bon endroit au bon moment, par hasard.

    Si la chance n’existe pas dans les jeux de société, dans Pessoa, le hasard est bien trop présent, prégnant pour convaincre. Avec quatre marchés qui défilent, le jeu en devient insaisissable. Et c’est bien dommage ! J’aurais tant voulu aimer ce jeu, pour son thème, son originalité, la présence des poèmes de l’auteur sur les cartes, les différentes mécaniques, les variantes pour complexifier le jeu. Bref, tout cela. On en fera une ou deux parties, et puis c’est tout. Ni convaincant, ni convaincu.

    Pessoa, verdict :

    Fluide, au thème extrêmement original et cohérent, le jeu finit par être lassant tellement il est fluctuant.

    Détonant pour son thème, décevant pour sa mécanique.

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vin d'Jeu, voici son avis :

    4/5

    Pessoa un jeu tout à fait correct. J’ai quelques doutes sur l’équilibre des pouvoirs asymétriques mais pour le reste, le jeu tourne bien. Il est assez consensuel et vous propose d’acheter des cartes pour les jouer contre des PVs. C’est donc très simple et les choix sont fort limités ce qui le conforte dans sa catégorie familiale. J’aime bien son thème d’incarner une des personnalités du poète Pessoa et d’écrire des poèmes mais le jeu n’en est pas suffisamment imprégné et on est plus occupé de récolter et de jouer des cartes de certaines valeurs qu’autre chose.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Yozone Jeux, voici son avis :

    4/5

    "Quel plaisir de constater avec « Pessoa » à quel point les liens entre le jeu et la littérature sont de plus en plus ténus. C’est à travers ce type d’expérience ludique que le jeu pourra espérer obtenir une reconnaissance de produit culturel. Lorsque des auteurs, peintres ou personnalités sont mis à l’honneur dans un jeu c’est essentiellement dans des quizz, parfois des enquêtes, mais de mémoire (peut-être trompeuse) ils.elles ne sont pas si souvent traité.e.s en tant que tel.le pour se retrouver au cœur d’un jeu.

    C’est donc une première que de faire d’un auteur le héros et le noyau d’un jeu. D’autant que Fernando Pessoa est un poète souvent méconnu, peu étudié en dehors des frontières lusitaniennes, et réservé à un public lettré.
    Fernando Pessoa avait la particularité de posséder des personnalités multiples, qu’il appelait ses hétéronymes. Chacun de ses personnages avait un goût et un talent particulier pour des influences littéraires ainsi qu’une vision du monde spécifique. C’est à partir de cet axiome que le jeu s’est créé.

    [...]

    « Pessoa » est un jeu de pose d’ouvrier avec un plateau principal et un plateau personnel évolutif. À son tour, le joueur actif peut déplacer son meeple et activer l’action du lieu où il arrive, ou bien se reposer pour se ressourcer en énergie créative. Le twist du jeu réside dans le fait que l’on peut être soit Pessoa en payant le prix en énergie créative et accéder ainsi à n’importe quelle action, soit son hétéronyme et s’installer sur une place disponible, voire se glisser dans la psyché du poète pour effectuer l’action du lieu où il se trouve. Des possibilités multiples et inhabituelles à prendre en compte pour combiner ses actions.

    Vous êtes prévenus, il va falloir optimiser, car le jeu est très tendu. Les tours sont fluides et courts certes, mais en pression comme devait l’être le poète, souvent en proie à de profondes angoisses. Une tension liée aux 12 tours qui représentent 12 dates marquantes de la vie de Pessoa. Au total seulement 12 coups possibles pour upgrader son plateau, prendre les cartes utiles dont la présence dépend tout de même d’un facteur hasard, et composer des poèmes qu’on tentera d’aligner sous les astres cléments afin de gagner un maximum de points.

    Il est singulier de constater que tout le gameplay est imbriqué aussi étroitement à la vie de l’auteur, apposant de la part d’Orlando Sá une forme d’hommage sincère qui suscite une immersion forte dans la vie extérieure autant qu’intérieure du poète tourmenté. C’était une gageure de travailler les mécaniques ludiques à partir des éléments clés de cette vie si insolite.

    [...]

    « Pessoa » permet d’ouvrir une brèche et consolider des passerelles entre jeu et littérature. C’est un jeu singulier, au parti pris audacieux qui fait monter l’originalité et la créativité d’un cran avec une prise de risque osée sur une thématique pointue. C’est un jeu qui nécessite peut-être une médiation car il peut dérouter. Nous l’avons aimé et le recommandons pour un public qui saura apprécier sa profondeur, et saura aller au-delà des premières impressions déconcertantes."

