flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

Escape the Dark Castle

EXOESC01FR

Escape the Dark Castle est un jeu d'aventure simple et fantastique mettant l'accent sur l'atmosphère, la narration et la coopération des joueurs.

  • Français
  • à partir de 14 ans
  • 30mn à 1h
  • 1 à 4 joueur(s)

Les avis ludiques sur ce jeu

36,90 €

Ce produit n'est plus en stock

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Pouvez-vous échapper à l'obscurité?

Escape the Dark Castle est un jeu d'aventure simple et fantastique mettant l'accent sur l'atmosphère, la narration et la coopération des joueurs - parfait pour les nouveaux venus dans le jeu de société. La mise en place prend 2 minutes, il dure environ 30 minutes et aucune partie n'est jamais identique.    

Les joueurs incarnent des prisonniers dans une tentative d'évasion du château noir, et doivent travailler ensemble pour surmonter ses nombreuses horreurs, pièges et défis - chacun d'entre eux étant représenté par une grande carte magnifiquement illustrée.

Comme ces cartes de chapitre immersives sont révélées une à une, le jeu prend la forme d'une expérience de livre d'histoire partagée, avec les joueurs prenant des décisions sur ce qu'il faut faire chaque chapitre avant d'utiliser des dés et des cartes d'objets pour essayer de garder tout le monde dans le groupe vivant!


Thème(s) MédiévalFantastique
Langue(s) Français
Mécanisme(s) CoopératifCartesDés
Auteur(s) Alex CrispinJames SheltonThomas Pike
Illustrateur(s) Alex Crispin
Note globale 4
Éditeur Exod Games
Contenu
  • 45 Cartes chapitre
  • 6 Cartes personnage 
  • 6 Dés de personnage
  • 9 Dés de chapitre 
  • 1 Bloc de marque 
  • 4 Crayons
  • 35 Cartes objet
  • 5 Cartes boss 
  • 1 Carte de départ

Téléchargements

Règles du jeu

Règles en français

Télécharger

Ce jeu est conseillé par 6 de nos Blogueurs

Les Blogueurs ont donné une note de 3.8/5 sur ce produit
3.8/5
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vin d'Jeu, voici son avis :

    4/5

    Les escapes games sont très à la mode en ce moment dans les jeux de société, mais celui-ci nous a tapé dans l’œil dès l’ouverture de la boîte. Cela fait un peu rétro de dire ça mais cette expérience nous a plongé, Papa Meeple et moi, des années en arrière avec les livres dont vous êtes le héros. Alors oui, le hasard des dés est frustrant mais comme les parties sont courtes on peut facilement repartir pour une aventure après un échec. Je n’aurai pas ce discours si tout s’effondrait après 2h de dur labeur.  Comme une petite madeleine de Proust, Escape the dark castle nous a fait passer de bons moments.

    3 personnes ont trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Le Labo Des Jeux, voici son avis :

    2/5

    Parfois, comme le dit le petit Dewey dans la série Malcolm, on ne s’attend à rien et on est quand-même déçu. Ce n’est pas le problème ici. Il n’y a pas tricherie sur la marchandise puisque Escape to the Dark Castle tient sa promesse de nous faire vivre un LDVELH à plusieurs.

    Malheureusement, il ne faut pas s’attendre à plus. Il y a certes de petites subtilités avec la gestion des objets et du repos mais les règles restent minimalistes. Les dilemmes proposés manquent d’enjeux pour la bonne et simple raison que tout est dévolu au hasard. Hasard des jets et des rencontres. Parfois, on aura la chance d’obtenir du répit juste au bon moment et parfois les chapitres s’enchaîneront implacablement sans nous laisser le temps de souffler. Notre évasion ne sera jamais stoppée net par une créature trop puissante. Les points de vie de nos personnages seront plutôt grignotés petit à petit et avec eux l’espoir de survivre à l’ultime rencontre avec le boss.

    Ce n’est pas idiot, ça colle tout à fait à l’ambiance proposée mais ça ne suffit pas. Même avec la lecture des textes d’ambiance qui sont plutôt sympas mais parfois plombés par une traduction aléatoire (tournures de phrases étranges, expressions non traduites). De même, que les illustrations très typées qui me ravissent mais ne conviendront pas à tous les joueurs (notamment à ceux qui n’ont pas connu la grande époque des LDVELH). Idem, enfin, pour les 40 minutes de musique atmosphérique enregistrées par l’un des auteurs du jeu (et que vous retrouverez sur Youtube à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=Pa1IqU8fHfo).

    Tout cet enrobage ne comble pas l’aridité des mécaniques ludiques du jeu. Pire, il y a quelque chose que les LDVELH avaient et qui n’existe pas ici. Une narration. Les chapitres ne se répondent jamais, ce qui donne à cette suite de péripéties un aspect très artificiel. Choisir 15 chapitres parmi 45 crée peut-être l’illusion d’un renouvellement mais, en réalité, on finit toujours par faire la même chose. Généralement, on se contente de lancer les dés en croisant les doigts très fort pour que ça passe.

