flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_pen-brushicon_percenticon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibertlogo_ukoo

Genesia

JDPSMP025

Genesia est un jeu de draft de cartes et de conquêtes de territoires à travers les âges de votre civilisation.
  • Français
  • à partir de 14 ans
  • 1 à 2h
  • 1 à 5 joueur(s)
32

En achetant ce produit collectez jusqu’à
32 Phib'z

Produits 32, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 0

Les avis ludiques sur ce jeu

Posez-nous une question sur ce produit

54,00 €

Disponible

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

Genesia est un jeu de draft de cartes et de conquêtes de territoires à travers les âges de votre civilisation.

Incarnez l’un des descendants du tout premier ancêtre humain. Partez depuis votre Terre natale à la conquête du monde et notamment de Genesia, la terre paradisiaque. Au travers des âges, affirmez la suprématie de votre peuple par la force ou par la non-violence, ainsi que par les grands progrès technologiques que vous aurez su développer.

Langue(s) Français
Mécanisme(s) DraftConquête
Auteur(s) Eric Labouze
Illustrateur Alexey YakovlevAlexei IakovlevFabrice Weiss
Note globale 4
Éditeur Super Meeple

Kaelawen et les Meeples

Le Ludochrono

La Vidéorègle

DéludiK

  • 3 plateaux Genesia
  • 5 plateaux continents
  • 150 pions clans
  • 100 pions cités
  • 12 cartes objectif secret
  • 90 cartes âge (30 par Âge)

Exclusivité 1ère édition :

  • 9 cartes supplémentaires
  • 75 pièces argent
  • 1 plateau ordre du tour
  • 5 jetons ordre du tour
  • 5 cartes paix ou attaque
  • 5 tuiles aides de jeu
  • 1 carnet de feuilles de scores
  • 1 livret règles du jeu

Ce jeu est conseillé par 7 de nos Blogueurs

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Le Labo Des Jeux, voici son avis :

    3/5

    L’avis de Hélène « Harrie » G.:

    Genesia est plutôt joli (J’aime les jeux colorés !), même si les illustrations des plateaux Genesia et Continent sont un peu simplistes. Le matériel est de bonne qualité malgré les pions en plastique (de bonne facture d’ailleurs).

    Le côté civilisation est vraiment léger, le thème peu présent et j’aurais aimé un jeu plus corsé mais je l’ai trouvé agréable à jouer à 2, 3 et surtout à 4 joueurs où les parties sont plus tendues.

    D’un autre côté, le draft est très agréable. C’est une mécanique qui se prête bien au genre, et c’est aussi une mécanique que j’affectionne !
    Le twist « guerre ou paix » apporte aussi sa pierre à l’édifice : une petite touche de perte de contrôle originale. Attaquera ? N’attaquera pas ? Telle est la question !

    En revanche, le mode solo ne m’a pas convaincue à cause de la disparition des combats et du draft.

    Notez que des règles avancées sont prévues pour diminuer la part de hasard ou jouer en équipes.

    Conclusion : Pour moi, pas un véritable jeu de civilisation mais un jeu avec des qualités et que j’ai pris plaisir à découvrir au fil des parties. Et puis c’est joli ! (Normal, c’est Super Meeple !   )

    L’avis de Fabien:

    Nous avons testé Genesia à 4 joueurs, et personne n’a été emballé. Le thème est vraiment plaqué, on passe de la préhistoire au 21ème/22ème siècle en très (trop) peu de temps, on repassera pour l’immersion.

    Côté matériel, on a un vrai problème avec les pions en plastique qui s’empilent dans un socle. Récupérer le dernier de la pile est un jeu dans le jeu.

    Nous avons été gênés par le fait que votre adversaire peut apparaître dans votre région d’origine en claquant des doigts. On se retrouve avec des troupes appartenant à chaque joueur partout sur le plateau. Côté stratégie c’est un peu la foire.

    La zone centrale, très intéressante en terme de scoring, est une prime à la course, car le premier arrivé sera bien difficile à déloger vu le système de combat simpliste (j’attaque avec 5 tu en as 4 tu perds et il m’en reste 1).

    Finalement on ne fera que gérer des pièces pour acheter des cartes, qui permettront de poser des troupes sur la carte, et de les faire déplacer. On saupoudre d’un peu de « combats » et voilà.

    Je rejoins l’avis d’Hélène sur le mode solo qui n’a que peu d’intérêt. 

