flag_enflag_fricon_affiliationicon_cardsicon_charactersicon_chequeicon_coeuricon_compteicon_diceicon_discounticon_facebookicon_figurineicon_filtericon_gifticon_helmeticon_instagramicon_lightningicon_meeple_circleicon_meepleicon_meeplesicon_megaphoneicon_opinion-bubbleicon_pandaicon_paniericon_pen-brushicon_percenticon_playicon_postmanicon_ribbonicon_rocketicon_sherifficon_smiley-negativeicon_smiley-positiveicon_sorticon_staricon_swordsicon_tankicon_thumbsicon_top-gamesicon_towericon_twittericon_videoicon_wishlisticon_youtubeillus_bankwireillus_bubbleillus_cashondeliveryillus_cb_paypalillus_CBillus_chequeillus_rating-starslogo_paypallogo_philibert_noel_bonnetlogo_philibert_noel_tabletlogo_philibert_noellogo_philibertlogo_ukoo

SpaceCorp 2025-2300

JDPNTP014

Dans SpaceCorp, chaque joueur contrôle une entreprise basée sur Terre qui mène l'expansion de l'humanité dans le système solaire et au-delà.
  • Français
  • à partir de 14 ans
  • 2 à 3h, 3 à 4h
  • 1 à 4 joueur(s)
70

En achetant ce produit collectez jusqu’à
70 Phib'z

Produits 40, bonus total panier 0, et bonus pré-commande 30

Les avis ludiques sur ce jeu

  • Note globale
    4.3/5*
    *Moyenne pondérée calculée sur base de la moyenne générale de la boutique
  • Clients (2)
    4/5

67,50 €

Frais de port à partir de 1,95€ - Offerts à partir de 60€ (France métro.)

Ajouter à une liste :

Listes d'envies

SpaceCorp 2025-2300 AD est un jeu de plateau dans lequel un à quatre joueurs explorent et se développent dans l'Espace sur trois époques. 
Chaque joueur contrôle une entreprise basée sur Terre à la recherche de profits grâce à l'expansion de l'Humanité dans le système solaire et au-delà.

Il y a trois époques jouées sur un tableau différent:
 • La première ère, Navigateurs, couvre l'exploration et le développement vers Mars.
 • Dans Planétaires, les joueurs s’installent dans le système solaire externe.
 • Dans Etoiliens, les joueurs envoient des missions vers des systèmes stellaires proches et établissent des colonies interstellaires.
Thème(s) EconomieExplorationEspaceScience Fiction
Langue(s) Français
Mécanisme(s) GestionCartesSolitaire
Auteur(s) John H. Butterfield
Note globale 4.3
Éditeur Nuts Publishing
Contenu

• 1 livret de règles multijoueurs
• 1 livret de règles solo
• 2 plateaux de jeu recto-verso
• 1 fiche recto-verso d’affichage des contrats et profits
• 6 fiches QG recto-verso
• 4 aides de jeu de référence recto-verso pour le mode multijoueurs
• 1 aide de jeu recto-verso pour le mode solo
• 16 cubes en bois pour 4 joueurs
• 4 cubes en bois marrons et 4 cubes en bois noirs
• 7 disques orange en bois
• 220 cartes
• Marqueurs : 32 colonies, 70 découvertes, 108 bases (4 joueurs), 4 profits, 2 Au-Delà, 13 variantes solo

Autres langues

Ce jeu est conseillé par 2 de nos Clients

Les Clients ont donné une note de 4/5 sur ce produit
4/5
  • le 18/10/20

    5/5

    Pour ma part, c'est validé. J'ai pu tester le jeu et ça tourne bien. Pour les fans de GMT, éditeur de jeux bien gros et bien lourds, ça change beaucoup. Spacecorp est beaucoup plus simple que leurs autres gros jeux. Ici, c'est simple et fluide avec un vrai thème qui nous monte en puissance durant la ou les parties. Ayant beaucoup de gros jeux, il est parfois appréciable d'en avoir un dont les règle ne mettent pas trop de temps à être lues et assimilées.

    Pourquoi "la ou les parties" : faire les 3 âges d'un coup peut être très long. Mais comme le matériel et le plateau change d'un âge à l'autre, il est très facile de "sauvegarder" sa partie pour la reprendre plus tard.

    Mon point de vue (personnel) sur les reproches que l'on entend souvent :

    - premier âge assez long et simple quand on connaît le jeu : si l'on veut aller vite sans trop se plonger dans le thème, il suffit de la passer. Mais, c'est très représentatif de la difficulté à se lancer à la conquête de l'espace et sortir de notre coin du système solaire. Ça pose l'ambiance.