    Dernier point mis en avant par le dos de la boîte, la coopération entre les joueurs reste limitée par des règles qui ne nous laissent finalement que des choix très superficiels. Ce qui explique aussi que le jeu marche en solo (en jouant deux personnages).

    Escape to the Dark Castle part d’une bonne idée mais pêche par un manque d’ambition non esthétique mais mécanique. Deux ou trois éléments de règles ajoutant de l’immersion, du dilemme et de la collaboration entre les joueurs n’auraient sans doute pas été de trop.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Jeudice, voici son avis :

    4/5

    Dès que j'ai eu la boite entre les mains, la première impression, c'est la noirceur de l'ensemble, on peut dire que l'on est tout de suite de l'ambiance. On n'est pas là pour rigoler. L'ouverture de la boîte laisse apparaître sous le livret de règles un joli thermoformage noir, où l'ensemble des éléments est parfaitement rangé. On distingue de suite les grandes cartes (vraiment grande 105x148) que l'on s'empresse d'ouvrir et de prendre en main. Les illustrations sont bien glauques à la hauteur de ce que j'attendais. On découvre ensuite les cartes objets d'un format beaucoup plus petit et enfin les superbes dés noir et blanc d'une belle taille. Un petit bloc de feuille et 4 crayons complètent le tableau et permettront de marquer les points de vie des personnages. J'adore la direction artistique, avec ce côté vintage, qui me fait penser immédiatement aux premiers livres dont vous êtes le héros ou encore les premiers jeux de rôles sur ordinateur. En tout cas, j'adore et je souligne le choix audacieux de l'éditeur.


    Côté mécanique, nous sommes en présence d'un jeu de dés principalement en coopération ou en solo. Les règles sont simples, on retourne une carte de chapitre, on essaye de la résoudre par les dés et on passe à la suivante, jusqu'au boss final qu'il faudra vaincre pour gagner la partie. Dit comme cela, ça paraît simple, mais je trouve le jeu plutôt punitif et tant mieux. Après 5 à 10 minutes, on peut commencer sa première partie, la lecture des règles est rapides et la mise en place tout autant. Concernant la re-jouabilité nous avons 45 cartes de chapitre (on en prend que 15 pour une partie.), 5 boss de fin, ce qui nous déjà fait pas mal de possibilité.


    Au final, c'est pour moi un bon jeu, certes, il ne révolutionne pas les standards actuels, mais je le trouve facile à prendre en main, prenant peu de temps à installer et avec lequel on peut facilement enchaîner les parties. Bien sûr si vous êtes réfractaire au hasard, vous pouvez passer votre chemin, tout ce joue avec des dés, même si on peut utiliser des objets pour améliorer nos chances. Je passe de bons moments et c'est pour moi l'essentiel de ce que je cherche, il suffit juste de se mettre dans l'ambiance et on a l'impression de vivre une aventure angoissante.

    Pilou

  • Ce jeu a été joué et recommandé par La tuile de jeu, voici son avis :

    4/5

    Ne vous fier pas par ses illustrations baveuses, monochrome, ce jeu va vous faire vivre une aventure riche en rebondissement. Quand j'ai joué à Escape the dark Castle pour la première fois, j'ai ressenti toute les sensations d'un livre dont vous êtes le héros.

    Tout est là, des lancés de dés, voyager vers l'inconnu, des choix à faire et des conséquences. Le jeu va se montrer très punitif si vous ne faites pas attention. La re-jouabilité est bonne même si on arrive rapidement au bout des 5 cartes boss, et 45 cartes chapitres.

    Heureusement que les extensions arriveront courant 2021 et combleront certaines lacunes du premier (dont la gestion des points de vie) , tout en rajoutant de nouvelles cartes pour plus de variété.

    Pour en savoir plus => https://latuiledejeu.com/escape-the-dark-castle/

Voir plus d'avis


Ce jeu est conseillé par 2 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 4.5/5 sur ce produit
4.5/5
  • le 22/03/21

    5/5

    Très bon jeu d'ambiance selon moi.

    Les illustrations sont assez clivantes mais de mon côté j'accroche ! C'est souvent dit dans les commentaires de ce jeu mais effectivement il nous replonge dans l'ambiance des livres dont vous êtes le héro de notre jeunesse.

    Dynamisme et immersion, je recommande ce jeu peu connu selon moi !!

  • le 30/01/21

    4/5

    Le jeu est très light, trois minutes suffisent à expliquer des règles qui tiennent du principe général après quoi il suffit de lire les grandes cartes-donjon piochées, et amortir des vicissitudes suffisamment musclées et aléatoires pour assurer des parties tendues et variées.

    La dimension stratégique et coopérative est donc assez expéditive, mais la note d’intention est claire: l’ambiance est privilégiée, et la mécanique doit interférer le moins possible avec le récit des parties et une direction artistique aux petits oignons qui nous plonge dans l’âge d’or de l’illustration à la Gary Chalk.

    Tant mieux, si le thème et sa mise en scène vous accrochent vous passerez un bon moment dans les culs-de-basse-fosse du sombre château, et aucune contrainte ne vous empêchera d’enchaîner plusieurs parties dans la foulée.

    2 personnes ont trouvé cet avis utile

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.