    Finalement pas vraiment un jeu de civilisation, ni un jeu expert. A condition de le prendre pour ce qu’il est, un jeu intermédiaire, rapide et facile à prendre en main, il pourra vous plaire si vous aimez gérer peu de choses et combiner draft de cartes et conquête de territoires sur un plateau.

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Ludidice, voici son avis :

    3/5

    Soyons honnête tout de suite, Genesia n’est pas vraiment mon type de jeux. Je ne possède aucun jeu de conquête de territoires et je ne suis pas fan des jeux avec beaucoup d’interaction. Pour autant, cela n’a pas été un calvaire d’y jouer et je vais essayer de vous dire si ce jeu est fait pour vous ou non.

    Genesia est donc un jeu de conquête de territoires qui peut être très interactif selon les cartes mises en jeu. Soyez prévenus : si vous n’aimez pas qu’un autre joueur vienne vous embêter et détruire ce que vous aviez mis en place, passez votre chemin. En effet, l’interaction peut être très forte, surtout lors de l’Âge III où les Clans se sont davantage étendus et sont plus nombreux. J’ai joué une partie à 2 où j’étais présente sur 4 Régions dans Genesia contre 3 par mon adversaire et à la fin des Assauts de l’Âge III, je ne possédais plus qu’une seule Région et lui 5. Il faut vraiment faire attention et essayer d’anticiper ce que le ou les autres joueurs vont faire. Et ce n’est pas facile, surtout quand on est premier joueur dans l’ordre du tour.

    Comme pour les autres jeux Super Meeple, le matériel (cartes, plateaux, aides de jeu,…) est de qualité et les illustrations vraiment très jolies. Dommage que les Clans ne se clipsent pas (comme dans le jeu Lords of Xidit par exemple) car un accident est vite arrivé quand on donne un coup dans la table et qu’il y avait une grande pile de Clans. Certains reprocheront le matériel en plastique (qui n’est pas forcément du plus bel effet), mais je comprends tout à fait ce choix qui permet de réduire le prix de vente du jeu.

    Grâce aux 5 différents paquets de cartes disponibles, la rejouabilité est assurée. Surtout qu’il est possible d’utiliser des paquets de couleur différente d’un Âge à un autre. Certains paquets permettront de plus s’étendre sur les Territoires adverses alors que d’autres seront plus axés sur l’attaque par exemple. Les parties peuvent donc être très différentes selon les paquets choisis. Une fois qu’on connaît le jeu, on peut décider du style de partie qu’on souhaite jouer.

    Aussi, les sensations de jeu seront différentes selon le nombre de joueurs. À 2, ce sera davantage agressif puisqu’il n’y a qu’un adversaire à attaquer. Par contre, à 4 les attaques seront plus dispersées entre les joueurs. Personnellement, j’ai préféré à 4 car c’était moins interactif même si les Assauts de l’Âge III ont tout de même énormément modifié le classement final.

    Les cartes sont équilibrées grâce à des coûts différents et aux bonus qu’elles peuvent octroyer aux autres joueurs quand on va se placer chez eux par exemple. Les cartes Invention ne sont pas à négliger puisqu’elles permettent de marquer des points à chaque fin d’Âge. J’ai tout de même trouvé la carte Drone un peu trop puissante et déstabilisante. Celle-ci permet de réaliser 3 Assauts à distance et comme elle est jouée durant la phase d’Attaque, il n’y a aucun moyen de l’anticiper (surtout si on ne l’a pas vue passer durant le draft et qu’on en est la principale victime). Une carte qui a changé du tout au tout la partie quand elle a été jouée.

    Concernant la durée de partie, c’est assez rapide et fluide, le draft aidant. On respecte la durée de partie affichée sur la boîte sans problème, même si l’Âge III sera plus sensible à l’analyse que les 2 précédents.

    Enfin, l’aléatoire est assez réduit dans ce jeu. Le draft permet d’équilibrer le tirage des cartes à chaque Âge. Aussi, la phase d’Attaque ne se résout pas par un lancer de dés, mais en perdant des Clans. Même si la phase d’Attaque est ce que j’ai le moins apprécié dans le jeu, je dois reconnaître que je n’ai pas eu à la subir à cause de malchance aux dés, mais plutôt suite à de mauvais positionnement de mes Clans.

    Si vous aimez les jeux de conquête avec une forte interaction et le draft, Genesia va vous combler et vous ne devriez pas être déçu.