    - trois jeux auraient été mieux qu'un seul : ok ... et si ça avait été le cas, on aurait dit "C'est du marketing, on nous vend trois fois quasiment le même jeu, c'est du vol". En plus, attendre la sortie d'un âge pour continuer ça partie aurait été plus que frustrant.

    - le game design "daté" : c'est GMT et c'est très qualitatif par rapport à d'autres productions de chez eux.

    De plus, comparer Spacecorp à Terraforming Mars ou On Mars et un peu à côté de la plaque : ces deux dernier jeux ne sont pas de l'exploration spatiale (on est sur une planète que l'on doit exploiter). C'est comme comparer un jeu de course de vélo et un jeu de gestion d'écurie cycliste, ce n'est pas le même objectif. Spacecorp, c'est partir de la Terre pour aller plus loin dans le système solaire puis encore plus loin au fur et à mesure de la partie.

    Et pour ceux qui veulent mélanger les genres, faites comme certains avec Mage Knight et Sword & Sorcery : Spacecorp pour aller jusqu'à Mars, puis Terraforming Mars pour coloniser Mars, puis retour à Spacecorp pour aller plus loin ;)

    1 personne a trouvé cet avis utile
  • le 13/10/20

    3/5

    SpaceCorp est un 3X (sans le eXterminate, donc) qui dans le genre présente une bonne proposition, qui s’avère assez prenante, voire passionnante. C’est néanmoins un jeu assez paradoxal et volontiers atypique, qui donne l’impression d’avoir été créé par un brillant amateur qui serait resté planqué dans une grotte au cours des 30 dernières années, et préservé de toutes les évolutions ayant fleuries au cours de cette triple décennie en matière de game design :

    - déjà, ce sont quasiment trois jeux en un, joués sur trois plateaux distincts, avec des règles et composants parfois substantiellement différents. Chaque « époque » aurait clairement pu donner lieu à un jeu indépendant, et en termes marketing une trilogie aurait été sans doute plus rationnelle et moins « patapouf » en lourdeurs de règles et composants (après tout, tant mieux pour l’acheteur, qui en a pour son argent).

    - les composants justement : d’un autre âge, comme la direction artistique générale du jeu, qui donne l’impression d’un saut quantique du wargame « hex and counter » des années 80 à la International Team, directement à un Eurogame d’esprit moderne mais qui ne serait pas passé par la case révolution culturelle et graphique du jeu à l’allemande. L’auteur vit dans un monde parallèle où manifestement Alexandre Pfister ou Vital Lacerda n’existent pas. Aucun travail d’iconographie pour rendre les composants auto-porteurs, sans recours à la règle. Les pions et marqueurs, petits et cheap (carton, là où des meeples en bois de formes différentes et de grosses tuiles aurait été tellement plus pratiques), ne portent pas les informations (contraintes, coûts, conditions...) utiles à leur utilisation, et le report à la règle ou à l’aide de jeu est donc obligatoire et fastidieux. Bon, on prend le coup au bout d’un (certain) temps, mais cela demande un effort de mémorisation que le plateau et les éléments du jeu prennent en charge aujourd’hui dans toute proposition ludique moderne un peu sérieuse

    - dans le genre « exploration spatiale », on voit que SpaceCorp se veut sérieux justement, très « hard science », mais au final beaucoup moins immersif que d’autres propositions, au hasard Terraforming Mars et On Mars pour citer des références, à plusieurs années lumière devant en terme d’intrication entre thématique, gameplay et jouabilité. A bien des égards  et paradoxalement, SpaceCorp manque de complexité et des ressorts ludiques attendus dans un jeu d’exploration et de construction de civilisation : notamment on combote très peu, on ne construit pas vraiment de moteur de production, à la différence des titres précédemment cités où la progression et l’enchaînement des actions sont des paramètres essentiels.

    Au final, SpaceCorp 2025-2300 n’est pas un mauvais jeu loin de là, j’ai pris un plaisir indéniable, mais néanmoins très (trop) mitigé par une ergonomie défaillante, qui aurait pu être tellement mieux conçue. Il rate un peu sa cible dans un marché déjà saturé d’excellents produits : trop basique malgré son option de sérieux pour rivaliser avec des propositions moins prétentieuses mais beaucoup plus riches en mécanismes et en renouvellement ; trop « old school » et austère pour embarquer des joueurs casual. On se plait à imaginer ce qu’un game designer chevronné aurait pu apporter formellement pour en faire quelque chose à la fois de prenant, et de beaucoup plus agréable, pour en décupler le plaisir ludique. 

Vous devez être identifié pour soumettre des avis.

Ce jeu apparaît dans les Tops Jeux de nos joueurs

*Voir nos conditions de Frais de port

Newsletters Ne ratez rien de l'actu ludique !

2. Sélectionnez vos abonnements

En cliquant sur s'inscrire, vous acceptez de recevoir des newsletters de Philibert. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.