    La chronique complète ici : https://www.yozone.fr/article27786 

    Et bientôt l'interview de l'auteur dans la rubrique Jeux

Voir plus d'avis


Ce jeu est conseillé par 4 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 5/5 sur ce produit
5/5
  • le 11/12/22

    5/5

    Je précise que l'on m'a donné le jeu.

    Visuellement, je l'ai trouvé moche au premier coup d'œil. Je n'ai même pas cherché à en savoir plus sur le jeu car la thématique ne m'a pas attiré plus que cela. Donc, il était hors de question que je l'achète.
    Puis un ami à qui on avait donné le jeu et qui n'avait pas le temps de s'y pencher me l'a donné. Ok... Je me lance et regarde un peu ça de plus près :

    - Visuellement, ce n'est pas si moche que ça. C'est même un parti pris original qui peut s'expliquer par la thématique et le personnage. Je trouve même que c'est plus beau que Lisboa (qui pique les yeux, de mon point de vue).

    - L'édition est de bonne qualité. Chose à laquelle je ne m'attendais pas non plus. Le plateau est épais, tout est lisible. Les petits élément de règle qui pourraient être oubliés sont notés au endroits appropriés (comme l'ordre des zones de déplacement qui n'est pas en sens horaire mais dans l'ordre des numéros de lieux).

    - Et le cœur du jeu ? Comme il est souvent le cas, la thématique habille le jeu mais elle permet de justifier certains fonctionnements, ce qui est un plus. On ne sent pas le thème 100% plaqué. Disons, 66%...
    Les actions s'enchainent bien, il faut parfois anticiper ses actions, bien planifier pour optimiser son scoring, etc. Bref, un jeu typé eurogame assez léger qui se laisse jouer sans déplaisir. Et si l'on joue avec du gros joueur (ce qui fut mon cas), ça peut être assez tendu sur l'optimisation au maximum pour gagner.

    - des modules ? Oui, 2. un qui apporte de l'asymétrie au niveau des plateaux joueur et un autre qui donne des objectifs personnels. Vous pouvez les intégrer directement à la première partie si vous êtes habitué aux gros jeux. Ayant fait une première partie très rapide sans les modules, nous avons directement remisé avec les 2 module et le jeu se révèle bien plus plaisant et moderne.

    Pour conclure :
    Pessoa est un jeu de type eurogame facile d'accès, rapide à jouer et qui donne de bonnes sensations de jeu. Pour ma part, qui n'attendais absolument rien de ce jeu, j'ai été agréablement surpris ! Le jeu ne donne pas envie, au premier abord, alors qu'il est très plaisant à jouer et peut sortir très facilement.
    Une belle surprise, encore une fois !

  • le 05/07/22

    5/5

    Un jeu original légèrement poétique car il ne faut pas oublier qu’on joue pour marquer des points. J’aime son thème, ses textes et sa mécanique. Les parties sont fluides et rapides. C’est un jeu où on est jamais coincé, on a toujours une action à faire. Je remercie l’auteur d’avoir pensé au solo, il est très bien pensé et c’est un plus pour moi.

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • le 03/07/22

    5/5

    Une édition magnifique (les couleurs de Lisbonne !) et une expérience de jeu originale et unique si on accepte de s'immerger dans le thème en lisant notamment les textes incroyables de cet auteur unique. Pour ceux qui ne s'intéressent qu'à la mécanique du jeu, il s'agit d'un système de pose d'ouvriers assez accessible qui fonctionne bien et qui varie selon les différentes personnalités incarnées.

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • le 29/06/22

    5/5

    Pessoa offre une expérience de jeu originale. Il est légèrement décalé comme le poète Fernando Pessoa.

    Il s'inspire de la personnalité de Pessoa à travers des mécaniques de jeu subtiles telles que la roue centrale avec les signes astrologiques. Cette roue déclenche des bonus et s'inspire du poète qui faisait le thème astral de ses héteronyme. Il y a la possibilité de prendre le contrôle de Fernando Pessoa ou de diriger son héteronyme. On peut également passer par les cafés préférés du poète.

    L'auteur propose un jeu de base déjà très intéressant et propose, de plus, des évolutions qui permettent encore de varier l'expérience de jeu et de complexifier les règles. Impossible de se lasser.

    3 personnes ont trouvé cet avis utile

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

  • A découvrir

    par Dobeti

    (8 avis positifs)

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.