    Retrouvez l'article complet ici : https://ludidice.wordpress.com/2020/02/17/genesia-amenez-votre-civilisation-a-la-prosperite-au-travers-des-millenaires/

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Gus & Co, voici son avis :

    3/5

    Un jeu de draft, de pose et de contrôle de territoires, avec un twist : on peut s'en prendre aux autres, ou pas

    Pas un mauvais jeu en soi, mais de loin pas un jeu trépidant. On y jouera, mais sans passion. Pas un must-have de 2020 !

    Vous pouvez découvrir la critique complète ici : https://gusandco.net/2020/02/17/genesia-critique-jeu/

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Pixel Adventurers, voici son avis :

    5/5

    Genesia est un jeu de civilisation pour 1 a 5 joueurs dans lequel on retrouve des mécaniques connues du genre mais aussi des nouveautés très bien senties.
    Basé sur la mécanique du draft pour construire son empire, on a également la dimension expansion territoriale qui est présente. Cet ajout de taille impose aux joueurs une dimension militaire et “politique” à prendre en compte dans leurs stratégies.

    On a bien évidemment des affrontements, mais ils sont loin d’être le cœur du jeu. Dans Genesia, on fait évoluer son peuple au travers de trois âges, dans lesquels la petite tribu de départ va se développer, réaliser ses découvertes technologiques et coloniser de nouveaux territoires en s’y déplaçant ou en y implantant des cités.

    Si vous aimez les jeux de civilisation, on vous le recommande pour apporter un peu de nouveauté au genre, et si vous les découvrez, Genesia est une très bonne porte d’entrée. Accessible et riche d’une réelle profondeur de jeu, le titre sait se renouveler sur la durée au fil des parties.

    Pour un avis plus complet : https://pixeladventurers.com/genesia-un-jeu-de-civilisation-qui-met-le-paquet/

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Ludigurl, voici son avis :

    5/5

    Un super jeu de conquête de territoire et de draft oú vous assisterez à l’évolution des civilisations en traversant les âges. C’est à la fois accessible grâce aux règles bien écrites mais profond et solide. C’est un bon titre intermédiaire dont la grande rejouabilite et les sensations de jeu vous donneront un fort goût de reviens y. 

    j’ai adoré mes parties tant en solo qui est en mode challengeant qu’en multijoueurs ou les parties montent en puissance avec une tension de plus en plus forte . Vraiment un jeu qui n’est pas prêt de quitter ma ludothèque!

    review complète ici : http://ludigurl.com/genesia-jeu-de-societe/

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vin d'Jeu, voici son avis :

    4/5

    Genesia est plus un jeu de combat et de contrôle de territoires qu’un jeu de civilisation.  Il est assez léger puisqu’il consiste essentiellement à lever des troupes et les mener au combat afin de contrôler les territoires les plus lucratifs.  La mécanique de base est archi conventionnelle puisqu’il s’agit d’un jeu de draft on ne peut plus classique.  Le matériel et les illustrations ne sont pas oufs non plus (je dois avouer que j’ai du mal à me dire que ces dômes en plastiques sont des unités appelés « clans »).  Heureusement, son système de combat assez novateur et sa façon de pouvoir recycler les cartes qui nous intéressent moins pour des effets plus appropriés compte tenu de la configuration de jeu à ce moment-là en font un jeu très agréable à jouer entre joueurs occasionnels voire même en famille à condition de ne pas pleurer à chaque fois que maman vous rétame  Les objectifs secrets ajoutent une touche de mystère assez plaisante aussi et qui rend le jeu plus contradictoire qu’il en a l’air.  Les choix tactiques seront assez intéressants entre garder une carte apportant des PVs ou une carte apportant de nouvelles troupes et entre avancer sur le plateau en direction de Genesia ou optimiser son objectif secret. De plus, même pour un jeu assez léger comme celui-ci, différents axes stratégiques sont possibles, que ce soit la guerre, la paix ou la technologie ou un mélange de tout ça 

  • Ce jeu a été joué et recommandé par Vonguru, voici son avis :

    5/5

    Une nouvelle étape dans l'évolution de votre ludothèque ?

    Difficile de ne pas penser à 7 Wonders et Bunny Kingdom en voyant Genesia. On est après tout face à un jeu de draft de cartes proposant de construire une civilisation sur trois âges par la pose de jetons sur un plateau dont on cherche à contrôler les régions. À première vue, cela fait beaucoup de similarités, et pourtant, même si l’on peut être très légitimement attiré par d’autres jeux de civilisation à base de draft (et qui ne le serait pas ?), l’analogie est parfaitement fausse tant Éric Labouze parvient à produire de sensations différentes.

    Outre les superbes illustrations de Fabrice Weiss et Alexei Iakovlev, la grande force de Genesia est dans sa variété. Variété radicale des âges, qui parviennent à traduire mécaniquement certaines différences entre la Préhistoire, le Moyen Âge/Temps modernes et le futur, et offrent ainsi une nouvelle manière d’aborder le monde à partir des acquis de l’ancien. Variété radicale des cartes, chacune offrant des opportunités très différentes des autres et ouvrant donc la voie à des options tactiques que l’on n’aurait simplement pas envisagées sans leur récupération.

    Ces cartes Âge sont d’autant plus essentielles pour comprendre ce qui fait de Genesia un titre passionnant qu’on n’en posera pas plus de 15 au cours de toute la partie, 5 par âge maximum si on n’en défausse aucune pour récupérer de précieuses pièces. On ne les choisit ni ne les utilise donc à la va-vite, mais on doit essayer de les inscrire dans une optimisation réfléchie de sa peuplade. Boostera-t-on plutôt sa croissance, son expansion, son agressivité, sa capacité défensive, son inventivité, préférera-t-on se récompenser déjà du travail accompli, prendre de l’avance sur les points au détriment d’une avance civilisationnelle ? La conscience qu’on ne pourra pas tout faire, loin de là, met la tension à son comble… 

    Une telle variété pourrait faire craindre le chaos, surtout avec l’interactivité inhérente au système de déplacement des clans sur les plateaux, avec l’avantage accordé au joueur capable d’investir au mieux le continent central de Genesia et les continents de ses adversaires. Encore une fois, la limite du nombre de cartes à chaque âge et leur différence fait des miracles : on n’aura qu’exceptionnellement intérêt à en sélectionner une pour qu’un autre ne l’ait pas, et le jeu ne récompensant pas l’agressivité en soi (par des points pour chaque victoire par exemple) mais seulement certaines de ses conséquences (par la possession de nouveaux territoires ou le blocage de l’expansion d’un adversaire), et toujours en entraînant un coût (l’attaquant perd autant de clans que l’attaqué), elle devient une option plus qu’une nécessité, à laquelle il ne faut céder que ponctuellement avec la certitude qu’elle nous avantagera vraiment.

    Entre son équilibrage remarquable, son interaction mesurée et un certain plaisir matériel constamment associé aux jeux Super Meeple, Genesia fait très vite oublier sa dimension relativement abstraite pour nous plonger dans une valse de clans très stimulante.

    On ressort de Genesia avec une confiance encore accrue en Super Meeple, qui pour son troisième jeu original seulement continue de frapper fort ; avec la soif d’une extension (et Super Meeple vient justement de sortir la première extension de son catalogue pour Couleurs de Paris), qui pourrait contenir de nouveaux types de pions, de nouveaux plateaux, surtout de nouvelles cartes ; et avec une grande curiosité pour les prochains travaux d’Éric Labouze et de sa maison Citizen Game (dont c’était quand même le premier jeu !)… D’autant qu’il oeuvre déjà sur Climax, et que la tranche de la boîte envisage vaguement une « suite » à Genesia !

    L'intégralité de la critique du jeu est lisible sur VonGuru : https://vonguru.fr/2020/01/23/genesia-le-jeu-de-placement-et-de-civilisation-de-super-meeple/

Ce jeu est conseillé par 1 de nos Clients

Ils ont aimé...

Xavier c. le 20/05/20

4/5

Encore un jeu de draft... et pourtant le paris est réussi! Du développement, de la conquête, plein de stratégies envisageables (j'ai gagné sans lancer une seule attaque).
Le matériel est très bon, les règles sont claires et sans ambiguïtés.
Bref, c'est un bon point pour super meeple.

  • le 20/05/20

    4/5

    Encore un jeu de draft... et pourtant le paris est réussi! Du développement, de la conquête, plein de stratégies envisageables (j'ai gagné sans lancer une seule attaque).
    Le matériel est très bon, les règles sont claires et sans ambiguïtés.
    Bref, c'est un bon point pour super meeple.

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.